Célébrer le rétablissement

Méditations spirituelles 30/09/2021

Dick Duerksen | Adventist World, septembre 2021, p. 28 – 29

Salut, Jonathan. Tu ne me connais pas – mais mon nom, c’est Mark. Je t’appelle parce que mon cousin est dans ton groupe Celebrate Recovery. Y m’a dit que vous aidiez les gens désespérés. Ben justement, y se trouve que je suis désespéré. J’ai vraiment besoin d’aide. Je n’arrive pas à arrêter de boire ! À cause de ça, je suis sur le point de perdre ma femme et mes enfants.

À en juger par le ton de sa voix, Mark a le cœur brisé – un ton que Jonathan entend trop souvent, alors qu’il dirige le ministère Celebrate Recovery de son église et qu’il soutient une centaine de personnes chaque semaine.

Jonathan écoute, pose plusieurs questions, puis dit à Mark qu’avant d’en reparler avec lui, il veut réfléchir à sa demande et prier là-dessus pendant quelques jours.

« Mais d’abord, dit Jonathan, tu dois t’engager à ne pas boire. Rentre chez toi, discute de tout ça avec Carol [sa femme], et débarrasse-toi de toutes les boissons alcoolisées que tu as chez toi. »

Lorsque les deux hommes se parlent quelques jours plus tard, Mark est encore très émotif et bien déterminé à changer sa vie. Carol et lui se mettent d’accord : l’alcool, c’est fini ! Ils vident alors tout ce qui leur reste d’alcool chez eux. Sachant qu’il s’agit d’une étape cruciale, laquelle exige un engagement important en termes de temps et d’énergie, Jonathan et Mark s’entendent pour un essai de 30 jours.

« Je l’ai encouragé en lui disant que c’était quelque chose que nous allions faire ensemble, se souvient Jonathan. Je lui ai aussi dit que chaque matin, nous ferions une étude biblique ensemble, que chaque soir, il me téléphonerait pour me parler de sa journée. Et j’ai ajouté : Il faut que tu t’investisses à fond, que tu partages les bons et les mauvais côtés de ta relation à mesure que nous apprenons à nous connaître. Tant que tu t’abandonnes, Dieu fera le gros du travail. Et, chaque fois que tu as envie de boire, tu dois m’appeler tout de suite. »

L’essai de 30 jours comprend trois autres conditions. Premièrement, Mark doit se joindre au groupe Celebrate Recovery que Jonathan dirige à l’église. Deuxièmement, il doit s’engager dans une église. Troisièmement, il doit participer chaque semaine à une petite étude biblique.

« Je l’ai amené à comprendre que s’il voulait que sa vie change, il lui fallait prendre des décisions importantes par rapport à sa relation avec Dieu et choisir d’adopter de nouveaux comportements. »

Encore une chose très importante : Jonathan dit à Mark que désormais, il doit se mettre à parler à sa femme avec douceur et gentillesse.

Mark est d’accord. Il se joint tout de suite au groupe de Jonathan le lundi soir et s’efforce de parler aimablement à sa femme et à ses enfants.

À la fin de la période d’essai de 30 jours, Mark obtient sa première victoire : il a été entièrement sobre et a fait tout ce que Jonathan lui a prescrit. Il n’est plus le même homme ! Il pense et se comporte autrement et voit les autres autrement. La façon dont Dieu le transforme l’éblouit et l’enthousiasme !

« Je ne suis plus le même, dit Mark à son groupe d’étude biblique. Je suis différent, et j’aime vraiment ce nouveau moi ! »

Pendant longtemps, Mark a consommé de l’alcool et cherché tous les prétextes pour éviter sa famille. Maintenant, le Saint-Esprit agit puissamment dans son cœur. Il l’incite à partager ses nouvelles découvertes avec tout le monde, en particulier avec Carol. Il faut un certain temps pour la convaincre. Maintenant, tous deux se lèvent tôt, avant les enfants, pour prier ensemble et pour lire un livre de méditation sur le mariage.

Environ 10 jours après avoir commencé les méditations matinales avec Carol, Mark téléphone à Jonathan : « Penses-tu que je devrais prier avec Carol avant de commencer notre moment de méditation chaque matin ? »

« Oui ! Merci, Jésus », répond Jonathan.

Sur le plan conjugal, Mark et Carol sont sur le chemin de la guérison. Au fur et à mesure que l’amour du couple s’épanouit, Mark se demande s’il ne devrait pas commencer une méditation quotidienne avec ses enfants et prier avec eux. Quel que soit le défi que le Saint-Esprit lui lance, Mark en parle à Jonathan et à Carol, puis il se lance.

Mark achète un livre de méditation pour enfants et commence à le lire à table avec son fils (16 ans), leur fille adoptive (6 ans), leur fils (4 ans) et leur fille (2 ans). Les enfants s’intéressent à ce qu’il lit et posent beaucoup de questions. Ces conversations transforment littéralement la famille !

« Ça se passe très bien, dit Mark à Jonathan un matin, pendant leur moment de méditation. Est-ce que je devrais aussi commencer à prier avec mes enfants le soir, au dîner ? »

« C’était incroyable de voir comment Mark répondait à Dieu, raconte Jonathan. À mesure qu’il consacrait du temps à la Parole de Dieu, il devenait de plus en plus heureux. Alors qu’il rencontrait le groupe de Celebrate Recovery et étudiait chaque jour avec Carol et moi, le Saint-Esprit a continué à toucher son cœur, et à l’encourager à faire d’autres changements positifs dans tous les aspects de sa vie. »

Ça fait maintenant six mois que Mark ne boit plus. Il s’est fait baptiser, et Carol aussi ! Sa famille et lui suivent des études bibliques en petits groupes, et participent activement dans leur église. Mark donne maintenant à Carol deux soirs de « congé » par semaine pour qu’elle puisse se ressourcer et se renouveler avec d’autres femmes de l’église.

Le choix d’une relation personnelle avec Jésus et la croissance grâce à l’étude de la Parole de Dieu et la prière transforment leur vie !

« Nous formons les croyants pour qu’ils deviennent des faiseurs de disciples, explique Jonathan. Nous formons tout le temps des dirigeants. Lorsque des gens tels que Mark appellent à l’aide, nous visons à les élever pour en faire des dirigeants – des croyants capables de guider les autres vers une vie nouvelle en Jésus. La clé pour y arriver est simple : ils doivent se concentrer sur le service envers leurs semblables – la famille d’abord, puis la communauté. Lorsque nous ne sommes plus centrés sur nous-mêmes, et que nous nous mettons énergiquement au service des autres, le Saint Esprit nous fait croître davantage, plus loin et plus vite que nous n’aurions pu l’imaginer. »

Pour en découvrir davantage sur le ministère Celebrate Recovery, visitez le site https://www.celebraterecovery.com.


Dick Duerksen, pasteur et conteur, habite à Portland, en Oregon, aux États-Unis.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.