Les conspirationnistes et la vie religieuse

Méditations spirituelles 14/09/2021

Un séminaire présenté par le conférencier/directeur de It Is Written (Il Est Ecrit) (IIW), John Bradshaw, a discuté, lors de la Convention Internationale 2021 des Adventistes-Laïcs des Services et Industries (ASi) à Orlando, en Floride, aux États-Unis, de la manière de repérer les théories du complot et de ce qu’il faut en faire, en particulier dans le contexte de la vie d’église.

La présentation du 6 août visait à apporter à l’auditoire de John Bradshaw des outils pour identifier une théorie du complot, qui est définie comme étant une explication d’un événement ou d’une situation qui invoque l’action de groupes sinistres ou puissants. Il a également cherché à partager certains outils destinés à aider les membres à s’assurer que les théories du complot n’affectent pas leur vie en tant que membre d’une famille religieuse.

« Quand j’entends une des nombreuses théories du complot qui circulent, je suis généralement amené à me demander : ‘Est-ce vrai’, a dit John Bradshaw. « Dans la plupart des cas, la réponse simple est : ‘Je ne sais pas, et vous non plus ! En fait, c’est souvent très difficile à vérifier.’ »

Fenêtre ouverte sur les conspirationnistes

Les théories du complot, cependant, font souvent la lumière sur ceux qui les promeuvent, a expliqué John Bradshaw. « Aucune pensée rationnelle ne constitue un obstacle pour un complotiste, » a-t-il rappelé à son auditoire. Un complotiste, a expliqué John Bradshaw, est généralement prompt à décrire non seulement ce qui s’est passé, mais prétend révéler des informations cachées dont personne d’autre ne dispose. « Seuls les complotistes ont le Saint Graal de la vérité incontestable, la preuve irréfutable qui n’avait pas encore été produite. Un conspirationniste prétend avoir accès à des connaissances qu’aucun expert n’a, et qu’il ou elle est le seul au courant de ces informations secrètes, » a déclaré John Bradshaw.

Il a expliqué que les conspirationnistes finissent par mettre en doute presque tout. Et ils sont extrêmement compétents dans leurs arguments. « Mais ce ne sont généralement que des insinuations, » a-t-il dit, « car ils ne font que présenter des choses que le reste d’entre nous ne peut pas réfuter. »

Mais pourquoi les théories du complot semblent-elles si attrayantes pour beaucoup de gens ? a demandé John Bradshaw. Il a répondu : « Croire dans un complot est l’équivalent cognitif de trouver du sens dans le hasard. Les recherches montrent que vous croyez aux théories du complot si vous croyez à une explication qui englobe tout, même pour des choses dont nous ne sommes pas sûrs. Et la probabilité pour vous de croire en une théorie du complot dépend de la propension qu’a votre esprit à adhérer aux idées de conspiration, », a-t-il expliqué.

Un soupçon de vérité ?

John Bradshaw a admis que toutes les théories du complot ne sont pas simplement des théories. « Toutes ne sont pas sans fondement, » a-t-il dit. Certaines idées qui commencent d’abord comme une théorie du complot pourraient être basées sur certains faits. « Parfois, les gouvernements font des erreurs, cachant certaines informations aux gens et donnant aux gens des raisons de croire à des conspirations. »

Par exemple, a déclaré John Bradshaw, de nombreux problèmes liés à la pandémie de COVID-19 n’ont pas été traités ouvertement. « Les gens ont pu alors dire : « Ce n’est pas vrai. » Mais c’est réel ! » a-t-il souligné. « Il suffit d’assister à certaines des funérailles de personnes qui ont été infectées et qui sont décédées, et vous verrez à quel point c’est réel ! »

Les conspirationnistes et la vie religieuse

John Bradshaw a souligné cependant, que l’objectif de sa présentation n’était pas tant de décrire les théoriciens du complot ou leurs théories, mais d’informer les membres sur la façon dont ces théories peuvent affecter notre vie en tant que membre d’une communauté religieuse. « Comment pouvons-nous éviter les théories du complot ? » a-t-il demandé. « Après tout, c’est quelque chose qui affecte l’église ! »

Il a également demandé quelle devrait être la réaction face aux théories du complot. « Si vous pensez, comme le disent certains complotistes, que [le joueur de basket-ball américain] LeBron James est un diable, que devriez-vous faire ? a demandé John Bradshaw. « Au lieu de passer du temps à diffuser ce message, vous devriez commencer à prier pour lui ! » a-t-il dit.

Dans le contexte de l’église, a déclaré John Bradshaw, les membres qui passent leur vie à répandre des conspirations devraient choisir de faire un meilleur usage de leur temps. « S’il vous plaît, arrêtez, » a-t-il dit, s’adressant à un hypothétique conspirationniste. « Arrêtez, car vous faites l’œuvre du diable. »

Témoignage sans conspiration

Dans ce contexte, John Bradshaw a conseillé aux membres d’église d’être très prudents lorsqu’ils témoignent auprès des autres. « S’il vous plaît, faites attention à la façon dont vous partagez vos croyances, ou vous pourriez donner l’impression que votre église est stupide, » a-t-il déclaré, ajoutant qu’en tant que chrétiens, nous devrions nous assurer de savoir sur quoi se porte notre attention. « Il est question dans notre message de l’évangile de Jésus, pas des complots, » a-t-il souligné.

