Bruxelles, Belgique - L’objectif de Dieu pour la vie des Eglises, résolution des délégués lors de l’AG de la Fédération belgo-luxembourgeoise.

Mis à jour le 27.05.2007 à 18:02
Bruxelles, Belgique - L?objectif de Dieu pour la vie des Eglises, résolution des délégués lors de l?AG de la Fédération belgo-luxembourgeoise.
Lors de l’assemblée générale de la Fédération belgo-luxembourgeoise (FBL) des églises adventistes, les délégués ont adopté le dimanche 29 avril les propositions de la Commission d’orientation pour les quatre prochaines années.

Il s’agissait de mettre en avant l’objectif de Dieu pour son Eglise en le formulant de la manière suivante :

« Amener les gens à Jésus-Christ comme membres de sa famille, contribuer à développer leur maturité spirituelle à la ressemblance de Christ, et les aider à développer leur ministère dans l’église et dans le monde pour accomplir ensemble notre mission et magnifier le Seigneur ».

Cet objectif met en évidence les cinq aspects suivants :

1. Des relations amicales (« Amener les gens à Jésus-Christ comme membres de sa famille »)

2. