Intimité spirituelle : le défi et le plaisir

Méditations spirituelles 17/07/2021

Par Karen Holford | Revue Ministry, 3e trimestre 2014

Trois mois après notre mariage, Bernie et moi faisions notre culte familial ensemble. Nous étions tranquillement en train de lire le même passage de la Bible, nous préparant à partager notre point de vue et nos idées. Je me plongeai dans les versets, essayant de m’imaginer ce que ce serait d’être avec Jésus, à ce moment précis. Je respirais l’air, je vivais l’histoire et je ressentais les émotions complexes des différents personnages.

J’ai été la première à partager ce que je pensais, toute passionnée et excitée par les idées nouvelles qui m’inspiraient et les perspectives qu’elles ouvraient. Et puis, ça a été au tour de Bernie de parler, et il a redéfini mes pensées créatives comme un genre de …ologie ou d’…egèse. Ensuite, il a expliqué ce qu’il avait appris dans un de ses cours de théologie sur le sens réel des passages.

Bernie partageait le meilleur de son expérience personnelle avec ces versets, je partageais le meilleur de la mienne. Il n’y avait rien de mal dans ce que nous exprimions tous les deux. Mais nous parlions deux langages différents. À ce moment-là, je n’avais pas envie d’analyser les versets et de connaître la racine grecque, ni de savoir ce qu’un commentateur biblique avait dit à ce propos. Je voulais vivre l’histoire comme si j’en faisais partie et lui donner un sens qui m’inspire. Bernie approchait ces versets bibliques d’un point de vue littéraire, mais moi, j’avais une approche sensorielle de l’histoire. Je lisais l’histoire comme une écrivaine, tandis que Bernie la lisait comme un étudiant du séminaire et un pasteur.

Nous avons donc eu bien du mal à nous connecter durant nos moments de culte. Nous ne savions pas comment faire l’expérience de l’union spirituelle, alors que nous étions si différents. Je ne voulais pas avoir l’impression que Bernie me faisait un sermon ou qu’il était mon professeur, parce que cela nous plaçait dans une relation « pasteur-membre d’Église » plutôt que mari et femme. Je ne me sentais pas à la hauteur et je pensais que c’était ma faute si nous trouvions difficile de partager un moment de méditation ensemble. Peut-être que si j’étais plus spirituelle ou si j’avais les idées et les intérêts théologiques de Bernie, tout se- rait bien plus facile… Comment les couples peuvent-ils travailler ensemble pour jouir de l’intimité spirituelle que Dieu désire pour eux ?

Différentes approches

Beaucoup de couples trouvent que l’intimité spirituelle est un véritable défi. C’est une chose que d’être spirituelle- ment vulnérable et ouvert avec Dieu, mais c’en est une autre que d’être spirituellement vulnérable et ouvert avec Dieu en présence d’un autre être humain, même si c’est quelqu’un que nous aimons profondément. Très peu de couples sont égaux et semblables dans leur développement spirituel, leur compréhension de la Bible, leurs styles d’apprentissage, leurs méthodes préférées d’étude biblique, la prière et la fraternité.

Chacun des époux a des intérêts bibliques et spirituels différents, ainsi que des styles d’apprentissage et des préférences distincts. Certains aiment ana- lyser les passages de la Bible, alors que d’autres préfèrent les explorer de façon créative. Certains veulent penser à la différence pratique que ce passage fera dans leur vie, et d’autres veulent être remplis d’un sentiment de louange et d’émerveillement. D’autres encore veulent connaître les faits. Le moment de culte des couples peut intégrer toutes ces perspectives.

Lorsque l’un des époux a eu une formation théologique et herméneutique, il n’est pas rare que l’autre conjoint ne se sente pas à la hauteur spirituelle- ment ou qu’il soit découragé par les connaissances et l’expertise de son partenaire. Nous devons reconnaître qu’il est important de comprendre nos différences, de valoriser la richesse de nos styles respectifs et de planifier un menu équilibré d’activités spirituelles qui répondent aux besoins de chacun et rendent le partage spirituel vivant et intéressant.

