Mardi : Lisez-vous la Bible de la bonne façon ? (Semaine de prière 2019)

Méditations spirituelles 04/11/2019

Qu’est-ce que Jésus a dit concernant la façon d’interpréter la parole prophétique ?

En Jésus, nous trouvons un phénomène exceptionnellement intéressant. En lui, le message et le prophète se fondent. Il était à la fois la plus grande révélation du Père (Jn 14.9) et un grand prophète (He 1.2) – ce que reconnurent ses contemporains (Jn 6.14 ; Lc 7.16,17). « Seigneur, dit même la Samaritaine, je vois que tu es prophète. » (Jn 4.19)

Christ était non seulement la révélation et le Révélateur, le message et le Messager, mais aussi un grand interprète des Écritures. En tant que prophète, il transmettait des messages venant directement du ciel, et à la façon traditionnelle des écoles de prophètes, il était un grand défenseur et interprète de la Torah. Même à un jeune âge, il laissa les docteurs de la loi bouche bée, si bien que « tous ceux qui l’entendaient étaient frappés de son intelligence et de ses réponses » (Lc 2.47). Son autorité en tant que champion des Écritures était reconnue par le peuple d’Israël (Mc 1.22) et par les dirigeants religieux de Jérusalem, lesquels s’adressaient à lui avec le titre « docteur venu de Dieu » (Jn 3.2).

Bien que Christ fût venu non pour changer la source de la révélation (la loi) mais pour l’accomplir (Mt 5.17), sa mission consistait à apporter la véritable signification des Écritures à un peuple qui s’était écarté tant de la bonne méthode d’interprétation des Écritures que de la vraie pratique de la religion authentique. Ainsi, Jésus opposait constamment les méthodes de l’interprétation contemporaine – confrontant ce qui « [avait] été dit » (v. 27), ou enfin, leur compréhension de ce qui avait été dit – avec le « Mais moi, je vous dis » (v. 28) de la véritable interprétation prophétique.

Et puisque Christ n’était pas seulement un grand docteur et prophète, mais aussi notre exemple en toute chose, nous ferions bien de suivre ses principes de l’interprétation biblique dans notre propre étude.

Exposait-il ses principes de l’interprétation biblique dans ses enseignements ou discours ? Un épisode, peu avant son ascension, peut nous aider à recueillir certains de ces principes d’interprétation. Joignons-nous à Jésus sur ce sentier qui nous amène à découvrir la vraie signification de la parole prophétique. Marchons avec lui sur le chemin d’Emmaüs et laissons-le nous guider à travers certains principes d’interprétation biblique qui éclaireront notre esprit et embraseront notre cœur.

L’HERMÉNEUTIQUE DE JÉSUS

Dans Luc 24, alors qu’il s’adresse aux deux disciples découragés qui retournent à Emmaüs, Jésus leur présenta, de façon pratique et schématique, plusieurs principes d’interprétation biblique qu’il avait déjà donnés à ses disciples et à ceux qui l’avaient suivi tout au long de son ministère.

Les deux disciples marchaient ensemble, le cœur rempli de tristesse en raison de la mort récente de Jésus. Toutes leurs espérances messianiques s’étaient évanouies. Jésus se joignit à eux, mais ils ne le reconnurent pas. En entendant de leur bouche les raisons de leur découragement, il leur répondit : « Ô hommes sans intelligence, et dont le cœur est lent à croire tout ce qu’ont dit les prophètes ! Ne fallait-il pas que le Christ souffrît ces choses, et qu’il entrât dans sa gloire ? Et, commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes les Écritures ce qui le concernait. » (Lc 24.25-27)

Nous pouvons, à partir de sa réponse, tirer plusieurs principes de l’interprétation prophétique.

1. Le principe canonique. Christ n’interpréta pas la véracité de sa mission messianique à la lumière de la réalité du premier siècle, ni à travers la tradition juive ou la philosophie grecque – les cultures prédominantes de l’époque. Au contraire, « il leur expliqua dans toutes les Écritures ce qui le concernait » (v. 27). C’est-à-dire qu’il utilisa les Écritures pour interpréter l’information biblique – soit son propre rôle de Messie. Par conséquent, l’information requise pour interpréter la Bible se trouve dans le canon même des Écritures. Les Écritures s’interprètent par elles-mêmes.

