ORPHELINS DU MONDE - SABBAT DES ENFANTS VULNÉRABLES

Mis à jour le 06.11.2018 à 15:10
ORPHELINS DU MONDE - SABBAT DES ENFANTS VULNÉRABLES

« La religion authentique et pure aux yeux de Dieu, le Père, consiste à aider les orphelins et les veuves dans leurs détresses et à ne pas se laisser corrompre par ce monde » (Jacques 1 :27 BDS).

 

Berne, Suisse. CD-EUDNews. C. Cozzi.

 

La Journée mondiale des orphelins a été créée par la Fondation Stars pour sensibiliser le public au nombre d'enfants dans le monde qui manquent de quelque chose que la plupart d'entre nous tiennent pour acquis : les parents. The Stars Foundation™, fondé par Cheryl au début des années 1990, s'est engagé à aider les jeunes à risque et les enfants victimes de violence par le biais de relations stratégiques avec des organismes à but non lucratif.

 

Leur souhait était que cette journée soit l'occasion de motiver les gens à aider de toutes les manières possibles. La Journée mondiale des orphelins a lieu le deuxième lundi de chaque mois de novembre. Cette année, ce sera le 12 novembre, mais les adventistes du septième jour suggèrent le 17 novembre pour leurs églises.

 

Pourquoi un sabbat mondial des orphelins ?

 

Il est évident que le but de la religion n'est pas seulement de créer un contexte liturgique dans lequel adorer Dieu, mais, comme Jésus l'a ordonné, elle est aussi centrée sur le soin des plus faibles autour de nous. Il suffit de lire tout l'Évangile pour saisir l'intention de Jésus. Le but de ce sabbat correspond à la déclaration de Jacques dans la Bible : « La religion authentique et pure aux yeux de Dieu, le Père, consiste à aider les orphelins et les veuves dans leurs détresses et à ne pas se laisser corrompre par ce monde » (Jacques 1 :27 BDS).

« ...Pour s'occuper des orphelins... »  Le plus simple est de présenter à l'Église la réalité de ces orphelins qui vivent autour de nous. L'information peut créer une prise de conscience de la situation et offrir l'occasion de trouver des moyens de s'occuper d’eux. Il ne s'agit pas seulement d'un défi local ; il s'agit d'un phénomène mondial qui touche plus de 140 millions d'orphelins (UNICEF 2017).

Pour mieux appréhender la situation, voici quelques chiffres :

- Toutes les 2 SECONDES, un enfant devient orphelin. - Food for Orphans

- 400 000 orphelins meurent chaque année de malnutrition. - Food for Orphans

- 8 enfants sur 10 orphelins du sida vivent en Afrique subsaharienne. – UNICEF

- 99% des orphelins ne seront jamais adoptés. - Food for Orphans

- On estime à plus de 1,2 million de victimes de la traite d’enfants chaque année dans le monde. – UNICEF

- 20 millions d'enfants sont orphelins en Inde. - Villages d'enfants SOS

- Sur les 21,3 millions de réfugiés dans le monde, la moitié ont moins de 18 ans – UNHCR

 

Quelle réaction suscite la lecture de ces résultats ? Que pouvons-nous faire personnellement ? Et en tant qu'Église ?

 

Les adventistes du septième jour et leur compassion pour les orphelins et les enfants vulnérables ou abandonnés.

 

Le ministère de l'Église en faveur de ces enfants va de la proposition d'orphelinats et de foyers d'accueil à l'adoption et au renforcement de la communauté locale pour qu'elle puisse s'occuper de ces enfants.  Notre responsabilité à leur égard se retrouve dans toute la Bible (Ps. 10, 13, 14 ; 68, 5, 82, 3 ; Jean 14, 8 ; Jacques 1, 27) en des conseils spécifiques aux membres de l'Église tels que : « Dans la mesure de ton pouvoir, fais un foyer pour les sans-abri. Que chacun se tienne prêt à jouer un rôle pour faire avancer ce travail. Le Seigneur dit aussi à Pierre : « Pais mes agneaux. » Ce commandement s’adresse à nous. En leur ouvrant nos maisons, nous aidons à leur accomplissement. Que Jésus ne soit pas déçu par toi. » (Ellen G. White dans Adventist Home, p. 170).  

 

Larry Evans (Directeur mondial des Ministères des Besoins Spécifiques), conclut : « Tragiquement, des millions d'enfants dans le monde sont devenus orphelins pour de nombreuses raisons : guerre, famine, déplacement, maladie ou pauvreté. Sur plus de 132 millions d'enfants considérés comme orphelins, 13 millions ont perdu leurs deux parents.  Jésus s'est occupé de ces enfants et les adventistes du septième jour aussi.  Il y a plusieurs organisations adventistes de soutien qui travaillent pour apporter espoir et guérison aux orphelins et aux enfants vulnérables.  Vous pouvez trouver une liste de ces organismes qui ont besoin de votre soutien financier en visitant le site Web du ministère des Besoins spécifiques : https://specialneeds.adventist.org/orphans »

 

Orphelins du monde - Le Sabbat des Enfants Vulnérables est appelé à faire prendre conscience des grands besoins et, par la compassion, à apporter espoir et guérison à ceux qui sont beaucoup trop facilement négligés par la société en général.

 

Elsa Cozzi, directrice des ministères de l'enfance de la Région intereuropéenne (EUD), a déclaré : « Quand nous pensons aux enfants, nous pensons à leur amitié, leur naïveté, leur insouciance et leur fragilité. »

 

« Dieu nous a créés ainsi : notre vie commence par ces sentiments mêmes, et c'est pourquoi, à côté de chaque enfant, il y a deux parents pour l'accompagner dans son cheminement. Mais quand ces parents manquent, l'enfant vit un sentiment supplémentaire : celui de la tristesse, avec toutes ses significations. Quand il se rend compte qu'il est seul dans sa vie et qu'il n'a aucun soutien affectif, il s'enferme dans son monde ou réagit en brisant les chaînes de la solitude. Dans tous les cas, son existence est différente.  S'il rencontre un soutien adulte adéquat sur son chemin, son existence aura moins d'obstacles, sinon nous pouvons imaginer le fardeau de sa souffrance. »

 

« Je salue l'initiative de l'Église adventiste de créer un ministère en faveur des orphelins, et j'apprécie également la décision d'instaurer un jour spécial en leur faveur. Cependant, je voudrais que nous ne nous arrêtions pas là, mais que nous nous ouvrions à toute initiative qui pourrait soulager la souffrance de ces petits malheureux et que nous trouvions en nous, qui nous sentons interpellés, un soutien valable. Que faire ? Le département des Ministères de l'Enfance apportera bientôt sa contribution. »

 

Corrado Cozzi, directeur des ministères des besoins spécifiques de l'EUD, a affirmé que « consacrer une journée aux orphelins est un acte de civilisation et de conscience sociale de grande valeur. Mais il ne s'agit pas de penser aux orphelins au cours d’une seule journée. Cependant, en parler dans nos institutions, même lors d’une seule journée, peut générer une attention particulière qui va au-delà de la célébration. Des projets et des suggestions pourraient voir le jour et peut-être encourager un programme en leur faveur. C'était l'intention de Jésus lorsqu'il s'est concentré sur le besoin de s'occuper des orphelins. Quand avez-vous parlé pour la dernière fois des orphelins dans votre institution ? »

 

Pour toute information complémentaire sur le ministère des orphelins, voir https://specialneeds.adventist.org/orphans