Vivre au temps de la fin (Semaine de prière, deuxième sabbat)

Réflexions spirituelles

Novembre 2020 | Ellen G. White | Adventist World, Semaine de prière 2020

Le mode de vie chrétien et les événements des derniers jours

Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée. Elle nous enseigne à renoncer à l’impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété, en attendant la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus-Christ, qui s’est donné lui-même pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité, et de se faire un peuple qui lui appartienne, purifié par lui et zélé pour les bonnes œuvres. » (Tt 2.11-14).

Ce texte des Écritures enseigne une leçon très différente de celle présentée par un grand nombre de ceux qui professent croire à l’Évangile. Nous sommes exhortés à vivre ici-bas selon la sagesse, la justice et la piété, à attendre la manifestation de la gloire du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus-Christ.

Parce que j’enseigne qu’il est de notre devoir de rechercher la manifestation personnelle du Christ sur les nuées du ciel, certains se sont opposés à mon œuvre. Ils ont dit : « À entendre Mme White parler du retour du Christ, on pourrait penser que le jour du Seigneur est déjà là. Elle prêche sur ce même sujet depuis quarante ans, et cependant, Jésus n’est pas encore revenu ! »

Une telle objection aurait pu être faite contre les paroles mêmes de Christ. Il a dit par la bouche du disciple bien-aimé : « Voici, je viens bientôt », et Jean a répondu : « Amen ! Viens, Seigneur Jésus ! » Nous avons là des paroles d’avertissement et d’encouragement de la part du Seigneur à son peuple. Pour- quoi ne pas en tenir compte ? Le Seigneur a qualifié de fidèle celui qui sera trouvé veillant et l’attendant. […]

Le moment exact du retour du Christ ne nous a pas été révélé. Jésus a dit : « Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait ». Mais il a aussi donné des signes de son retour : « De même, quand vous verrez ces choses arriver, sachez que le Fils de l’homme est proche, à la porte. » Alors qu’il annonçait ces signes, il a exhorté ses disciples par ces paroles : « Redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche. »

Et au regard de ces choses, l’apôtre Paul a écrit : « Mais vous, frères, vous n’êtes pas dans les ténèbres, pour que ce jour vous surprenne comme un voleur ; vous êtes tous des enfants de la lumière et des enfants du jour. » Puisque nous ne connaissons pas l’heure du retour de Jésus, nous devons vivre selon la sagesse et la piété, « en attendant la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus-Christ ».

Le Christ s’est donné lui-même pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité, et de se faire un peuple qui lui appartienne, purifié par lui et zélé pour les bonnes œuvres. Ainsi, en tant que représentants de Jésus, nous devons préserver ce caractère particulier.

Nous avons tous un travail à faire. S’ils veulent être des collaborateurs efficaces de Dieu, les riches doivent contribuer financièrement ; ceux que la société honore doivent exercer leur influence, les savants, leur sagesse, les pauvres, leur vertu. Tous doivent entrer dans une relation authentique avec Dieu, afin de refléter la lumière de la gloire divine qui resplendit sur la face de Jésus-Christ.

Une certaine classe de la société estime que le retour de Jésus est encore très lointain ; mais pour ces gens-là, Jésus viendra comme un voleur dans la nuit, et la destruction les surprendra. Bien des personnes sont disposées à être doucement bercées et à s’endormir dans une sécurité temporelle. Cependant, l’heure est venue de nous réveiller. L’apôtre Paul dit : « Nous ne sommes point de la nuit ni des ténèbres. Ne dormons donc point comme les autres, mais veillons et soyons sobres. »

Ayons l’esprit en éveil pour discerner les signes des temps et pour avertir nos semblables. Ils sont nombreux dans le monde ceux qui cherchent à calmer l’alarme de leurs contemporains. Ils disent :« Paix ! Paix ! […] et il n’y a point de paix », mais nous, nous devons agir différemment. Beaucoup disent à ceux qui sont réveillés : « Ne vous dérangez pas ! Persistez dans l’impiété, continuez à vous glorifier et à vivre dans le plaisir. Le jour du Seigneur n’est pas proche. »

Le Christ n’avait-il pas un objectif en vue lorsqu’il a dit : « Voici, je viens bientôt » ? N’a-t-il pas vu que son Église devait garder à l’esprit cet événement solennel ? Dirons-nous avec les moqueurs des derniers jours : « Où est la promesse de son avènement ? Car, depuis que les pères sont morts, tout demeure comme dès le commencement de la création. » Je n’ai pas la moindre intention de me joindre à cette classe d’individus. Mon intention, c’est de réveiller les hommes par le message du retour imminent du Christ.

UNE GRANDE RESPONSABILITÉ

Ceux qui ont une connaissance de la vérité présente ont une grande responsabilité devant le monde. Ils doivent avertir les hommes des jugements à venir, et représenter le Christ aux yeux du monde. Au lieu de déplorer leur condition, de parler de leurs ténèbres, de murmurer et de se plaindre des difficultés du chemin, qu’ils élèvent plutôt leur esprit vers Dieu, ouvrent la porte de leur cœur à Jésus, lui permettent d’entrer et de demeurer avec eux.

