Travaillez ensemble et ne vous découragez pas

Mis à jour le 09.11.2018 à 13:41
Travaillez ensemble et ne vous découragez pas

4 Novembre 2018 | Columbia, Maryland, États-Unis | Kimberly Luste Maran, Division Nord-Américaine

 

« Nous sommes tous des collaborateurs de Dieu, » a déclaré Daniel R. Jackson, président de l’Église Adventiste du Septième Jour en Amérique du Nord, en paraphrasant 1 Corinthiens 3:9 au début de son rapport annuel lors de la première séance administrative de la Rencontre de Fin d’Année (YEM) 2018 de la Division Nord-Américaine (NAD).

 

« J’ai une très forte conviction. C’est une conviction sur laquelle nous n’avons pas toujours insisté, ce que nous devrions faire en tant qu’Adventistes du Septième Jour », a déclaré Daniel Jackson. « C’est celle-ci : au moment même où vous acceptez Jésus comme votre Sauveur personnel, vous devenez un ministre de l’évangile. »

 

Avant de plonger dans les détails de son rapport, Daniel Jackson a ensuite récité la déclaration de mission de la NAD : « Atteindre toutes les personnes se trouvant dans la Division Nord-Américaine avec le message d’espérance et de plénitude centré sur le Christ. » Il a ensuite expliqué ce que cela signifiait en termes de partage de l’espérance et de la guérison.

 

« C’est la déclaration de mission de notre territoire. Elle nous donne l’ordre de marche, » a déclaré Daniel Jackson. « Il s’agit de l’espérance – l’espérance pour aujourd’hui. L’espérance dans les bons comme dans les mauvais jours. Ceci doit être notre message. Et, par la grâce de Dieu, c’est et cela continuera d’être notre expérience. »

 

« La plénitude est l’entière expression de l’être qui est [une personne] remplie d’espérance. Lorsqu’une personne vit une connexion avec Dieu, il est alors possible de se connecter avec l’humanité et d’être un agent d’espérance, de plénitude et de guérison pour le monde entier. »

 

Les Coordonnées de la Carte

 

Daniel Jackson a poursuivi son rapport avec une illustration de la feuille de route qui met en évidence là où se trouvait la division, sa position actuelle, et la direction qu’elle devrait prendre dans l’avenir.

 

Comme il l’a fait en 2017, Daniel Jackson a parlé des objectifs et des réalisations des six dernières années. La carte a commencé avec le développement du thème « Espérance et Plénitude » et des valeurs de REACH (2011); le dévoilement du plan stratégique de la NAD et l’accueil de Guam-Micronésie (GMM) en tant que mission de la NAD (2012); l’accueil de Oakwood University et de la Maison d’Edition Pacific Press Publishing Association (PPPA) en tant qu’entités de la division (2014); la publication du livre Mission-Driven Church (Une Église Mue par la Mission, 2015); et l’accueil de Christian Record Services, Inc. en tant qu’entité de la NAD, ainsi que l’initiative majeure consistant à implanter 1000 nouvelles églises en cinq ans (2016).

 

Daniel Jackson a passé en revue chacune des entités les plus récentes de la NAD, examinant la manière dont la mission de l’Église avait été accomplie à travers chacune d’entre elles au cours de l’année écoulée. Il a parlé des évènements passionnants qui se déroulaient à GMM, reconnaissant le travail fait par le président de la fédération, Ken Norton, pour coordonner les efforts visant à proclamer le message de l’Avènement aux plus de 60 îles les plus éloignées de la mission, – cela comprend l’achat d’un bateau pour visiter ces lieux très éloignés.

 

Diane Thurber, présidente de Christian Record Services, a également été félicitée pour sa perspicacité dans les affaires et sa capacité à organiser le ministère pour les personnes malvoyantes. « C’est devenu une organisation dynamique qui collabore maintenant avec la Conférence Générale pour atteindre le monde des aveugles, » a dit Daniel Jackson.

 

La feuille de route pour 2017-2020, que Jackson a également communiquée, contient plusieurs points clés : le nouveau siège de la NAD et une approche coordonnée de la mission avec les bureaux et entités de NAD (2017) ; une approche coordonnée axée sur la mission avec les unions, les fédérations, l’éducation supérieure, et les soins de santé (2018); une emphase spécifique placée sur les églises, les écoles et autres institutions (2019); et les visions qui ont été réalisées (2020).

 

Forces

 

Dans son rapport, Daniel Jackson a également parlé de ce qu’il appelle « nos forces » dans la Division Nord-Américaine. Après avoir reconnu la place de « notre grand Dieu, » les atouts recensés incluent des ressources humaines exceptionnelles, des installations de qualité, des laïcs actifs, des jeunes capables et des membres généreux.

