Silver Spring, Maryland, États Unis – La crise économique mondiale pourrait couter des millions de dollars à l’Église

Mis à jour le 18.10.2015 à 16:06
Silver Spring, Maryland, États Unis ? La crise économique mondiale pourrait couter des millions de dollars à l?Église

L’Église adventiste du septième jour a collecté 4 millions de dollars pour l’évangélisation par les jeunes et a économisé près de 3 millions de dollars lors de la Session de la Conférence générale à San Antonio, mais une tempête économique alimentée par des marchés mondiaux fébriles pourraient couter à l’Église des millions de dollars.

 

Juan R. Prestol-Puesán, le trésorier nouvellement élu de l’Église adventiste mondiale, a dit qu’on ne savait pas encore très bien si un montant suffisant de dimes et d’autres revenus serait collecté pour honorer le budget 2015, et en voyant plus loin, il a invité instamment les leaders de l’église ainsi que les laïcs qui assistent en octobre aux rencontres administratives du Concile annuel, à placer leur confiance en Dieu.

« Dans des moments comme ceux là où nous pourrions faire face à une perte financière…nous n’avons aucun autre endroit où nous réfugier sinon dans les bras de notre Seigneur, » a dit Juan R. Prestol-Puesán lors de son premier rapport financier présenté au Concile annuel.

Il a rappelé un conseil donné par la cofondatrice de l’Église adventiste, Ellen G. White, aux personnes qui sont peut-être perplexes au regard des prévisions financières sombres.

 

« Ne vous laissez pas aller au découragement. Confiez tous vos soucis à Dieu et demeurez calme et joyeux, » a t-il dit, lisant à partir du livre Vers Jésus, page 186. « Demandez-lui la sagesse nécessaire pour diriger judicieusement vos affaires, afin d’éviter des pertes désastreuses. De votre côté, faites tout ce qui dépend de vous pour mener à bien vos entreprises... Quand vous avez fait tout votre possible en vous reposant sur celui qui est votre secours, acceptez avec joie ce qui peut survenir. »

Il a déclaré que la trésorerie attendait un rapport de fin d’année sur les dimes et les offrandes des missions et prendrait les décisions qui s’imposent.

 

« Nous attendons impatiemment le montant total des dimes et des offrandes des missions à la fin du mois de décembre 2015 et alors nous effectuerons toute correction de trajectoire qui serait nécessaire, » a t-il ajouté.

 

Juan R. Prestol-Puesán, qui a remplacé Robert E. Lemon, parti à la retraite, en tant que trésorier lors de la Session de la Conférence générale en juillet dernier, a présenté une sorte de cours intensif sur la manière dont l’économie mondiale affecte le budget de l’Église.

 

Il a fait remarquer que le marché boursier américain a perdu 12 % à un moment cette année, alors que le marché européen perdait 21 % et le marché japonais reculait de 20 %. Au même moment, le dollar américain augmentait sa valeur face aux autres devises mondiales vu que les investisseurs inquiets la considéraient comme une devise fiable.

Il s’agissait là d’un fait nouveau préoccupant pour la Conférence générale, le corps administratif de l’Église adventiste mondiale, car bien qu’elle fonctionne avec le dollar américain, 53 % de ses revenus lui parviennent dans d’autres devises.

 

La combinaison du déclin des marchés financiers, la force du dollar américain et la situation économique dans des pays qui contribuent pour une grande part à nos revenus permettent d’entrevoir le scénario d’une tempête qui s’approche, » a dit Juan R. Prestol-Puesán.

Un total de 67,5 millions de dollars en dimes sont parvenus à la Conférence Générale au cours des neuf premiers mois de 2015, soit une diminution de 2 millions de dollars par rapport à la même période l’année dernière, bien qu’un peu plus de la moitié de ce montant soit dû à un changement dans le taux de contribution de la DNA (Division Nord Américaine) au cours des années. Les offrandes des missions mondiales se sont élevées à 63 millions de dollars, soit une diminution de 2,5 millions de dollars.

Cela a contribué à une diminution de 15,3 millions de dollars au niveau des actifs nets dans les états financiers de la Conférence générale pour le mois de septembre 2015.

 

Parmi les plus importantes lignes de dépense, on trouve 5 millions de dollars en dotations supplémentaires, y compris 1,6 millions de dollars pour le projet de l’Encyclopédie des adventistes du septième jour, 1 million de dollars pour l’Université d’Andrews, et une diminution de 2,7 millions de dollars au niveau des investissements non réalisés, par rapport aux 3,2 millions de dollars de gains de septembre 2014. Cela représente un mouvement négatif de 5,9 millions de dollars.

« Qu’est ce que cela signifie pour vous ? » a demandé Juan R. Prestol-Puesán aux leaders présents. « Cela signifie qu’il est peu probable que nous ayons des dotations supplémentaires au budget de 2016. »

 

Sur une note plus positive, l’Église n’a dépensé que 5,9 millions de dollars sur son budget prévisionnel de 8,92 millions de dollars pour la tenue des 10 jours de la Session de la Conférence générale qui s’est déroulée à San Antonio au Texas, d’après des informations présentées dans un exposé PowerPoint lors du Concile annuel. La dépense initiale de l’Église s’élevait à 7,82 millions de dollars, mais cette dernière a récupéré 1,9 millions de dollars en louant des espaces dans le hall d’exposition aux vendeurs de l’Église (1,2 millions de dollars), à cela s’ajoute le bénéfice fait sur les remises dans les hôtels (430 000 dollars), et même les ventes de copies d’Adventist Review (5 700 dollars).

De plus, l’Église adventiste a récolté 4,2 millions de dollars pour l’évangélisation par les jeunes grâce à une offrande spéciale appelée « Donnez leur les Clés » collectée dans le cadre des offrandes des Missions Globales, et aussi pendant les deux samedis de la Session de la Conférence générale, a dit le trésorier. Deux tiers des fonds ont été retournés en proportion des offrandes reçues dans chaque division, et le dernier tiers a été réparti en parts égales entre les 13 divisions mondiales et l’Union du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord.

 

« Les décisions d’allouer des fonds pour divers projets d’évangélisation doivent être prises par chaque division avec la participation des jeunes, a dit Juan R. Prestol-Puesán.

 

Source : Adventist review/BIA