Montego Bay, Jamaïque - Davantage d’engagement dans les réseaux sociaux

Mis à jour le 23.06.2011 à 18:52
Montego Bay, Jamaïque  - Davantage d?engagement dans les réseaux sociaux
Un engagement plus grand pour la conception du web et l'utilisation des médias sociaux produira des résultats plus efficaces dans le ministère de l'Église adventiste du septième jour. Voilà ce qu'a affirmé le directeur des communications de la dénomination lors d'une convention sur la technologie.

Williams Costa Jr. a exhorté l'Église à s'engager davantage financièrement dans la conception d'applications web permettant le partage d'informations. Il a également fortement suggéré aux administrateurs de l'Église d'adopter pleinement la communication à double-sens qui est offerte par les réseaux sociaux, qui sont devenus un standard de l'industrie.

« Il est préférable que les dirigeants soient préparés à ce type d'interaction » a dit William Costa le 3 juin lors du forum Global Internet Evangelism Network, une convention annuelle mondiale conçue pour accroître l'utilisation de la technologie.

« Si vous souhaitez être entendus, vous devez écouter. Les entreprises écoutent parce que c'est l'essence de la communication d'aujourd'hui » a précisé W. Costa, l'organisateur du forum.

Du 1er au 5 juin, l'évènement de cette année a attiré à Montego Bay en Jamaïque près de 100 participants des six continents. La plupart des présentations et discussions étaient plutôt centrées sur la connectivité et le partage de l'information que sur la technologie Web comme une fin en soi. De nombreuses personnes se sont beaucoup focalisées sur le partage de contenu via Facebook, Twitter et YouTube.
Plusieurs participants ont reconnu que la discussion sur les médias sociaux a progressé : au lieu de questionner son utilisation, davantage d'administrateurs adventistes incorporent de plus en plus les médias sociaux dans leur ministère. Cela peut accroître la vulnérabilité mais aussi la franchise et la pertinence, disent-ils.

En Jamaïque centrale, la Fédération utilise Facebook comme forum de communication clé entre les membres et les dirigeants de l'Église, ceci en dépit du fait que les administrateurs étaient contre l'idée au début. A présent, le groupe compte 1000 membres, et beaucoup d'entre eux ont fait des suggestions qui ont été ensuite intégrées dans le plan stratégique de la convention.

« Les membres apprécient d'être consultés » a fait remarquer Kemar Douglas, directeur des communications pour l'Église adventiste en Jamaïque centrale.

Certains participants ont dit que les administrateurs lents à intégrer la technologie font souvent partie d'un fossé de génération entre les utilisateurs des technologies. Un participant a dit que le défi consiste quelquefois juste à éduquer les dirigeants de l'Église sur le fait que la technologie ne porte pas nécessairement atteinte aux relations interactives.

« Comprenez, l'environnement virtuel est un environnement réel » a dit Arnolfo Ardilla, producteur de média originaire du Venezuela.

Un intervenant a mis la responsabilité sur les participants au forum pour organiser le changement. « Je pense que c'est à nous de développer des exemples pour montrer aux administrateurs comment les médias sociaux peuvent être utiles à l'Église » a dit Bryan Collick, employé chez Twitter à San Francisco.

Durant le forum, plusieurs technologies adaptées pour le ministère ont été présentées. Un intervenant, John Beckett, directeur de l'Office of Global Software et Internet (en français, Bureau Mondial des Applications et d'Internet), a offert une formation pour netAdventist, la plate-forme de gestion de sites web pour l’Église.
Certains avaient espéré voir des démonstrations de technologies encore plus récentes. « Facebook et Twitter ne sont pas vraiment nouveaux » a déclaré Chris McConnell, directeur adjoint des communications pour la Division 'Centre-Ouest' des États-Unis.

Pourtant, dans certaines régions, l'Église adventiste utilise les standards des médias sociaux de manière efficace. En Espagne, le directeur des communications Pedro Torres a fait converger toutes les initiatives de l'Église sur Facebook ; ce qui permet à chacun de partager du contenu entre les différents ministères de l'Église en un seul clic. En Angleterre, Kirsten Oster-Lundqvist, pasteure de l'église de Newbold College, a dit que Facebook se prête souvent à des discussions personnelles avec des adolescents qui sinon ne se sentiraient peut-être pas très à l'aise pour aborder certains sujets avec un pasteur. D'autres églises, dont celle de Forrest Lake à Apopka en Floride (États-Unis), ont déjà investi pour mettre en place une présence substantielle en ligne.

Mais en même temps, l'église est en retard dans certaines régions du monde. Catherine Nyameino, directrice des communications pour la mission d'Union de l'Est de l'Afrique, basée à Nairobi, a dit que c'est souvent un défi d'obtenir une approbation pour l'obtention de fonds, même lorsqu'il s'agit de répondre à des besoins technologiques fondamentaux, comme l'achat d'un nouvel appareil photo.

« Nous avons de l'espoir pour certaines régions du monde où l'œuvre via les nouvelles technologies avance, mais nous avons besoin que ceci soit plus répandu » a expliqué Nigel Coke, directeur des communications pour l'Église adventiste en Jamaïque. « En espérant que ce forum puisse être celui qui permettra que cela se produise » a-t-il ajouté.

W. Costa, a souligné que l'Église allait examiner la possibilité d'organiser des forums locaux en plus de la convention annuelle.

Le site de cette année a été choisi pour sa situation centrale dans les Amériques. La Jamaïque accueille également 250 000 adventistes.

Les quatre prochaines rencontres annuelles sont programmées pour 2012 à Hong Kong, 2013 à Athènes, 2014 à Bangalore en Inde et 2015 à Abidjan en Côte d'Ivoire.

Le forum a également été sous le signe de la présentation des netAwards adventistes de 2011, qui reconnaissent les contributions au ministère en ligne de la dénomination. Les lauréats de cette année sont :

- Jose Romero, directeur des technologies de l'information pour l'église adventiste en Inter-Amérique, pour ce qu'il a fait pour encourager l'utilisation de la technologie et d'Internet sur le territoire.
- Andrew Daryl Gungadoo, ingénieur des ressources informatiques pour Adventist World Radio en Angleterre, pour avoir tiré profit de la technologie afin de développer les activités mondiales d'AWR.
- Kenneth H. Suanzanang, ancien directeur des communications à Myanmar, pour l'utilisation de la technologie pour aborder les besoins spirituels en langue birmane.

Source : ANN/BIA
türk porno izle,sex izle,ankara escort,ankara escort,rus porno,pendik escort,
ankara escort,ankara escort,ankara escort,ankara escort,rus porno,