Le comité de fin d’année à la Division Trans Européenne (TED) vote une déclaration visant
 à soutenir les femmes au sein du ministère et de la direction

Mis à jour le 27.11.2018 à 10:37
Le comité de fin d?année à la Division Trans Européenne (TED) vote une déclaration visant? à soutenir les femmes au sein du ministère et de la direction

22 novembre 2018 | Bečići, Monténégro [Victor Hulbert]

 

Les membres du Comité exécutif de la Division transeuropéenne ont voté le 22 novembre 2018 un document en quatre points visant à soutenir les femmes qui occupent des postes de direction et dans le ministère. Le vote est le résultat d'une longue discussion lors des réunions de fin d'année de la TED, du 21 au 25 novembre à Bečići, Monténégro. Il vise à traiter des questions mondiales et locales, qui peuvent améliorer la possibilité pour les femmes de travailler efficacement dans le cadre de l'Église.

 

La première recommandation consiste à demander à la Conférence générale de faire une déclaration officielle en faveur des femmes dans le ministère et de celles qui ont un poste de direction. Cela serait considéré comme un apport important et encourageant aux nombreuses déclarations officielles de l'Église sur un large éventail de questions telles que l'éducation et la protection des enfants, la liberté d'expression, les questions de genre, la pauvreté mondiale et un engagement pour la santé et la guérison.

 

La recommandation est la suivante : « Au regard du débat en cours dans l'Église adventiste du septième jour dans le monde entier sur le rôle des femmes dans la vie de l'Église, qui a un impact à la fois interne et externe, nous demandons aux dirigeants de la Conférence générale que des mesures soient prises en vue d'adopter une déclaration affirmant les femmes dans  leur rôle et contribution dans l'Église à tous les niveaux, afin de soumettre cette décision au Conseil de la Conférence Générale qui se déroulera en septembre 2019. Ce texte suivra le processus habituel d’une consultation préalable suivi d’un vote par le Comité exécutif dans son ensemble à sa session annuelle 2019 ».

 

Révisions du Manuel de l'Église

 

Deux autres demandes sont faites au Comité de rédaction du Manuel d'Église de la GC. L'une d'elles est de considérer le langage du manuel relatif à la description de l'ancien. Notant une variété d'actions votées et la façon dont elles sont notées en pied de page dans le Manuel de l'Église, la demande fondée sur un souci de clarté est ainsi formulée : « Comme « ancien » est un terme neutre du point de vue du genre [en anglais], rien dans le Manuel de l'Église n'indique que le terme inclut à la fois les hommes et les femmes. Nous demandons que le Comité de rédaction Manuel de l'Église modifie le libellé pour prendre en considération que le ministère à l’Anciennat peut être assumé tant par des hommes que par des femmes. »

 

Il est également demandé à ce même Comité d'insérer une disposition qui permettrait de créer d'autres pouvoirs ministériels entre les sessions de la Conférence générale, étant entendu qu'ils seraient soumis à ratification à la prochaine assemblée de la Conférence générale, lors de la mise à jour du Manuel d'Église.

 

Subvention à l'éducation

 

Soutenant les femmes dans le ministère, le comité exécutif du TED a pleinement approuvé
la décision prise par le comité de parrainage du TED de fournir un soutien éducatif qui permettra à 32 femmes de suivre une formation pour le ministère au cours des trois prochaines années, leur fournissant une allocation de 75% englobant le logement, les repas et les frais d’études.

 

Vous pouvez lire le document complet ici : Recommandations pour soutenir les femmes dans le ministère et le leadership.

 

La Division transeuropéenne a l'une des proportions les plus élevées de femmes à la tête d'une division dans le monde, avec un taux d'environ 14,5 %.