dolandirici bahis siteleri,
uluslararası evden eve nakliyat,ofis taşıma,evden eve nakliyat,ofis taşıma,
chat odasi,sohbet siteleri,cember makinesi,cember makinasi,
kurtkoy escort,atesehir escort,kartal escort,pendik escort,maltepe escort,
pendik escort,
Adventiste

Silver Spring, Maryland, États-Unis – Dialogue entre la conférence générale adventiste et la conférence mennonite mondiale

Mis à jour le 19.07.2011 à 21:27
Silver Spring, Maryland, États-Unis ? Dialogue entre la conférence générale adventiste et la conférence mennonite mondiale
Du 28 juin au 1er juillet, le dialogue entre les dirigeants de la Conférence mennonite mondiale et ceux de la Conférence générale des adventistes du septième jour a été l'occasion de partager leurs croyances et de dissiper leurs incompréhensions dans une tribune ouverte, ont affirmé les dirigeants de ces deux instances religieuses.

« Lorsqu'on s'assied pour parler avec des représentants d'autres confessions religieuses, on acquiert une plus grande compréhension de qui nous sommes » a déclaré John Graz, directeur des Affaires Publiques et de la Liberté Religieuse de l'Église adventiste, dont le département a organisé l'évènement qui s'est tenu dans les locaux de la Conférence Générale.

Dans une déclaration commune, les dirigeants de ces deux confessions religieuses ont respectivement affirmé qu'ils partagent « le désir de retrouver l'authenticité et la passion de l'Église du Nouveau Testament, une compréhension similaire de l'histoire chrétienne et un fort engagement à être des disciples de Jésus dans leurs vies personnelles et dans leur témoignage commun face au monde ».

La Conférence mennonite mondiale représente environ 99 églises mennonites et des frères en Christ dans le monde, avec 1,6 millions de membres environ. Les mennonites, trouvent leurs racines dans la branche anabaptiste de la Réforme du 16ème siècle. Ils sont reconnus aujourd'hui pour l'accent mis sur la conciliation, leur position d'objecteurs de conscience et leur implication dans la résolution de conflit, sur le plan local et international.
Cette confession religieuse qui a environ 500 ans a fait face à l’une des plus sévères persécutions de chrétiens ; l'année dernière, la Fédération Luthérienne mondiale s'est même excusée pour sa persécution des anabaptistes, ancêtres des mennonites.

L'Église adventiste a vu le jour suite au second grand réveil du 19ème siècle aux États-Unis. Elle compte aujourd'hui 17 millions de membres environ.
Danisa Ndlovu, président de la Conférence mennonite mondiale, a remercié fait l'Église adventiste pour avoir organisé cette rencontre.
« Lorsque vous voyez les gens de loin, vous ne pouvez pas dire que vous les connaissez » a dit D. Ndlovu qui est également évêque de l'Église des frères en Christ au Zimbabwe. « Mais c'est différent lorsque vous vous asseyez avec quelqu'un pour échanger des idées. Maintenant on peut dire 'on se connaît' ».

Le dialogue se poursuivra après cette rencontre. Les prochaines discussions examineront en profondeur le sabbat, sa théologie et la seconde venue, a dit le pasteur William Johnsson, directeur des relations interconfessionnelles de l'Église adventiste. « Les mennonites croient en la seconde venue du Christ, mais ils n'y accordent pas autant de poids que nous » a expliqué W.Johnsson.

Les adventistes observent le septième jour, le sabbat, jour d'adoration, du coucher du soleil le vendredi à celui du samedi, en opposition avec les mennonites et les autres groupes chrétiens qui se réunissent le dimanche. La délégation mennonite a demandé de pouvoir expérimenter comment les adventistes vivent le jour du sabbat et ils sont restés une journée de plus pour participer au dîner du vendredi soir et au service cultuel du samedi, a expliqué W.Johnsson.

Les dirigeants mennonites présents à la rencontre ont dit qu'ils étaient intéressés d'apprendre davantage sur l'emphase de l'Église adventiste et sur l'engagement de ses ressources face aux questions de vie saine et de liberté religieuse. L'Église adventiste intègre la santé comme une partie de sa foi et dirige le plus grand réseau intégré d'hôpitaux protestants dans le monde. L'Église adventiste a également lancé en 1893 ce qui est devenue l’IRLA (Association Internationale de la Liberté Religieuse), une organisation ouverte consacrée à la promotion de la liberté de pensée, de conscience et de religion.

Les dirigeants mennonites ont également identifié la structure de leur confession mondiale en comparaison avec l'Église adventiste. Bien que basées à Strasbourg en France, les congrégations mennonites sont autonomes, ce qui génère plus de diversité, a dit Robert Suderman, ancien secrétaire général de l'église mennonite au Canada et co-président de la rencontre.

R. Suderman a dit que les structures des deux confessions « ont chacune des atouts et des désavantages ». Dans l'Église adventiste, la théologie et la direction viennent de la Conférence Générale pour profiter ensuite aux cinq niveaux d'administration : les Divisions, les Unions, les Fédérations et les églises locales.
Il se pourrait que la structure administrative soit responsable en partie du succès de l'église adventiste, a dit R. Suderman.

« Les adventistes se sont développés très rapidement en 150 ans contrairement à nous. Voilà probablement une question que nous souhaiterons aborder dans notre prochaine série de discussions ».
Les deux confessions religieuses prévoient une autre entrevue l'année prochaine en Suisse.

Source : ANN/BIA
türk porno izle,sex izle,ankara escort,ankara escort,rus porno,pendik escort,
ankara escort,ankara escort,ankara escort,ankara escort,rus porno,
Web Tasarımı,
alanya lavabo acma,alanya lavabo acma,alanya tikanik acma,
istanbul escort,escort,bahçeşehir escort,türk porno,escort şirinevler,