Mercredi : Dépoussiérer la loi et le témoignage (Semaine de prière 2019)

Méditations spirituelles 05/11/2019

Comment vivons-nous à la lumière de la parole prophétique ?

Le peuple de Dieu rarement eu une bonne relation avec ses prophètes. Conscients qu’en général, ce peuple rejetait le messager avec le message, ceux que le Seigneur a appelés au ministère prophétique se sont souvent montrés réticents à accepter l’appel. Pour les prophètes, devenir les messagers de la parole prophétique de Dieu a toujours coûté gros. Jésus a souligné que les chrétiens seraient

maltraités : « Car c’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui ont été avant vous » (Mt 5.12). Et Étienne demanda au sanhédrin juif :
« Lequel des prophètes vos pères n’ont-ils pas persécuté ? » (Ac 7.52)

C’est là la mauvaise réception à laquelle les prophètes devaient faire face. En plus de l’animosité du peuple de Dieu envers la parole prophétique, les prophètes se heurtaient à une violente opposition, laquelle générait une indifférence croissante, de sorte que le mes- sage prophétique tombait finalement dans l’oubli – duquel, souvent, il ne parvenait pas à échapper. Et typiquement, un tel mépris pour la parole prophétique entraînait la ruine et l’apostasie.

UN RÉVEIL AUTHENTIQUE

Dans les pires périodes d’apostasie ou de disgrâce nationale, Dieu intervint pour empêcher le message prophétique de tomber dans l’oubli et pour susciter un réveil. Ainsi, au cours de la restauration du temple de Dieu aux jours de Josias, Hilkija dit à Schaphan, le secrétaire : « J’ai trouvé le livre de la loi dans la maison de l’Éternel. » (2 Ch 34.15) Imaginez un rouleau contenant le message prophétique divin couvert de poussière, traînant dans quelque coin sombre du temple… On dirait une vraie histoire de science-fiction !

À l’ouïe de ce que le rouleau prophétique disait, Josias s’écria : « Grande est la colère de l’Éternel qui s’est répandue sur nous, parce que nos pères n’ont point observé la parole de l’Éternel et n’ont point mis en pratique tout ce qui est écrit dans ce livre » (v. 21). Et le reste, c’est de l’histoire. Josias convoqua tout le peuple à écouter la Parole ; le roi et le peuple renouvelèrent leur alliance avec Dieu ; et ils célébrèrent sans doute la Pâque la plus mémorable de toutes depuis longtemps : « Aucune Pâque pareille à celle-là n’avait été célébrée en Israël depuis les jours de Samuel le prophète ; et aucun des rois d’Israël n’avait célébré une Pâque pareille à celle que célébrèrent Josias, les sacrificateurs et les Lévites, tout Juda et Israël qui s’y trouvaient, et les habitants de Jérusalem. » (2 Ch 35.18)

Quelque chose de semblable se produisit aux jours de Néhémie, lorsque Esdras lut la loi devant le peuple. En ce même jour de l’année (le premier jour du septième mois – qui sait, Esdras voulait peut-être répéter l’expérience de Josias…), « le sacrificateur Esdras apporta la loi devant l’assemblée […]. Esdras lut dans le livre depuis le matin jusqu’au milieu du jour […]. Tout le peuple fut attentif à la lecture du livre de la loi. » (Ne 8.2,3) Trois semaines plus tard, le réveil se poursuivit : « Le vingt-quatrième jour du même mois, les enfants d’Israël s’assemblèrent […] pour la célébration d’un jeûne. [… On] lut dans le livre de la loi de l’Éternel, leur Dieu, pendant un quart de la journée ; et pendant un autre quart ils confessèrent leurs péchés et se prosternèrent devant l’Éternel, leur Dieu. » (Ne 9.1-3)

Ce réveil fut suivi d’une réforme : « Ils [s’engagèrent], sous peine de malédiction et avec serment, à marcher suivant la loi de Dieu […,] à respecter et à mettre en pratique tous les commandements […] de l’Éternel, [leur] Seigneur » (Ne 10.29) (1). Ils promirent de ne pas se mêler aux nations païennes, de garder le sabbat conformément au commandement, d’aider leurs semblables, de soutenir le temple et ses services, et de retourner les dîmes et les offrandes (v. 30-39).

