Paris, France - Initiation au mariage chrétien pour des japonais mariés selon le rite shintoïste

Mis à jour le 15.08.2007 à 14:14
Paris, France - Initiation au mariage chrétien pour des japonais mariés selon le rite shintoïste
L’église américaine de Paris et l’église adventiste de Neuilly sur Seine accueillent des couples japonais déjà mariés civilement et religieusement dans leurs pays. Ils sont mariés au Japon selon le rite shintoïste (shinzen chiki) ou quelquefois selon le rite bouddhique (butsuzen shiki).

S’ils viennent en masse à Paris et dans d'autres villes européennes, c’est au départ pour la quête de rituels, de vitraux et d'orgues, qu’ils n’ont pas dans leur pays d’origine.

Pour le doyen de la cathédrale de l’Eglise américaine, dans l‘interview accordé à un journaliste de Courrier international « Nous voyons cela comme l'occasion de nous ouvrir à des nouveaux venus par le biais d'une rencontre transculturelle radicale, nous voyons que ces couples sont profondément émus et touchés par cette expérience, et nous le sommes aussi. »

« Ce ne sont pas des « mariages blancs » affirme le responsable du service de presse adventiste, Jean-Paul Barquon, qui est aussi le secrétaire général de l’Union des Fédérations adventistes de France, de Belgique et du Luxembourg, « ces couples japonais sont souvent déjà mariés légalement dans leurs pays. Ils ne se marient pas de nouveau en venant en France. Ils le sont déjà. Ils veulent simplement découvrir et assimiler le mariage chrétien en Occident en s'engageant l'un à l'autre. En réalité, ils ont aussi un attrait pour deux choses : la culture occidentale et l’architecture chrétienne. Ils reçoivent une initiation au mariage chrétien. Ils entendent parler du projet biblique de Dieu pour le couple, cette explication chrétienne n'est pas forcement entendu dans leur pays d'origine. »

En choisissant l’église adventiste de Neuilly, le choix de ces touristes japonais se porte aussi sur cette construction anglicane.
Une association culturelle laïque est née avec un salarié en la personne de Bernard Cassard, un pasteur adventiste n'étant plus en exercice au sein d'une Fédération d'églises mais toujours conférencier, passionné d’histoire, de Bible, d’actualité et d’archéologie.

Contrairement à l’affirmation de l’article de Doreen Carvajal, du New York Times, Bernard Cassard ne fait pas de mariage et de bénédiction particulière mais il apporte une "initiation" du mariage chrétien comme il se pratique en Occident.

Une Bible en japonais est remise à chaque couple ainsi qu’un abonnement à une revue biblique japonaise. Cette démarche représente un témoignage d’évangélisation qui existe également mais d’une manière plus courantes dans les églises adventistes du Japon dans ce genre de situation.

Pour le service de presse adventiste « Il n’y a rien d’anormal dans cette démarche, tant sur le plan éthique que sur le plan économique, l’association culturelle "Didskalia" le fait en toute légalité, en ayant pris grandement soin de s'entourer de toutes les garanties posssibles ».

Bernard Cassard reconnaît toutefois que l'Eglise adventiste du septième jour se montre plus stricte envers ses propres membres parce que le contexte est différent.

En effet, l'Eglise procède toujours, en mariant ses membres, à une préparation au mariage s’échelonnant sur plusieurs mois. Pour les pasteurs adventistes, l’important n’est pas la cérémonie en elle-même mais l’harmonie de vie de deux personnes au sein du nouveau couple. Un projet de vie à deux se prépare et une cérémonie religieuse n'est qu'une étape dans la vie et non pas un aboutissement.

On ne peut pas comparer une initiation au mariage chrétien expliquée dans une culture avec des références japonaises avec une cérémonie de mariage. L'accueil au sein de l'ecclesia, l'engagement des époux chrétiens engagés dans la communauté locale, etc... sont autant d'élèments que vivent les membres baptisés et que l'on ne peut pas exiger des touristes japonais.

« C'est l'occasion pour nous de rencontrer des gens qui ne sont pas chrétiens », souligne Bernard Cassard. « Le principe de la célébration est de leur enseigner quelques éléments du christianisme. ».
Une évangélisation originale, en quelque sorte, puisque de retour dans leur pays, bien des couples japonais sont en relation avec l'Eglise adventiste du Japon.

Source : Courrier international, AFP, New York Times, BIA
türk porno izle,sex izle,ankara escort,ankara escort,rus porno,pendik escort,
ankara escort,ankara escort,ankara escort,ankara escort,rus porno,