Ma vie est-elle authentique ?

Réflexions spirituelles

Alexandra Muscalu | Signes des Temps | AdventisteMagazine

Si on fait attention aux plus petits détails, toute histoire de vie peut être intéressante. Lorsqu’on entre dans les détails, toute histoire ordinaire ou médiocre qui aurait pu être résumée en quelques mots devient un aveu. Je me rends compte que mon histoire ne fait pas exception, même si j’ai souvent eu l’impression de vivre une vie banale et prévisible.

Au lycée, j’ai surmonté ma plus grande vulnérabilité : la timidité. Mais cette affirmation cache plus qu’elle ne dit. Par exemple, après la première année, notre professeur d’histoire nous mettait de temps en temps au défi de participer à des projets de volontariat. Comme nous n’étions intéressés que par l’école et nos amis, nous avons minimisé toutes ses tentatives de nous faire aller plus loin. J’ai essayé de me convaincre qu’il suffisait d’avoir de bonnes notes pour pouvoir aller à l’université dans une autre ville.

En fait, je pense que j’avais peur de faire une erreur et j’essayais de me trouver des excuses. Je me suis imaginée dans un groupe de personnes pour moi inconnues, incapable de socialiser. Je ne veux pas faire dire à mon professeur d’histoire ce qu’il n’a pas dit, mais je me souviens qu’il me réprimandait si mes réponses manquaient d’argumentation. Au-delà de ça, ma mémoire flanche légèrement, mais je sais qu’il a fini par me convaincre de participer à au moins un projet avec mes camarades de classe.

Je me trouve maintenant dans la meilleure période de ma vie, à 25 ans. Je suis sur le point de devenir enseignante. C’est une profession qui va me mettre en face d’une classe, un défi que je n’aurais jamais pensé pouvoir relever, au début du lycée. La période au cours de laquelle se sont produits les plus grands changements dans ma vie a commencé au lycée et se poursuit encore aujourd’hui. Ce furent neuf ans de questionnements nécessaires à mon existence.

Pour moi, vivre de manière authentique, ou vivre selon la vérité, signifie vivre selon un ensemble de principes sans lesquels on ne peut pas avancer dans la vie. J’ai pris cette question plus au sérieux à la fin du lycée lorsque j’ai découvert le Dieu de la Bible. Les expériences qui m’ont guidée vers cette découverte étaient là, mais il manquait une question simple : ma vie est-elle authentique ? J’ai passé les derniers mois de ma dernière année de lycée entre deux piles de livres : une pour mes études et une pour mon âme. Je cherchais des réponses à une longue liste de questions : qui est Dieu pour moi ? Pourquoi est-il fascinant de le connaître en ce moment ? Est-il vraiment si important de communiquer avec lui personnellement ? Puis-je avoir une vraie vie sans sa participation ?

J’ai éprouvé un fort sentiment de joie en découvrant ce personnage fascinant. Le changement de direction dans ma vie a été rapide et sans délai. Je me suis inscrite à l’université, déterminée à dépasser mes problèmes ou mes drames personnels et à me concentrer sur un royaume qui « n’est pas de ce monde » (Jean 18.36).

Après cette décision, j’ai eu l’occasion de me redécouvrir. J’ai perdu des relations importantes, j’ai vécu des mois d’incertitude et j’ai peut-être manqué des trains qui semblaient être des occasions uniques pour ma vie. Mais j’ai obtenu ce que nous recherchons tous : une direction. Pour moi, le vrai sens de la vie se traduit par la prise en compte de ceux qui m’entourent et la prise de conscience que je ne cours pas un marathon, où chacun court sur son propre chemin. Jésus est monté sur la croix sans craindre de souffrir et a tout mis en jeu pour nous, les êtres humains. Je me suis sentie, et je me sens toujours, obligée de rendre quelque chose au monde.


Traduction : Tiziana Calà

Leave a CommentSubmit

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.