Marcelo a presque renoncé à vivre mais a décidé pour Christ

Mis à jour le 28.11.2018 à 15:39
Marcelo a presque renoncé à vivre mais a décidé pour Christ

UNAÍ, MINAS GERAIS, BRAZIL - FELIPE LEMOS - Adventist World.

 

Des récits sur la façon dont les gens ont rencontré Jésus se multiplient alors que l'Église adventiste du septième jour en Amérique du Sud a conclu une semaine d'évangélisation dans la région le 24 novembre 2018. Créée il y a quelques années, la semaine spéciale annuelle, appelée Semaine de l'espoir, a été inscrite au calendrier à titre d'initiative de récolte d’évangélisation.

 

Cette année, sous le thème « Essences », des rencontres et des décisions pour le Christ se sont déroulées dans 30 000 lieux à travers huit pays. Des pasteurs et des volontaires animés d'un esprit missionnaire ont animé les réunions.

 

Un livre, un câlin et une prière

 

Marcelo Aparecido, un homme de 48 ans vivant à Unaí, Minas Gerais, Brésil, faisait partie des milliers de personnes qui se sont engagées envers Jésus le 24 novembre. En avril 2017, Aparecido s'est fait amputer une jambe. C'était le début d'une période mouvementée pour lui, dit-il, car il luttait aussi contre les dépendances.

 

« J'étais à la maison, déprimée et je pensais sérieusement au suicide, parce que je ne supportais pas la douleur que je ressentais », se rappelle Aparecido.

 

Un matin, après plusieurs jours passés sans qu'il ait quitté son appartement, il s'est senti un peu mieux, dit-il, et a réussi à atteindre la rue. Quand il est arrivé sur le trottoir à l'extérieur de son immeuble, Aparecido a rencontré le président de la Division sud-américaine, Erton Köhler. Köhler et sa famille distribuaient « Le Pouvoir de I’Espérance », divulgation que le siège de I'Eglise Adventiste en Amérique du Sud avait prévu de distribuer à grande échelle. Aparecido a accepté un exemplaire du livre et a reçu une accolade et une prière du président.

 

À partir de ce jour, Aparecido fut en contact avec la congrégation adventiste voisine et commença à étudier la Bible. L'équipe locale One Year in Mission (des jeunes qui se portent volontaires pour mener régulièrement des activités d'évangélisation), dirigée par Jackson Pires, a également apporté un soutien spirituel.

 

« J'avais l'habitude de penser qu'il n'y avait pas de solution [pour moi], » dit Aparecido après avoir engagé sa vie pour Dieu par le baptême. « Aujourd'hui, je vois enfin la lumière au bout du tunnel. »

 

Libéré de captivité

 

Jorge Mota, un homme de 51 ans vivant à Brazlândia, dans la capitale du Brésil, a assisté à
la plupart des réunions pendant la semaine spéciale d'évangélisation et a été baptisé
le 18 novembre après avoir écouté les messages bibliques de Luís Gonçalves, coordinateur
du projet.

 

Mota a été chef religieux de communautés thérapeutiques pendant 22 ans et a participé à divers projets sociaux dans plusieurs États. Mais quelque chose le tracassait. Après avoir regardé des émissions adventistes à la télévision, il a vu la nécessité d'une étude biblique approfondie. Après avoir assisté à des réunions d'évangélisation, il a dit que s'engager envers Jésus par le baptême était la démarche logique à suivre.

 

Lors de la cérémonie du baptême, par une métaphore, on a demandé à Mota comment il se sentait : « Avez-vous déjà eu l'impression d'être captif, mais êtes-vous parvenu à être libre ensuite ?  C'est ce que je ressens. »

 

Je suis vraiment encouragé par cette nouvelle prise de conscience, dit Mota. Celui-ci, organise déjà des groupes d'étude biblique avec des amis, et a invité d'autres personnes à se familiariser avec la Bible. « Certains me disent que les commandements ont été abolis, mais quand ils apprennent la vérité, ils sont aussi libérés », dit-il.

 

Pour Gonçalves, la semaine annuelle d'évangélisation est une occasion pour les personnes qui étudient la Bible -individuellement ou autrement- de s'engager envers Jésus. « Nous nous efforçons de développer des programmes qui peuvent aider les gens qui veulent prendre une décision pour Christ », dit Gonçalves. « Mais cela ne peut arriver qu'une fois qu'ils comprendront, par l'étude biblique, ce qu'implique cette décision. »