Des messages contradictoires

Un autre défi pour les couples pastoraux est de déterminer les rôles et les attentes différentes. Ça peut être complexe. Nous pouvons envoyer à l’autre des messages contradictoires :

  • Je ne veux pas que tu me corriges, que tu me sermonnes, ni que tu m’enseignes. Mais je veux que tu sois là et que tu m’aides à explorer mes idées, mes croyances, mes valeurs et mes opinions.
  • Le ministère est mon métier, ma passion et ma vocation, mais j’ai également besoin de rentrer à la maison et de décompresser pour renouveler mes énergies.
  • J’ai des besoins spirituels qui nécessitent aussi ton ministère. Mais je ne veux pas que tu me traites comme si j’étais simplement un membre d’Église de plus.
  • Tu es pasteur (ou épouse de pasteur), donc tu peux gérer ta spiritualité toi-même, si tu es trop occupé(e) pour qu’on ait un culte commun.

Les couples qui ne sont pas des couples pastoraux essaient, eux aussi, de gérer les attentes complexes et souvent contradictoires de leur conjoint et des membres d’Église. Cela peut parfois être si accablant qu’ils se retirent des activités spirituelles au sein de leur foyer, avec le sentiment qu’ils ont déjà donné plus que nécessaire à l’Église, à Dieu ou à leur conjoint, ou que le pasteur devrait toujours prendre l’initiative pour les activités spirituelles au foyer.

Le pasteur peut aussi essayer d’utiliser le moment de méditation du couple pour développer des idées pour ses prédications, se glisser dans un rôle de prédicateur ou d’enseignant, plutôt que de prendre le temps d’écouter les idées et les besoins de son épouse. Ellen White suggère le modèle biblique, selon lequel le mari a le rôle de prêtre et confesse d’abord humblement ses propres péchés.1 C’est une position de leader-serviteur, un modèle spirituel bien plus utile pour former des couples sains que celui où l’un des conjoints domine l’autre spirituellement.

Trouver l’intimité spirituelle

L’intimité spirituelle d’un couple marié est un merveilleux cadeau de Dieu, qui peut aider les époux à se rapprocher de lui et l’un de l’autre. C’est là que nous pouvons étudier et en apprendre davantage sur la Parole de Dieu, expérimenter le pardon et la grâce, et être transformés de plus en plus à son image.

Dieu nous a donné cette dimension spéciale de notre relation afin d’être une bénédiction l’un pour l’autre, et non pour nous heurter ou créer de la dis- tance. Donc, quoi que nous choisissions de vivre dans la dimension spirituelle de notre mariage, nous devons nous demander : « Est-ce que faire cela ou dire cela nous rapproche spirituellement ou nous éloigne l’un de l’autre ? » Nous de- vons également reconnaître l’importance de nous aider mutuellement à nous sentir acceptés, pardonnés, encouragés, remplis d’espoir, aimés et respectés, car ces sentiments peuvent permettre à la spiritualité de s’épanouir. À l’inverse, les critiques, le ressentiment, la solitude, l’abus, le découragement et le rejet peu- vent être des obstacles majeurs à l’intimité spirituelle entre les époux et à l’intimité personnelle avec Dieu.

Lorsque nous nous aimons profondément, nous créons l’environnement idéal pour que Dieu agisse selon sa volonté dans chacune de nos vies. Tout ce que nous faisons généreusement et avec amour pour notre conjoint est aussi un cadeau d’amour pour Dieu.

Essayez de parler de votre intimité spirituelle d’une manière non-mena- çante et sans porter de jugement. Vous pouvez le faire en partageant avec l’autre certaines de vos aspirations en ce qui concerne votre intimité spirituelle et vos moments de culte ensemble. Mettre l’accent sur vos aspirations, plutôt que sur des plaintes, des frustrations et des craintes, vous aidera à avoir des conversations positives et constructives. Concentrez-vous sur les aspirations et les idées que vous partagez afin de construire sur la base de vos objectifs communs. Parlez des moments où les méditations que vous avez eues ensemble ont été une source d’inspiration pour tous les deux et réfléchissez à ce qui vous a aidés à apprécier cette inti- mité spirituelle.

