Washington, États-Unis - les adventistes nient avoir tenté de convertir la grand-mère d'Obama

Mis à jour le 05.05.2009 à 19:33
Washington, États-Unis - les adventistes nient avoir tenté de convertir la grand-mère d'Obama
Les responsables de l'Église adventiste du septième jour affirment qu'aucune tentative n'a été faite pour convertir la grand-mère musulmane du président des États-Unis Barack Obama lors d'une récente manifestation évangélique au Kenya.

Des groupes musulmans se sont plaints lorsque des responsables chrétiens ont invité Sarah Obama, 87 ans, à la cérémonie de clôture, le 18 avril, d'une convention de trois semaines organisée à Kisumu, au Kenya. Le pasteur adventiste Tom Obuya avait par la suite déclaré au journal kenyan Daily Nation : « Mama Sarah nous avait assuré qu'elle se convertirait, et nous étions prêts à la baptiser. »

Le cheikh Mohamed Khalifa, secrétaire du Conseil des imams et des prédicateurs du Kenya, avait déclaré que « les musulmans ne vont pas rester les bras croisés pendant qu'une des leurs est contrainte » à se convertir au christianisme.

Sarah Obama est la troisième épouse du grand-père paternel de Barack Obama. Elle est devenue une célébrité locale lorsque Barack Obama a accédé à la Maison blanche.

Récemment, après une réunion avec Sarah Obama et des responsables locaux, un porte-parole de l'Église a déclaré qu'aucune tentative n'avait été faite pour la baptiser et la convertir et que les rumeurs concernant sa conversion étaient « une exagération de la part des médias ».

« La position des dirigeants de l'Église adventiste du septième jour reste que Mama Sarah n'avait été conviée aux réunions qu'en tant qu'invitée spéciale ... et qu'il n'était aucunement question de la baptiser »
, a déclaré dans un communiqué Kenneth Maena, le porte-parole. « Pour l'Église, le baptême ne saurait être administré sans le consentement du candidat. »

Kenneth Maena a ajouté qu'une église adventiste du septième jour située près de chez Sarah Obama et qui s'était autoproclamée « Église adventiste du septième jour Obama » avait repris son ancien nom d'Eglise adventiste du septième jour Nyangoma.
Source : ENI/BIA