 

« Nous avons 8% d’avance [sur les dîmes] cette année, » a déclaré Daniel Jackson. « Nous devons louer Dieu pour ces membres généreux – les membres qui sont sur les bancs et qui sont engagés et fidèles. C’est vraiment quelque chose à propos duquel, nous devrions dire : « Louez soit le Seigneur. »

 

Daniel Jackson a présenté les informations les plus récentes sur quelques initiatives menées par des organisations et des ministères, attirant l’attention sur les systèmes éducatifs et sanitaires. Il a partagé des informations sur le Mouvement Compassion dans la division, la rencontre autour de la vision du leadership évangélique, e-Huddle, et l’implantation d’églises – avec plus de 560 églises implantées après trois ans d’un plan quinquennal visant à implanter 1000 églises; il a aussi mentionné les leçons de l’École du Sabbat préparées par le directeur de la Gestion Chrétienne, John Matthews, et l’augmentation des dons à l’église; il a salué le lancement en 2018 de  Adventist Journey, le magazine de la NAD; et a souligné le travail réalisé par l’équipe d’Intervention d’Urgence des Services Communautaires Adventistes dans toute la division, au moment où les communautés se remettent après des incendies, des inondations, des dégâts causés par des ouragans et des typhons, des fusillades, et l’éruption volcanique à Hawaii. « Notre équipe des Services Communautaires Adventistes est intervenue dans toutes les catastrophes majeures et la FEMA la reconnait comme un partenaire qualifié, » a dit Daniel Jackson.

 

Daniel Jackson a également inclus dans son rapport le travail missionnaire réalisé dans les métropoles de la division, citant des exemples de croissance dans certaines des plus grandes villes de la NAD. Il a déclaré que « de 2012 à 2016, la croissance dans ces principales villes a été extraordinaire. … San Antonio [Texas] a connu une croissance de 31% ; Cincinnati, [Ohio] ; croissance de 26%, Columbus (Ohio), 25%, Houston (Texas) et Philadelphie (Pennsylvanie), 24%. »

 

« Et nous louons Dieu pour notre ministère hispanique dans la Division Nord-Américaine, » a dit Daniel Jackson, citant l’important mouvement Caravane d’Espérance qui se rendra (et qui fonctionne grâce aux membres d’églises locales qui se font des amis et plantent des semences) dans 30 villes dans 19 États. « Écoutez mes amis, ils ont un objectif à atteindre, » a indiqué Daniel Jackson. « Avec 500 pasteurs et le travail de [nos membres], leur objectif est d’atteindre 80000 personnes et, au final, d’en baptiser 30000 »

 

Défis

 

Daniel Jackson a également parlé des défis auxquels la NAD est confrontée. Parmi eux le fait de ne pas faire de la mission la priorité essentielle, le désenchantement potentiel de toutes les tranches d’âge, la capacité financière de soutenir la mission dans la NAD, la diminution potentielle des fonds et le pluralisme à l’intérieur et à l’extérieur de l’église.

 

Deux expériences spécifiques ont récemment fait prendre conscience du fait que le désenchantement menace l’Église en Amérique du Nord. Daniel Jackson a dit aux délégués du YEM qu’il avait reçu un courrier électronique d’une femme qui a écrit : « Toute ma vie, j’ai été Adventiste du Septième Jour. … Je me demande maintenant ce qui est arrivé à mon église. … J’ai 87 ans et je vis dans une communauté de personnes de mon âge et nous tenons le même discours. »

 

Une autre expérience s’est produite à peu près au même moment, à Battle Creek, dans le Michigan, il y a quelques semaines, un grand-père s’est approché de Daniel Jackson les larmes aux yeux. L’homme a déclaré à Daniel Jackson que sa petite-fille adolescente avait dit qu’elle « quittait cette église. » Il a demandé à Daniel Jackson d’écrire à « Emma » une lettre, ce que Daniel Jackson a fait.

 

Faisant référence à cette expérience, pasteur Jackson a dit : « Je l’ai invitée vraiment à rester, ‘parce que nous avons besoin de toi et que Dieu a besoin de toi.’ Et c’est vrai pour chaque personne. Nous devons être honnêtes les uns envers les autres. Nous ne pouvons pas nous permettre de néglige tout. Le monde ce n’est pas ça. Nous ne vivons pas dans ce monde là. Et en plus, nous ne vivons pas dans ce genre de société. »

 

A propos du basculement dans le pluralisme dans la NAD, Daniel Jackson a déclaré : « Le problème est que le pluralisme se répand. Cela se répand dans l’Eglise et nous commençons à avoir des idées qui ne sont peut-être pas bibliques. C’est pour moi une préoccupation, et ce devrait être aussi le cas pour vous. Que Dieu nous donne l’avertissement dont nous avons besoin pour que notre pensée soit enracinée dans sa Parole. »

 

Pas Découragés

 

En dépit des défis, Daniel Jackson est enthousiasmé par ce qui se passe dans la NAD. Il a présenté un rapport sur des initiatives de formation pour les dirigeants de fédération.

 

Daniel Jackson a également mentionné l’initiative Femmes dans le Ministère en disant : « Que cela soir clair, nous ne serons pas découragés. Nous avons un mandat confié par Dieu. Un jour, espérons-le, nous aurons mille femmes pasteurs dans la Division Nord-Américaine. »

 

Pasteur Jackson a conclu son rapport de YEM en récitant 2 Pierre 1:19.

 

« Nous ne sommes pas identiques ; l’Église est composée de toutes sortes de personnes, » a dit Daniel Jackson. « Nous devons nous tenir par la main, nous élever au-dessus de nos circonstances et terminer la tâche. … Nous ferions bien de prêter attention à ce [verset dans 2 Pierre]. … Nous avons une véritable Etoile du Nord dans la Division Nord-Américaine. Son nom est Jésus. Nous Le servons et Il nous conduira jusqu’au moment où Il reviendra. Nous ne nous arrêterons pas. Nous ne serons pas découragés. Et, lisez la fin du livre, car nous savons qui gagne.

 

Traduction: Patrick Luciathe