Apprenez à comprendre la spiritualité de l’autre. Posez des questions telles que : « S’il te plaît, dis-moi ce qui t’inspire le plus. À quel moment te sens-tu le plus près de Dieu ? Qu’aimerais-tu que je fasse pour entretenir ta relation avec Dieu ? » Aidez votre conjoint à découvrir et à utiliser ses dons spirituels et créez des occasions pour qu’il ou elle puisse s’épanouir. Cherchez des projets dans lesquels vous pouvez utiliser vos dons spirituels ensemble, pour servir Dieu et aider ceux qui vous entourent. Respectez les préférences spirituelles, les styles d’apprentissage, les défis et le cheminement spirituel de l’autre. Ne poussez pas votre conjoint à faire le culte familial de la manière que vous préférez, car cela pourrait être contre-productif. Posez-vous la question : « Comment pouvons-nous travailler ensemble à créer un espace de partage, sûr et agréable, pour notre intimité spirituelle ? »

Lorsque vous êtes en chemin…

Le concept traditionnel des méditations de couples, qui consiste en ce que deux personnes étudient la Bible et prient ensemble tôt le matin, est certes un bel idéal. Mais il n’est pas toujours praticable par les familles d’aujourd’hui, où les deux époux peuvent avoir des horaires de travail différents et des heures favorables au culte différentes également. Alors, comment pouvons-nous nous inspirer, nous soutenir, nous encourager, nous nourrir l’un l’autre, et prier l’un pour l’autre au milieu de nos vies occupées et imprévisibles ?

Nous pouvons trouver certaines ré- ponses dans Deutéronome 6.4-9.Tout comme nous pouvons louer Dieu avec nos enfants et notre famille, et en apprendre plus sur Lui lorsque nous nous levons, lorsque nous nous asseyons et lorsque nous sommes en chemin, nous pouvons appliquer ces mêmes principes à nos cultes communs. Voici quelques manières d’imprégner votre relation et votre vie quotidienne de prière, d’une nouvelle approche de la Bible et de créativité pour vous connecter spirituellement. Prier ensemble au cours de la journée

  • Dans le courant de la journée, faites une courte prière avec votre conjoint par téléphone, par email ou par SMS, ou glissez dans sa boîte à lunch une prière écrite à la main.
  • Écrivez trois sujets de prière dans votre journal chaque matin :
    • Aujourd’hui, je veux louer Dieu pour…
    • Aujourd’hui, je veux remercier Dieu pour…
    • Aujourd’hui, la chose la plus importante pour laquelle je peux prier est…
  • Partagez chacun de vos trois sujets de prière de la façon que vous préférez (envoyer un email, appeler ou écrire) à un certain moment au cours de la journée, puis parlez-en lorsque vous voyagez, faites de l’exercice ou mangez ensemble.
  • Créez une liste de prière commune. Pour quels sujets priez-vous ensemble ? Pour la croissance spirituelle de votre famille ? Pour votre santé? Pour votre mi- nistère? Pour vos aspirations et vos objectifs? Pour les gens autour de vous et d’autres intentions de prière ?
  • Priez pour des sujets spécifiques à des moments spécifiques de la journée, même quand vous n’êtes pas au même endroit. Cela permet de rester connectés spirituel- lement quand vous avez tous les deux des horaires chargés.
  • Remerciez Dieu ensemble lorsque vos prières sont exaucées. Après avoir parlé de vos requêtes de prière et de vos besoins, vous pou- vez prier à haute voix ensemble ou vous tenir la main et prier en silence. Lorsque la première per- sonne a terminé, il ou elle peut serrer la main de l’autre, et quand la deuxième personne a fini, il ou elle peut dire : « Amen ».

Un cadre différent pour l’étude de la Bible

Si vous trouvez qu’il est difficile d’étudier la Bible ensemble, essayez la méthode suivante : ayez recours à un plan de lecture de la Bible ou que chacun de vous se laisse guider par le Saint Esprit. Puis, retrouvez-vous pendant quelques minutes pour discuter autour des questions suivantes:

  • Qu’est-ce que tu as le plus aimé dans le passage de la Bible que tu as lu ?
  • D’après toi, quel était le message le plus important dans le passage que tu as lu ?
  • Dans le passage que tu as lu, qu’est-ce qui t’a touché ou était en prise directe avec ce que tu vis en ce moment ?
  • Qu’est-ce que le Saint-Esprit t’a inspiré de faire en réponse à ces versets ?
  • Quelles autres idées as-tu eues en lisant ces versets ?