Voilà ce qui se produit chaque fois que nous dépoussiérons la parole prophétique et mettons la volonté de Dieu en pratique dans notre vie.

DÉPOUSSIÉRER LES PROPHÈTES

Selon le sondage mené auprès des membres de l’Église adventiste mondiale en 2018, 48 pour cent des adventistes du monde entier étudient la Bible quotidiennement(2). Bien que cette statistique puisse suggérer le scénario du verre à moitié plein ou à moitié vide selon la personne à qui l’on parle, il est clair qu’en tant qu’Église, nous pouvons améliorer nos habitudes de lecture de la Bible. Au sein des ténèbres de ce monde, la Bible peut apporter lumière et espoir dans notre vie, nous aider à conduire les autres vers Jésus, et illuminer notre sentier vers le ciel : « Et nous tenons pour d’autant plus certaine la parole prophétique, à laquelle vous faites bien de prêter attention, comme à une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu’à ce que le jour vienne à paraître  et que l’étoile du matin se lève dans vos cœurs » (2 P 1.19).

Nous avons naturellement tendance à nous appuyer sur notre propre intelligence, force, ou sagesse, oubliant que le cœur humain est trompeur (Jr 17.9). Par conséquent, notre seule sauvegarde est de nous confier en la parole prophétique : « Confiez-vous en l’Éternel, votre Dieu, et vous serez affermis ; confiez-vous en ses prophètes, et vous réussirez. » (2 Ch 20.20) Oui, les Écritures peuvent raviver notre âme, nous rendre sages, réjouir notre cœur, et nous donner la bonne attitude face à la vie : « La loi de l’Éternel est parfaite, elle restaure l’âme ; le témoignage de l’Éternel est véritable, il rend sage l’ignorant. Les ordonnances de l’Éternel sont droites, elles réjouissent le cœur ; les com- mandements de l’Éternel sont purs, ils éclairent les yeux. » (Ps 19.8,9)

LES TROIS PRINCIPES DU « SHEMA »

Peu d’entre nous – s’il en est – sont exempts d’un passé familial dysfonctionnel. On peut retracer des interactions interpersonnelles malsaines chez un individu qui a choisi de s’éloigner du conseil divin. Cela génère douleur et souffrance, même lorsque l’amour de Dieu est un baume apportant guérison et pardon à notre vie. Cependant, personne ne doit perpétuer ces modèles négatifs hérités. Notre caractère peut être changé et, tout au long de la vie, nous pouvons changer la tendance d’une entière généalogie si nous décidons de briser ces attitudes négatives et ces modèles comportementaux, afin de vivre par la foi, à la lumière de la parole prophétique.

Vivre par la foi, c’est faire la volonté de Dieu sans douter de sa direction, même si nous ne comprenons pas son dessein passé et ne discernons pas le sentier devant nous. Comment cela peut-il se faire ? « Pour vivre dans la lumière, on doit venir là où la lumière brille (3). » La clé, c’est d’accepter d’être sauvé « par [la lumière], en être pleine- ment à la hauteur, et la transmettre à ceux qui vivent dans les ténèbres »(4).

Lorsque nous avons décidé de fonder une famille, nous nous sommes efforcés d’obéir au mandat du « shema » dans notre vie quotidienne : « Écoute, Israël ! l’Éternel, notre Dieu, est le seul Éternel. Tu aimeras l’Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. Et ces commandements, que je te donne aujourd’hui, seront dans ton cœur. Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras. Tu les lieras comme un signe sur tes mains, et ils seront comme des fronteaux entre tes yeux. Tu les écriras sur les poteaux de ta maison et sur tes portes. » (Dt 6.4-9)

Ce texte comprend trois principes permettant à la lumière de la parole prophétique de briller dans notre vie.

Premièrement, il traite des priorités. Dieu doit passer en premier dans notre cœur (v. 5).

