Haïti - Rapport des conséquences du séisme dans le milieu adventiste

Mis à jour le 26.01.2010 à 02:32
Haïti - Rapport des conséquences du séisme dans le milieu adventiste
D'après les rapports des principaux responsables de l'Église adventiste en Haïti, 522 membres ont perdu la vie à cause du séisme. Plus de 55 églises ont été détruites, 60 églises sont partiellement endommagées et quelques 27 000 membres d'église se retrouvent sans abri dans la capitale Port-au-Prince.

Le rapport officiel a été établi alors que les dirigeants locaux rencontraient les principaux responsables d'église de la Division Inter-Américaine. Il a fallu une semaine pour faire le bilan des victimes parmi leurs pasteurs, employés, membres d'église, et évaluer les dégâts au niveau des lieux de culte à la suite de la catastrophe qui a laissé les leaders de l'église sans communication pendant quelques jours.

« C'est vraiment, vraiment triste, » a déclaré Sylvan Blaise, président de l’Église adventiste dans la région Centrale de Port-au-Prince où les effets du séisme ont été les plus terribles et où 300 membres d'église ont perdu la vie. Parmi les morts il y a 14 personnes qui étaient en répétition de chorale quand le toit et les murs du Temple adventiste, près du palais présidentiel, se sont effondrés sur eux. Les autres membres de la chorale ont pu s’échapper.

« Nous avons plus de 12 000 membres d'église qui ont perdu leurs maisons et qui se sont retrouvés avec pour toute possession, les vêtements qu'ils portaient et rien d'autre, » a t-il dit. Blaise, dont la maison a été endommagée, ce qui l'a d'ailleurs obligé lui et sa famille à dormir dehors, a aussi indiqué que plus de 300 membres d'églises ont été blessés. Les milliers de personnes se retrouvant sans abri ont trouvé refuge sur les terrains des églises et des centres encore utilisables dans les 30 districts de la Fédération Centrale d'Haïti.

Plusieurs écoles ont été détruites et endommagées.
Deux membres d'église dans la Mission du Sud d'Haïti sont décédés rapporte le pasteur Jean Bernard Banatte, président de l'Église adventiste dans le Sud d'Haïti. Quelques 15000 membres ont été déplacés, quatre écoles et une librairie adventiste ont été détruites, et près de 280 membres ont été blessés. Douze temples ont été détruits et 30 autres ont subis des dégâts important, a encore indiqué Bernard Banatte.

« Nous sommes attristés d'avoir perdu des membres dans cette tragédie, et pourtant nous sommes vraiment reconnaissants de ce que le Seigneur vous ait épargnés, et que le nombre de morts ne soit pas plus élevé » a déclaré pasteur Israël Leito, président de l'Église adventiste de la Division administrative Inter-américaine, alors qu'il s'adressait aux principaux responsables locaux de l'église à Port-au-Prince. « Nous étions vraiment inquiets à votre sujet et au sujet de nos membres d'église quand nous ne pouvions pas avoir de nouvelles de vous, » a t-il ajouté.

Le pasteur Leito était accompagné de Filiberto Verduzco, trésorier de la Division administrative inter-américaine. Ensemble ils ont visité les institutions adventistes affectées, ont donné des conseils quant à la manière d'aider les membres, et ont commencé le processus d'évaluation des églises endommagées, ont établi des plans pour la circulation des fonds de secours, ont planifié la reconstruction d'églises et coordonné les efforts de l'Agence Adventiste de Développement et de Secours (ADRA) alors qu'elle participe à l'aide humanitaire pour environ 20 000 personnes se trouvant sur le campus de l'Université adventiste.

L'Église mondiale veut savoir à quel point l'Église adventiste a été affectée en Haïti , l'Église mondiale est là pour vous aider, a dit le pasteur Leito.
Dès le début de la semaine du séisme, la Division nord américaine a promis 50 000 dollars provenant de la dîme et la Conférence Générale 200 000 dollars devant être utilisés pour venir en aide à l'Église adventiste en Haïti. De plus, la Division nord américaine a fait don de 150 000 dollars en fonds non-dîme et d'autres divisions ont promis un total de 150 000 dollars.

« L’Église ne vous a pas abandonnés, nous sommes avec vous dans cette tragédie et par conséquent il nous faut bien organiser notre système ici pour gérer ces fonds et reconstruire nos églises et prendre soin de nos employés et aussi de nos membres, » a ajouté le pasteur Leito.

« Nous remercions Dieu de ce qu'il ait pris soin de la plupart de nos membres, » a déclaré le pasteur Theart Saint-Pierre, président de l'Église adventiste en Haïti. « Tout le monde est traumatisé, mais malgré tout nous louons Dieu pour sa bonté. » Theart Saint-Pierre a ajouté qu'ils étaient attristés par la mort de leur directeur des publications la semaine dernière ainsi que le décès de la fille d'un pasteur dans la Mission du Nord Ouest d'Haïti. Le bureau de l'Union a subi quelques dommages structurels et devra être inspecté pour des raisons de sécurité.