Pour que le temple de l’âme soit purifié de toute souillure, Christ doit régner dans le cœur. Le retour imminent de notre Sauveur doit être une réalité vivante pour nous. Les questions vitales pour cette époque sont les suivantes : « Qu’en est-il de mon âme ? Est-ce que je cherche à répéter les paroles du Christ ? Est-ce que j’enseigne à mes enfants qu’ils ont des âmes à sauver, que la paix et la sainteté doivent faire partie de leur vie ? Est-ce que je leur enseigne à mettre leurs mains dans celles du Christ, afin qu’il les guide ? »

Nous avons une œuvre très sérieuse à accomplir ! Ne perdons pas notre temps à nous abreuver à des citernes crevassées qui ne peuvent retenir l’eau. Venons à Christ sans tarder pour obtenir l’eau de la vie ! Étudions la Bible avec diligence. L’étude des Écritures est de la plus haute importance pour nous. Les Écritures peuvent rendre les hommes sages à salut, mais combien peu prennent le temps de sonder la Parole de Dieu !

Hommes et femmes sont absorbés par les choses de cette terre, laquelle est vouée à disparaître. Ils érigent leurs espoirs sur des fondations sans valeur et écrivent leurs noms dans le sable. Même ceux qui prétendent être disciples du Christ ne tiennent pas compte de son ordre. […]

Dieu nous accorde ses riches bénédictions pour que nous en jouissions et s’attend à ce que nous portions du fruit à sa gloire. Malheureusement, beaucoup négligent son œuvre. Ils ne s’abandonnent pas complètement à sa volonté. Nombreux sont ceux qui semblent croire que penser à Dieu et aux choses célestes tend à rendre les hommes sombres et abattus ; que de permettre à l’esprit de s’attarder sur des sujets religieux est préjudiciable à la santé.

Quand, dans ma jeunesse, Dieu m’a ouvert l’esprit pour que je comprenne les Écritures, quand il m’a éclairée sur les vérités de sa Parole, je suis partie proclamer aux autres la précieuse nouvelle du salut. Alors, mon frère m’a écrit : « Je t’en prie, ne déshonore pas la famille. Je ferai n’importe quoi pour toi, à condition que tu acceptes de ne pas sortir en tant que prédicatrice. »

« Déshonorer la famille !, ai-je répondu. En quoi pourrais-je déshonorer la famille en prêchant Christ, et Christ crucifié ? Je ne cesserai de rendre mon témoignage pour Dieu, même si tu me donnes tout l’or que ta maison peut contenir. J’ai les yeux fixés sur la rémunération. Je ne me tairai pas, car lorsque Dieu me communique sa lumière, c’est pour que je la communique aux autres, selon mes capacités. »

Prêtres et dirigeants ne vinrent-ils pas vers les disciples pour leur ordonner de cesser de prêcher au nom du Christ ? Ils jetèrent ces hommes fidèles en prison, mais l’ange du Seigneur les libéra pour qu’ils puissent annoncer au peuple les paroles de vie. C’est là notre œuvre. […]

LA VÉRITÉ TELLE QU’ELLE EST EN JÉSUS

Ainsi, présentons la vérité telle qu’elle est en Jésus. Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs. Pendant trente ans, il a été notre exemple.

Il a enduré l’insulte, l’ignominie, le reproche, le rejet, la mort. Et cependant, il vit ! Notre sauveur vivant est monté au ciel pour intercéder en notre faveur.

Juste avant sa crucifixion, Jésus a prié pour que ses disciples soient un avec lui, comme il était un avec le Père. Est-il vraiment possible que l’homme pécheur et déchu soit amené à une  relation aussi exaltée avec le Christ ? Une telle union apportera lumière, paix et réconfort à nos âmes. Lorsque Jésus est monté au ciel, il a dit à ses disciples : « Il vous est avantageux que je m’en aille ; car si je ne m’en vais pas, le Consolateur ne viendra pas vers vous ; mais si je m’en vais, je vous l’enverrai. » Qui ne voudrait pas du Consolateur en temps d’épreuve ? […]

Parlez de l’amour du Christ, parlez de sa puissance, et vous pourrez alors avoir un petit coin de ciel en ce monde. Répondez à la lumière de Dieu, et vous serez comme un jardin arrosé ; votre santé s’améliorera rapidement ; votre lumière se lèvera dans l’obscurité, et la gloire du Seigneur vous accompagnera.


Questions pour la réflexion

  1. Que signifie vivre « selon la sagesse, la justice et la piété » ? Dans ce contexte, l’imminence du retour de Jésus nous rend-elle plus inclusifs, ou plus exclusifs ?
  2. Alors que nous attendons le retour de Jésus, quels passages bibliques sont les plus utiles pour apprendre à refléter le caractère du Christ ?
  3. Si Christ revenait aujourd’hui, seriez-vous sauvé ? Sur une échelle de 1 à 10 (10 étant le plus élevé), indiquez l’intensité de votre assurance du salut. Soyez honnête !

Les adventistes du septième jour croient qu’Ellen G. White (1827-1915) a exercé le don de prophétie biblique pendant plus de 70 ans de ministère public. Ce qui précède est tiré de Signs of the Times, 24 juin 1889.

Leave a CommentSubmit

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.