L'inspection finale

Méditations spirituelles 10/09/2021

Pavel Goia | Ministry 2 trimestre 2021

Il y a quelques années, alors que j’étais pasteur dans le Kentucky, aux États-Unis, ma femme, Daniela, était propriétaire et directrice d’une petite maison de retraite pour les vétérans de guerre. Les travailleurs sociaux responsables de ce district venaient chaque mois pour voir comment elle prodiguait les soins aux vétérans. Les travailleurs sociaux appelaient toujours pour annoncer la date et l’heure de leur inspection. Mais chaque année, il y avait une inspection annuelle ; et cette visite-là n’était jamais annoncée.

Un jour cinq représentants des travailleurs sociaux sont arrivés à l’improviste dans la maison de retraite pour effectuer l’inspection annuelle. Ils ont examiné tout ce qui était en rapport avec la prise en charge des vétérans : la qualité de la nourriture et les fiches des médicaments administrés, la température de la maison et de l’eau, et les extincteurs et les détecteurs de fumée.

Les propriétaires d’entreprises avaient peur de cette inspection parce que les inspecteurs de l’état trouvaient invariablement quelque chose à corriger. Les erreurs importantes pouvaient entraîner une amende ou même la fermeture de l’établissement.

Chaque fois qu’ils venaient inspecter l’établissement de ma femme, le processus était le même, et il en était de même pour le résultat. Après avoir vérifié chaque détail de manière approfondie, ils pouvaient lui exprimer leur appréciation pour son travail. Pendant plusieurs années consécutives, elle a reçu une certification et la reconnaissance pour la gestion du meilleur établissement public dans sa catégorie. Ils lui ont fait la remarque suivante : « nous ne comprenons pas comment vous faites les choses aussi bien. N’étiez-vous pas anxieuse à l’idée d’avoir cette inspection ? »

« Non, répondit Daniela, parce que je m’assure d’être prête pour l’inspection ».

Ils lui demandèrent : « Comment vous préparez-vous pour l’inspection, puisque vous ne savez pas la date à laquelle nous passons ? »

Elle répondit : « Je me prépare comme si chaque jour était le jour de l’inspection. Nous traitons nos vétérans avec amour et respect ».

Évangile éternel

Quand j’ai lu le premier message des trois anges traitant de l’évangile éternel, j’ai pu parfaitement comprendre pourquoi certains peuvent être inquiets à propos d’une inspection. « Puis je vis un autre ange qui volait très haut dans les airs ; il avait une bonne nouvelle éternelle qu’il devait annoncer aux habitants de la terre, aux gens de tout pays, toute tribu, toute langue et tout peuple. Il disait d’une voix forte : « Reconnaissez l’autorité de Dieu et rendez-lui gloire ! Car le moment est arrivé où il va juger l’humanité. Prosternez-vous devant celui qui a créé les cieux, la terre, la mer et les sources des eaux ! » (Apocalypse 14. 6, 7, NBS).

Ce passage mentionne la prédication, mais il ne se limite pas à elle. « Bien plus que de faire de simples sermons, il s’agit de la nécessité d’annoncer l’évangile ». « Dieu vous donne, d’une main, la foi avec laquelle vous pouvez saisir son bras puissant et, de l’autre, l’amour pour atteindre les âmes qui périssent. » 1

« Il siégera sur son trône royal. Tous les peuples de la terre seront assemblés devant lui et il séparera les gens les uns des autres comme le berger sépare les moutons des chèvres. » Matthieu 25.31, 32, NBS.

La vie éternelle

le chapitre 14 du livre de l’Apocalypse mentionne également un jugement qui repose sur une inspection qui a lieu en ce moment. « Lorsque les nations sont rassemblées devant lui, il n’y aura que deux catégories, et l’éternelle destinée des hommes sera déterminée par ce qu’ils auront fait ou négligé de faire pour lui dans la personne du pauvre et des souffrants. »2

Je comprends donc pourquoi les paroles de Jésus peuvent provoquer la peur : « C’est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure que vous ne pensez pas. » (Matthieu 24.44, NBS). Mais je comprends aussi pourquoi les paroles de Jean peuvent être porteuses d’espoir : « il n’y a pas de crainte dans l’amour … » (1 Jean 4.18). La peur de la mort, la peur du jugement.

L’amour et l’attention pour les personnes vulnérables ont toujours été une priorité pour Dieu. Ils sont la clé de ce que signifie adorer Dieu ; et la clé pour passer avec succès l’inspection finale.


1. Ellen G. White, Témoignages pour l’église, vol. II. Dammarie-les-Lys, SDT, 1953, p. 154.

2. Ellen G. White, Événements des derniers jours. Dammarie-les-Lys, Vie et Santé, 2004, p.165.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.