Les dirigeants de l’Église adventiste dans la République Dominicaine aident à la coordination de l'approvisionnement de secours par le biais d'ONG. Des arrangements sont en train d'être faits pour faire parvenir de la nourriture et d'autres provisions aux milliers de membres qui se sont réfugiés sur les terrains des églises adventistes.

« Après avoir pris connaissance de l'ampleur des pertes au niveau de la dénomination, ce qu'il nous faut évaluer ce sont les dégâts subis par toutes nos églises et institutions, » a déclaré le trésorier Verduzco. « Il est également très important que notre système financier fonctionne correctement ici pour pouvoir canaliser les fonds. »

« Notre principale préoccupation est de répondre à leurs besoins essentiels, et pourtant il nous faut agir vite et travailler à la reconstruction de nos églises, » a indiqué le pasteur Israël Leito.

Pour l'instant, les dirigeants d'église en Haïti ont indiqué que samedi dernier, Radio Espérance, a conduit un service de culte spécial. Les membres d'église se réuniront dans des petits groupes alors que des pasteurs d'autres régions non touchées viendront renforcer le corps pastoral dans la ville capitale afin d'intervenir et d'apporter un soutien spirituel.

Au cours de la rencontre de deux heures avec les dirigeants d'église, il y avait une préoccupation croissante au sujet des dégâts étendus subis par les bâtiments de l'Université adventiste, ainsi qu'au sujet de la gestion des 20 000 personnes réfugiées sur le campus.

ADRA International et ADRA Inter-amérique, avec ADRA Haïti, ont commencé à coordonner les opérations de secours par le biais de leurs équipes d'évaluation quelques heures seulement après que le séisme se soit produit.
« L'équipe d'ADRA est venue avec 24 personnes et d'autres ONG ont rejoint notre convoi, » a dit le directeur d'ADRA Inter amérique, Wally Amundson, qui est arrivé en République Dominicaine deux jours après le tremblement de terre et a traversé la frontière vers Haïti.
« Nous avons aidé l'hôpital au début à s'organiser et à transporter des médecins vers Haïti » a précisé Wally Amundson. ADRA a agit rapidement afin de mettre en place des systèmes de purification d'eau, distribuer de la nourriture et des provisions, et superviser les réfugiés sur le campus, a t-il ajouté.
« Le monde entier a pleuré sur Haïti, l'Église adventiste mondiale a pleuré sur Haïti, » a déclaré Charles Sandefur, directeur d'ADRA International, aux dirigeants de l’Église adventiste. « Je suis heureux de ce qu'ADRA puisse répondre aux besoins humanitaires ici. ADRA sera ici sur le long terme pour être à vos cotés durant cette épreuve. »

Charles Sandefur a indiqué que certains donateurs à travers le monde sont prêts à s'engager pour trois ans pour aider le peuple haïtien. « Nous voulons concentrer nos efforts humanitaires ici sur le campus avec les milliers de personnes sur le terrain ici et tout autour du campus. Ce sera compliqué et demandera beaucoup d'énergie mais par la grâce de Dieu nous y arriverons.

Jusqu'ici, les églises à travers l'Amérique du Nord ont recueilli une offrande spéciale de plus d'un million de dollars le 16 janvier qui devrait contribuer aux efforts d'ADRA en Haïti. Ces fonds ainsi que le support d'un réseau de 14 pays aideront dans le cadre de l'opération humanitaire qu'ADRA gère sur place, a précisé Charles Sandefur.

L'hôpital adventiste, qui se trouve à quelques minutes de l'université, n'a pas subi de gros dégâts. Cependant les équipes médicales ont continué certaines de leurs opérations à l'extérieur. Malgré cela, les activités médicales ont continué non-stop, a déclaré le directeur médical, le Dr Lesly Archer. « Nous travaillons 24 heures sur 24 pour aider les patients, » a t-il ajouté.

Des équipes médicales sont arrivées en renfort pour aider à prendre soin des près de 400 patients qui se trouvent à l'extérieur sur le terrain de l'hôpital dans des tentes de fortune, ainsi que des nouveaux patients qui arrivent chaque jour, a rapporté le Dr Archer.

De son côté, le Dr Elie Honoré, directeur des ministères de la santé pour l'Église adventiste en Inter Amérique, tout de suite après que le séisme se soit produit, a demandé l'aide de l'Hôpital de l'Université de Loma Linda ainsi que de l'Hôpital de Floride afin de coordonner les médecins et de canaliser les approvisionnements médicaux vers l'hôpital.

« Nous sommes reconnaissants pour tous les médecins qui sont arrivés pour nous prêter main forte, » a dit le Dr Archer. « Notre plus grand besoin maintenant se situe au niveau des chirurgiens orthopédiques et des anesthésistes. »

Les dirigeants adventistes en Inter Amérique sont engagés à soutenir l'Église et ses organisations en Haïti maintenant et par la suite.
« Nous continuerons de soutenir et de fortifier notre église à travers des visites régulières dans le pays, » a déclaré le pasteur Israël Leito. « Ce à quoi nous nous évertuons dans de telles circonstances est à faire en sorte que les gens sentent qu'ils ont de la valeur, qu'ils ne sont pas simplement mis de coté. »

Source : Division inter américaine/BIA