10 jours de prière : Jour 5 – Le privilège du partenariat

Mis à jour le 07.01.2019 à 14:55
10 jours de prière : Jour 5 ? Le privilège du partenariat

Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. 2Co 5:17

 

Quand, à 19 ans, j'ai donné mon cœur à Jésus, toute ma vie a changé. L'étude biblique et la prière faisaient partie de mon quotidien. J'avais hâte d'assister aux réunions de prière, aux groupes d'étude biblique, à l'école du sabbat et à l’église, j’étais présent partout où la Parole de Dieu était présentée et où les témoignages étaient partagés. Je désirais de plus en plus être près de Jésus. Plus le Christ me remplissait, plus je sentais le besoin de changer mes goûts en matière de musique, de divertissement et d'habillement ! Mon animateur de l'école du sabbat, qui m'était très cher, avait l'habitude de dire que lorsque nous nous donnons pleinement au Christ, en consacrant notre vie à son service, nous ne nous façonnerons plus selon les « anciennes convoitises, mais par la foi au Fils de Dieu, nous suivrons ses pas, reflèterons son caractère... Les choses que nous haïssions autrefois, nous les aimons maintenant, et les choses que nous aimions autrefois, nous les haïssons maintenant » (Vers Jésus, p. 90).

 

J'ai trouvé que c'était vrai. Un désir grandissait dans mon cœur de dire au plus grand nombre de personnes possible que Christ m'aimait et qu’il pardonnait mes péchés, que j'étais pur et précieux pour Lui. Aussitôt que quelqu’un vient à Christ, il naît dans son cœur le désir de faire connaître quel précieux ami il a trouvé en Jésus ; la vérité salvatrice et sanctifiante ne peut être enfermée dans son cœur. « Si nous sommes revêtus de la justice de Jésus-Christ et remplis de la joie de Son Esprit, il nous est impossible de garder le silence. Si nous avons goûté que le Seigneur est bon, nous aurons quelque chose à raconter. » (Vers Jésus, p. 120).

 

Par où dois-je commencer ? Je n'avais pas la moindre idée sur la manière de partager ma foi avec les autres, alors j'ai prié et demandé à Dieu ce que je devais faire. J’ai été impressionné : « Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement » (Mt 10,8). C'était plus facile à dire qu'à faire. Qu'est-ce que je leur dis ? Ai-je pensé. Pendant mes temps de méditation, j'ai trouvé cette citation : « Ils [les démoniaques] portaient, en eux-mêmes, la preuve que Jésus était le Messie. Ils pouvaient dire ce qu'ils savaient, ce qu'ils avaient vu, entendu, éprouvé, de la puissance du Christ. Tout cœur qui a été touché par la grâce de Dieu peut en faire autant. Nous pouvons dire comment nous avons mis sa promesse à l’épreuve, et l’avons trouvée fidèle. Nous pouvons témoigner de ce que nous avons appris touchant la grâce du Christ. Voilà le témoignage demandé par le Seigneur, le témoignage dont l’absence laisse le monde en perdition. » (Jésus-Christ, p. 331).J'ai attendu que le Seigneur me donne l'occasion de témoigner pour Lui.

 

Alors que Je travaillais comme réceptionniste de bureau, j'ai vu sur l'écran de télévision les dernières nouvelles nous avertissant qu'un terrible ouragan avait frappé l’État de la Floride et se dirigeait vers le nord le long de la côte atlantique jusqu’aux territoires de la Caroline. En regardant l'émission, « Ginger », l'une de mes collègues, m'a demandé : « Que se passe-t-il ? C'est la folie ! » J'ai dit : « Jésus vient bientôt ! » J’étais nouvelle dans ce travail et j'ai été surprise de voir que je répondais de façon aussi concrète ! J'ai vite fait de retourner à mon bureau. Ginger est vite arrivée à l'entrée de mon bureau et s'est affaissée sur une chaise. Elle m'a dit : « Parle-moi de cette affaire de Jésus qui vient bientôt. Je veux savoir ! » Dans un esprit de prière, je lui ai donné une brève étude biblique sur les signes de la seconde venue de Jésus et lui ai expliqué comment j'avais préparé mon cœur à le connaître comme ami et à être prête à le rencontrer. Je l'ai ensuite invitée à en faire de même. Le Seigneur a ouvert une porte, et j'ai choisi de la franchir.

 

Dieu m'a donné le privilège de travailler avec Lui depuis environ 40 ans. J'ai été lectrice biblique ; j'ai enseigné la Bible dans un pensionnat adventiste pendant six ans ; j'ai prêché devant des milliers de personnes aux Philippines ; j'ai partagé mon témoignage devant des centaines d'élèves du secondaire pendant des semaines de prière ; et j'ai animé des séminaires et des retraites spirituelles pour des femmes, j’ai également animé des camps-meeting et fut active dans différentes églises. Tout cela a été de merveilleuses occasions de partager ce que Dieu a fait, mais la façon la plus efficace de gagner des âmes pour le Maître c’est de s'approcher des gens par le toucher tendre de la compassion, en répondant à leurs besoins et en gagnant leur confiance. Alors vous pouvez les inviter à suivre Jésus.

 

« Ceux qui attendent l’arrivée de l'Époux doivent dire au monde : « Voici votre Dieu ! Les derniers rayons de lumière de la grâce, le dernier message de miséricorde qu’il faut porter à l’humanité c’est une révélation de son amour. Les enfants de Dieu sont appelés à manifester sa gloire. Dans leur vie et leur caractère, ils ont à témoigner de ce que la grâce de Dieu a fait pour eux. » (Les Paraboles de Jésus, p. 364)

 

Téléchargez ici tous les documents et affiches en un seul fichier ZIP.