Deuxièmement, il nous incite à passer du temps avec sa Parole. Nous devrions la lire et parler d’elle du matin au soir (v. 6,7).

Troisièmement, il traite des influences. La Parole de Dieu doit toujours être à portée de main et constituer l’influence principale qui pénètre dans notre esprit par les avenues de l’âme (v. 8,9).

Par conséquent, si nous consacrons suffisamment de temps aux bonnes influences émanant de la Parole de Dieu, nous mettrons nos priorités en place, et Dieu régnera dans notre vie et notre foyer.

UN GUIDE SÛR POUR NOTRE TEMPS

En tant qu’adventistes, nous avons un double privilège : nous avons non seulement la Bible – notre norme de foi et de pratique – mais aussi la manifestation moderne du don prophétique dans le témoignage d’Ellen White. Pourquoi est-ce un privilège ? Parce que près de 2 000 ans après l’établissement du canon biblique, nous disposons d’une directive divine dans la façon d’appliquer les Écritures à notre contexte moderne et à notre mission au temps de la fin.

La lecture et l’application des écrits d’Ellen White ont été bénéfiques dans notre vie familiale. Messages à la jeunesse et Letters to Young Lovers nous ont encouragés à prier intelligemment en vue d’un mariage fondé sur la crainte de Dieu. Child Guidance, Éducation, et Le foyer chrétien sont, encore et toujours, une source de directives solides parmi l’abondance de théories humaines sur la façon d’élever les enfants. De plus, nous donnons entièrement crédit aux conseils d’Ellen White vieux d’un siècle sur la nutrition et la santé, en vue d’un mode de vie équilibré.

Vers Jésus et Jésus-Christ ont été l’une des expériences christocentriques les plus vivifiantes de notre parcours spirituel, tandis que Pour un bon équilibre mental et spirituel nous a incités à mettre la barre plus haute pour plaire à Dieu par l’amélioration de notre maîtrise personnelle, et le contrôle de nos habitudes de pensée.

Les applications homilétiques et les interprétations bibliques d’Ellen White ont modelé et étayé nos sermons, tandis que la profondeur de son approche théologique unique continue à nous surprendre. Par ailleurs, nous gardons à l’esprit qu’elle a contribué au maintien de l’unité de notre Église que Satan a attaquée au fil des ans.

DÉFIS POUR L’AVENIR

Tandis que nous continuons à nous efforcer de suivre les directives prophétiques sûres de la Bible et des écrits d’Ellen White, une génération tout entière en dehors de nos murs est prête et attend d’être conquise. Le bas taux de lecture des nouvelles générations, ajouté à la concurrence féroce des smart- phones et d’autres écrans, constitue un  défi plus important encore.

Au seuil de l’éternité, cependant, dans un monde emporté à tout vent d’idées et de doctrines, nous disposons d’une ancre sûre, soit la parole pro- phétique, et de coordonnées précises pour atteindre un port sûr. Puisse leur lumière briller sur notre sentier et sur celui des autres, jusqu’à ce que paraisse l’Étoile du matin !


1 Sauf mention contraire, toutes les citations des Écritures sont tirées de la version Louis Segond 1910.

2 Voir « Reaching the World: How Did We Do? », un rapport partiel des révélations clés du sondage de 2018 auprès des membres de l’Église mondiale : www.adventistresearch.org/sites/default/files/ files/AC2018%20-%20Global%20Church%20Member%20Survey%20 Data%20Report.pdf.

3 Ellen G. White, Instructions pour un service chrétien effectif, p. 240.

4 Ibid., p. 49.


Suggestions de prière

1. Priez le Seigneur au sujet de votre propre attitude envers sa loi et de votre disposition à obéir.

2. Louez Dieu, dans le style des psaumes de David, pour la lumière qu’il fait briller sur votre sentier par ses directives et ses ordres.

3. Demandez à Dieu de faire luire sa lumière sur le monde et ses difficultés, surtout par le biais de la parole prophétique biblique et par les écrits d’Ellen White.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.