La résurrection et le retour de Jésus

Méditations spirituelles 22/04/2021

Ángel Manuel Rodríguez | Adventist World Avril 2021


Que veut dire Paul quand, dans 1 Thessaloniciens 4.14, il dit qu’au retour de Christ, ceux qui se sont endormis viendront avec lui ?


Permettez-moi de citer intégralement ce passage biblique : « Car, si nous croyons que Jésus est mort et qu’il est ressuscité, croyons aussi que Dieu ramènera par Jésus et avec lui ceux qui sont morts. » (1 Th 4.14) Le grec permet des traductions légèrement différentes.

1. JÉSUS RAMÈNE AVEC LUI L’ÂME DES JUSTES

Certains utilisent ce verset biblique pour soutenir l’idée de l’immortalité de l’âme. Ils affirment que lorsqu’un croyant meurt, son âme monte au ciel, et qu’au retour de Jésus, Dieu la fait descendre « avec lui [Jésus] » pour rejoindre le corps ressuscité. Cette interprétation doit être écartée pour plusieurs raisons. Premièrement, elle suppose ce qu’elle tente de démontrer, c’est-à-dire que l’âme est immortelle. En d’autres termes, comme ces interprètes croient déjà que l’âme est au ciel, ils introduisent cette idée préconçue dans notre texte et sou- tiennent qu’au retour de Jésus, celui-ci ramènera l’âme avec lui. Deuxièmement, le concept d’une âme immortelle vivant dans un corps mortel n’est pas biblique. Il résulte plutôt de l’influence de la pensée grecque sur le christianisme ; par conséquent, il ne se trouve pas dans le contexte du passage. Troisièmement, pour que cette interprétation ait du sens dans son contexte, il aurait fallu que Paul, pour réconforter les Thessaloniciens, leur dise de ne pas se soucier des morts en Christ car
ils sont déjà avec Jésus au ciel ! Ce qu’il leur a plutôt dit, c’est qu’à la venue de Christ, les morts ressusciteront, et qu’alors – et pas avant – ils seront avec Christ (v. 17). Quatrièmement, la réunion avec Christ sera vécue par tous les croyants – morts ou vivants – en même temps, c’est-à-dire au retour de Jésus (v. 15,16).

2. UNE INTERPRÉTATION CONTEXTUELLE

On pourrait toujours traduire le texte grec de façon légèrement différente, comme l’indiquerait une comparaison entre les traductions de la Bible ; cependant, son sens fondamental est tout à fait clair. Voici une traduction littérale peu élégante : « Car si nous croyons que Jésus est mort et est ressuscité, ainsi Dieu ramènera avec lui ceux qui se sont endormis en Christ ». Le point fondamental est le suivant : puisque Jésus est mort et est ressuscité, nous pouvons également affirmer que ceux qui sont morts apparaîtront avec lui. On peut améliorer cette traduction de deux façons différentes. 1) « Puisque nous croyons que Jésus est mort et qu’il est ressuscité, par conséquent, Dieu ramènera avec Jésus ceux qui sont morts en lui. » 2) « Puisque nous croyons que Jésus est mort et qu’il est ressuscité, c’est aussi par Jésus que Dieu ramènera avec lui ceux qui se sont endormis. » La seconde traduction est meilleure, mais pour notre objectif, ce qui compte, c’est l’expression « avec Jésus ».

Puisque le verset et son contexte traitent de la résurrection des croyants au retour de Christ, le passage déclare donc que lorsque Christ reviendra, Dieu ramènera ceux qui se sont endormis en Jésus par leur résurrection. En d’autres termes, le retour de Jésus et leur résurrection sont inséparables. L’apparition du Seigneur et l’apparition des croyants morts ont lieu en même temps par la puissance du Christ. Cela indique que, bien que le verbe « ramener » (grec : agō) ne signifie pas ramener à la vie, il l’implique ici (ce verbe est parfois associé à la mort – voir, par exemple, Pr 24.11 et Es 53.8, Septante). Cela montre que la deuxième traduction fournie ci-dessus exprime mieux la pensée de l’apôtre.


Avant sa retraite, Ángel Manuel Rodríguez a été directeur de l’Institut de recherche biblique de la Conférence générale.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.