Christ avait établi lui-même la suprématie de la Bible sur la tradition (Mt 15.3-6), et d’autres écrivains soulignèrent que les Écritures ont la prééminence sur la philosophie humaine (Col 2.8), sur la raison humaine (Pr 14.12), et sur la présumée connaissance dans le monde, laquelle pourrait même inclure la science (1 Tm 6.20).

La procédure scientifique fondamentale exige que nos présupposés herméneutiques germent de ce que nous voulons bien comprendre. La dépendance à la philosophie pour établir les présupposés herméneutiques théologiques implique une rupture avec le principe canonique. Pour interpréter l’information biblique, les principes de l’interprétation doivent dériver des Écritures plutôt que de suivre des présupposés philosophiques.

2. Le principe de l’unité des Écritures. Dans le premier article de cette série, nous avons appris que bien que la Bible ait été écrite par de nombreux écrivains sur une période de nombreux siècles, toutes les Écritures sont inspirées du même Esprit et sont la Parole de Dieu. Dans ce sens, une unité et une harmonie cruciales existent entre ses parties (Mt 5.17 ; 2 Tm 3.16).

Christ a souligné ce principe à ses deux disciples en chemin vers Emmaüs. « Commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes les Écritures ce qui le concernait » (Lc 24.27). En se référant à Moïse (le Pentateuque) et à « tous les prophètes », Jésus a donné son explication en se servant de toute la Bible connue à cette époque – la Bible hébraïque – soulignant ainsi ce principe d’unité des Écritures.

3. Le principe christologique. Jésus s’est servi de toute la Bible hébraïque pour indiquer « dans toutes les Écritures ce qui le concernait » parce qu’entre autres raisons, toutes les Écritures témoignent de lui (Jn 5.39). Le Nouveau Testament endosse cette idée en décrivant Christ comme l’accomplissement et la consommation des « promesses faites aux pères » (Rm 15.8), puisque « tous les prophètes ont parlé de lui » (Ac 10.43, SEM), car « toutes les promesses de Dieu ont trouvé leur OUI dans sa personne » (2 Co 1.20, TOB).

4. Le principe de l’objectif salvateur. Les Écritures n’ont pas été écrites simplement pour satisfaire la curiosité intellectuelle. Par conséquent, ne les étudions pas seulement pour gagner un débat ou pour prouver que nous avons la bonne doctrine. En soulignant qu’il était l’accomplissement de toutes les promesses des Écritures, Christ s’est présenté lui-même en tant qu’Agneau de Dieu capable de sauver l’humanité. La révélation de son salut constitue l’objectif suprême des Écritures, ainsi que l’idée interprétative fondamentale dans notre étude.

En utilisant les bons principes de l’interprétation prophétique, Jésus voulait que les deux hommes sur le chemin d’Emmaüs surmontent leur découragement spirituel et se réjouissent dans la bonne nouvelle d’un Christ ressuscité qui a triomphé de la mort et procure la vie éternelle. Il atteignit son but, puisque, après l’étude biblique, ils s’écrièrent : « Notre cœur ne brûlait-il pas au dedans de nous, lorsqu’il nous parlait en chemin et nous expliquait les Écritures ? » (Lc 24.32)

En suivant ces principes établis par Christ, non seulement nous comprendrons les vérités bibliques, mais aussi laisserons Jésus illuminer notre cœur avec le salut que, selon l’affirmation même des Écritures, il est venu nous donner.


* Sauf mention contraire, toutes les citations des Écritures sont tirées de la version Louis Segond 1910.


Suggestions de prière

1. Tandis que vous entamez votre étude biblique en utilisant les principes de Jésus relatifs à la lecture biblique, demandez au Saint-Esprit de révéler les liens entre les passages des Écritures qui procurent une compréhen- sion empreinte de piété.

2. Priez Dieu de vous accorder une perception toujours plus profonde du salut pour que sa signification grandisse dans votre relation avec Jésus.

3. Demandez au Saint-Esprit de vous donner un témoignage de la valeur des Écritures dans votre vie que vous pouvez partager avec vos semblables.

 

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.