Ces questions sont utiles pour un par- tage réel, surtout si vous vous situez à différents niveaux d’exégèse et de compréhension biblique. Elles ne vous orientent pas vers la connaissance mais créent plutôt un espace de questionnement et de curiosité où vous êtes tous deux égaux. Vous pouvez aussi choisir d’autres questions que vous aimez tous les deux.

Imprimez ces questions avec des espaces pour y écrire vos réponses et vos idées. Puis, échangez vos feuilles, envoyez-les par email ou discutez-en lorsque vous avez du temps ensemble.

Connexions spirituelles pour couples occupés

  • Trouvez quelque chose de beau dans la nature à explorer ensemble pendant quelques minutes, comme une fleur, une pierre, un arbre, ou le coucher du soleil. Par- lez des perfections de la création divine et partagez un moment d’émerveillement ensemble.
  • Écoutez de la musique chrétienne ensemble et apprenez un nou- veau chant pour le Seigneur. Écoutez des textes bibliques mis en musique, afin que vous puissiez à la fois louer Dieu et apprendre des versets bibliques.
  • Racontez-vous les moments où vous avez le plus expérimenté l’amour de Dieu au cours de la journée.
  • Asseyez-vous tranquillement ensemble dans un endroit calme et agréable. Faites silence et écoutez la voix de Dieu. Partagez vos pensées avec l’autre.
  • Écoutez les mêmes passages de la Bible ou un livre inspirant, en marchant ou en voiture, et parlez- en lorsque vous vous retrouvez.
  • Apprenez ensemble des versets de la Bible par cœur. Apprenez tout un livre, par exemple 1 Jean ou Philippiens.
  • Trouvez un ministère commun qui unit vos dons spirituels et sera une source d’inspiration et d’en- richissement.
  • Participez ensemble à une retraite pour couples chrétiens, inscrivez- vous à des méditations quoti- diennes par email au www.fami- lylife.com ou trouvez un bon livre de méditations pour couples.
  • Quand vous vous réveillez, faites une liste de dix choses différentes pour lesquelles vous voulez re- mercier Dieu. Partagez ce qui se trouve sur votre liste.
  • Quand vous allez vous coucher, reconnaissez et énumérez les fa- çons dont Dieu vous a bénis au cours de la journée, et remerciez- le pour ses bénédictions.
  • Créez ensemble des œuvres d’art élévatrices, musique ou poésie, à partir d’un passage de la Bible que vous aimez.
  • Planifiez et réalisez ensemble des actes secrets de bonté, pour venir en aide à des familles qui sont dans le besoin, dans votre Église ou dans votre entourage.

Aimer par-dessus tout

L’un des plus grands obstacles à l’intimité spirituelle est la peur. Et l’une des grandes clés de l’intimité spirituelle est l’amour, parce que « l’amour véritable chasse toute crainte » (1 Jean 4.18, Semeur). Plus je me sens en sécurité et aimée, plus je désire être près de Bernie et de Dieu, et plus il est facile pour nous de prier ensemble. L’un entraîne l’autre. Plus nous comprenons l’amour de Dieu, plus nous sommes capables de nous aimer l’un l’autre. Et plus nous nous ai- mons l’un l’autre, plus pleinement nous comprenons l’amour de Dieu. Lorsque nous nous aimons profondément, nous créons le milieu idéal pour que Dieu puisse faire sa volonté dans chacune de nos vies. Tout ce que nous faisons généreusement et avec amour pour notre conjoint est aussi un don d’amour envers Dieu. Ces actes de bonté et de générosité sont également des actes d’adoration quotidiens, quand nous sommes assis et quand nous marchons sur le chemin, quand nous nous couchons et quand nous nous levons. Ils nous rapprochent l’un de l’autre et de notre Dieu.


1 M 1. Ellen G. White, Le Foyer Chrétien. Dammarie-les-Lys : SDT, 1978, p. 204.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.