John Bradshaw a rappelé aux membres d’église qu’il nous est commandé de ne pas porter de faux témoignage, nous devrions donc faire attention à ce que nous partageons en ligne ou autrement. « Si vous ne savez pas, vous n’avez pas à partager, » a-t-il déclaré. « Et ne le publiez pas en ligne ! »

C’est une autre raison, a-t-il souligné, pour laquelle nous devrions arrêter d’écouter ceux qui détruisent les autres. « S’il vous plaît, ne regardez pas et ne partagez pas [ces théories]. Nous n’en avons pas besoin. Nous n’avons pas été appelés à démontrer que des hommes d’affaires puissants et haut placés veulent provoquer la fin du monde, » a dit John Bradshaw pour illustrer. « Ce n’est pas notre message ! »

Le mouvement de la terre plate et le salut

Dans la dernière partie de sa présentation, John Bradshaw a expliqué comment quelqu’un l’avait un jour contacté pour lui dire qu’il était heureux que It Is Written (Il Est Ecrit, le ministère que dirige John Bradshaw) ait dit que la terre était plate. « Mais je n’ai jamais dit ça ! » lui a répondu John Bradshaw, en vain.

John Bradshaw a essayé de raisonner avec l’homme. « Tout suggère que la terre est sphéroïde. Tous les gouvernements, les établissements d’enseignement, tous les scientifiques, doivent mentir alors, », lui a dit John Bradshaw. « Pourquoi mentent-ils ? Qu’ont-ils à gagner ? Mais rien de ce qu’il disait ne pouvait persuader cette personne de changer sa croyance.

Finalement, John Bradshaw lui a dit : « Je crois que vous allez quitter l’église. Et il a ajouté : « Veuillez noter que l’église dont vous faites partie n’est pas d’accord avec vous. Avant longtemps, vous conclurez que l’église ment et que moi, en tant que pasteur, je mens aussi. Que tous les pasteurs mentent. Cela ne fait aucune différence parce que si vous croyez en une théorie du complot, vous les croyez toutes, » a dit John Bradshaw. « Les gens ne s’arrêtent tout simplement pas à une seule. »

Dans ce sens, a déclaré John Bradshaw, croire que la terre est plate coûtera à certaines personnes leur salut. Elles finiront par se méfier de l’Église de Dieu et de ses membres. Elles arrêteront simplement de croire.

Conspirations et prophétie biblique

John Bradshaw a expliqué que dans l’église, l’équivalent des conspirationnistes sont des personnes promptes à réinterpréter la prophétie biblique. Il a rappelé à son auditoire que les adventistes du septième jour basent leurs réflexions principalement sur la prophétie accomplie. « Qu’en est-il du futur ? » a demandé John Bradshaw. « Nous voyons un aperçu, pas une image complète, » a-t-il déclaré. « Certains aiment combler les espaces vides avec des allégations qui ne peuvent être ni justifiées ni prouvées. »

Il a appelé les membres d’église à cesser de voir un complot caché derrière chaque événement dans le monde. « Même si vous le croyez, s’il vous plaît ne le répétez pas, » a conseillé John Bradshaw. « Si vous vous consacrez à la critique, vous devez arrêter. Vous devez arrêter afin de sauver votre âme, car vous faites le travail du diable, pas l’œuvre de Dieu, » a-t-il déclaré.

John Bradshaw a rappelé aux membres adventistes que nous ne sommes pas obligés d’apprécier l’Église, mais qu’il nous est commandé d’aimer l’église. « Si vous êtes engagés dans la critique, vous devez arrêter. Les dirigeants sont des êtres humains ; ils font des erreurs. Notre travail consiste à prier pour les dirigeants de l’église, » a-t-il déclaré. « Nous avons une mission ici sur terre, et elle ne consiste pas à redresser l’Église. Dites ce que vous pensez, mais faites-le gentiment ! Parce que Dieu est à la tête de l’église. »

La véritable conspiration

John Bradshaw a expliqué qu’en dépit de tout ce qu’il avait dit, il y a, en fait, une véritable conspiration dans le monde. « C’est ce que nous appelons ‘le grand conflit,’ le grand complot de Satan, plein de subterfuges et de mensonges. »

C’est la raison pour laquelle, a dit John Bradshaw, le problème n’est pas de déterminer si quelqu’un veut nous contrôler. « Le diable essaie de nous contrôler, » a-t-il déclaré. « Le diable est à l’œuvre, vous et moi devons donc redoubler d’efforts pour refléter le caractère de Jésus. Nous avons été appelés à l’exalter !

Dans ce contexte, nous devons décider où nous allons placer toutes nos énergies. « Nous pouvons avoir des opinions et défendre des points, mais nous devons démontrer au monde que notre objectif est Jésus, » a-t-il déclaré. « Si vous gaspillez votre énergie sur des théories du complot, sur ce que vous percevez comme des maux dans l’église, vous volez à Dieu l’énergie qu’il veut utiliser pour atteindre les autres, » a expliqué John Bradshaw. « Continuons à étudier et à lire, mais ne nous battons pas à ce sujet. Ne nous laissons pas distraire. Il nous a dit : « Travaillez jusqu’à ce que je vienne. »


Traduction : Patrick Luciathe

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.