Big Camp, Qu'est-ce que c'est ?

Mis à jour le 29.10.2018 à 16:36
Big Camp, Qu'est-ce que c'est ?

C'est sur les quelques hectares du Northpine Christian College à 30 min au nord de Brisbane, que le Big Camp est organisé chaque année au début des vacances scolaires de printemps, c'est à dire en septembre. Bienvenue dans l'hémisphère sud !

 

Le temps d'une semaine ce sont près de 10 000 adventistes qui se rassemblent pour vivre un moment fraternel et spirituel. Une organisation sophistiquée et efficace a été mise en place, afin d'accueillir les différents services. Quatre grandes tentes étaient montées dont une principale et un bâtiment abritait les plus jeunes (i.e. de 0 à 2 ans). Des voitures de golfes tournaient sur le campus pour faciliter le déplacement des personnes âgées. Il y avait même une application smartphone qui permettait de suivre l'avancement du planing en direct. J'ai été étonner de voir l'implication de toute cette communauté. Du plus jeune au plus âgé, tout le monde semblait être présent.

 

Le Big Camp commence vendredi soir avec la célébration du début de sabbat avec un temps de louange. Mais c'est le samedi matin que le pic de présence est atteint. Dès 6 heure la tente principale prend vie avec une prière d'intercession.

 

Quant à moi et aux 1 000 autres jeunes adultes nous nous sommes réunis sous notre tente afin de suivre le service du matin. L'agencement y était sombre et moderne, des écrans géants entouraient la chaire où un tonneau de bois avait été déposé en guise de pupitre.

 

1

Moment d’étude biblique et de partage, Tente jeunes adultes, Sabbat matin

 

Après le temps de louange, c'est le jeune pasteur Michael Kelly tout droit venu des États-Unis d'Amérique qui a prêché avec son franc-parler sur le thème de l'évangélisation. L'empathie était présente et le message entendu. Si je devais vous résumer son message, je dirais qu'il y a un travail spirituel qui doit être d'abord être réalisé dans nos coeurs pour qu'une fois notre coupe pleine, elle puisse déborder (Psaume 23 : 5) sur notre entourage. Il montra quelques résultats de questionnaires réalisés avec des personnes non-chrétiennes qui déclaraient avoir une mauvaise image des chrétiens. Par exemple, les pourcentages affichaient qu'une grande majorité des non-chrétiens interrogés (i.e. entre 70% et 80%) considérait les chrétiens comme égoïstes, hypocrites ou encore plutôt exclusifs (Barna.com). "Comment pouvez-vous parler de la bonne nouvelle alors que par le simple fait de savoir que vous êtes chrétiens ils auront déjà ces aprioris sur vous ?", disait Pr. Michael. Évidemment, on trouve la réponse dans Jean 13 : 35 : "Si vous avez de l’amour les uns pour les autres, tous sauront que vous êtes mes disciples". J'ai perçu ce message comme un appel très percutant à l'action, à un changement intrinsèque.

 

2

Pasteur Michael Kelly, Tente jeunes adultes, Sabbat matin

 

Finalement à midi, chacun ressort avec sa part de compréhension, mais un seul mot d'ordre stimulant : "Behold, I am doing a new thing" alors va ! Ésaïe 43 : 19 (i.e." Voici, je fais une chose nouvelle").

 

L'après-midi est dédiée à la méditation en famille ou entre amis pour que chacun puisse vivre son sabbat à tête reposée. En me promenant sur le campus, j'observe et j'écoute. Entre deux tentes des familles débattent sur des thèmes bibliques, des enfants courent aventureusement à travers les allées et les doyens se reposent à l'ombre. Je me questionne : "aurai-je vu les mêmes scènes une journée de sabbat au pied du mont Sinaï pendant l'exode ? Très probablement ! Ah ! quelle bénédiction ce sabbat".

 

Je n'ai participé qu'au premier weekend du Big Camp. Toutefois, au fil de la semaine il y avait des activités pour les enfants et les adultes tels que le bowling, le cinéma ou encore une sortie dans un parc aquatique. Bien entendu ces moments étaient entremêler de prédications ou d'atelier de réflexions.

 

En conclusion Big Camp c'est un rassemble indispensable pour cette grande communauté chrétienne. C'est un moment de rencontre et de ressource tel qu'il pouvait y en avoir dans la Bible. Tous les âges y sont présents, les jeunes mènent la barque mais les plus âgés montrent l'exemple et ça fonctionne !

 

Guillaume FLORENT, 27 ans. Église de Marseille.