10 jours de prière : Jour 2 – De l'intérieur vers l'extérieur

Mis à jour le 07.01.2019 à 12:35
10 jours de prière : Jour 2 ? De l'intérieur vers l'extérieur

« En vérité, en vérité, je vous le dis, si quelqu'un ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. » (Jean 3:3).
J'étais un très bon enfant en grandissant. Je n'étais pas rebelle envers ma mère ; j'étais attentive à l'école et respectueuse envers mes professeurs. Je n'ai pas participé à des fêtes débridées, je n'ai pas bu d'alcool et je n'ai pas pris de drogues comme les autres jeunes de mon école secondaire.

 

Après être devenue chrétienne, je me suis vantée d'être une bonne personne. J’ai mangé sainement, j'ai remplacé ma musique rock par de la musique chrétienne, je me suis habillée modestement, j'étais monitrice de l'école du sabbat, j'ai organisé des activités d'évangélisation et de sensibilisation et j'ai même partagé mon témoignage personnel. J'avais donné mon cœur à Jésus, j'avais été baptisée, j'avais vraiment cru en Sa Parole et j'avais hâte de vivre éternellement dans Son royaume. Tout mon monde tournait autour de l'Église et de ses activités et de ses bonnes actions. Par des apparences extérieures, je vivais une vie vertueuse. J'ai vite appris, cependant, à quel point mon expérience chrétienne était superficielle et à quel point j'avais besoin de Jésus.

 

Un soir, j'ai assisté à un séminaire dans mon église sur la vie chrétienne. L'orateur a dit que si une personne ne naît de nouveau, elle n'est pas dans une relation salvatrice avec le Christ. Il a cité cette déclaration d'Ellen G. White : « La vie du chrétien n'est pas seulement une modification ou une amélioration de la vie ancienne, mais une transformation de nature. Il doit y avoir une mort au moi et au péché, et une vie entièrement nouvelle » (Jésus Christ, p. 153). La dure réalité m'a frappée : il y a plus dans la vie chrétienne que je ne le pensais ! C'était vrai, ma vie était différente de celle que j'avais avant de recevoir Christ, mais elle s'est améliorée, modifiée. J'étais chrétienne, mais j'étais encore en vie. J'avais encore un tempérament et j'étais facilement blessée. J'étais fière et j'ai exigé que les choses se fassent à ma façon. Je ne m'étais pas abandonnée à Christ. Je pensais que mon salut était assuré par toutes les choses que je faisais, mais la joie du salut me manquait ! J'avais fait profession de foi en Christ mais je n'avais pas l'amour du Christ en moi ; je ne m'étais pas totalement abandonnée à Lui. J'avais besoin que Jésus soit formé en moi.

 

Comment une personne s'abandonne-t-elle au Christ ? D'abord, il est impératif de reconnaître le besoin d'un Sauveur pour Le choisir.

 

« L'éducation, la culture, l'exercice de la volonté, l'effort humain ont tous leur propre sphère, mais ici ils sont impuissants. Ils peuvent produire une rectitude extérieure de comportement, mais ils ne peuvent pas changer le cœur ; ils ne peuvent pas purifier les sources de la vie. ... à moins que qu’il (l’être humain) ne reçoive un cœur nouveau, de nouveaux désirs, des desseins et des motifs nouveaux, conduisant à une vie nouvelle, « il ne peut voir le royaume de Dieu » (Vers Jésus, p. 28). Je ne pouvais pas changer mon cœur, mais je pouvais choisir de Lui donner ma volonté. J'ai répondu au don de la repentance et j'ai confessé mon péché de ma propre justice, l'importance de soi et l'apitoiement de ma petite personne, puis j'ai placé ma volonté du côté du Christ, pour qu'il prenne le contrôle de ma vie.

 

Je passais aussi du temps de qualité à connaître Celui qui est la Vie Éternelle. « La vie éternelle, c’est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et Jésus Christ que tu as envoyé » (Jean 17:3). Comme je passais du temps dans l'Écriture et dans la prière, à me familiariser intimement avec mon Sauveur, ma vie a commencé à prendre un sens nouveau. Jésus a commencé à faire de ma vie quelque chose de beau. Mon esprit se renouvelait - de nouvelles attitudes et de nouvelles affections se développaient. Mon désir de servir Dieu s'est approfondi.

 

Vous pouvez dire : « Je suis né dans cette église. J'ai été chrétien toute ma vie ! », « je n'ai jamais été dans le monde ! », « j'ai travaillé pour le Maître aussi longtemps que je me souvienne. » Ces choses pourraient être vraies, et que le Seigneur soit loué pour cela ! Cependant, vous pouvez avoir tout cela et ne pas avoir le Fils.

 

Peut-être que vous aussi avez été impressionné par le Saint-Esprit, mais que votre expérience chrétienne est superficielle. Que pouvez-vous faire ? Vous pouvez faire cette prière : « Cherche-moi, ô Dieu, et connais mon cœur ; éprouve-moi, et connais mes pensées ; vois s'il y a en moi une mauvaise voie, et conduis-moi sur la voie de l'éternité » (Ps 139,23.24). Abandonnez votre cœur et votre vie à lui et, un par un, Il révélera les domaines de votre vie qui ont besoin d'être changés. En coopérant avec Lui, votre vie ne sera plus jamais la même !

 

Téléchargez ici tous les documents et affiches en un seul fichier ZIP.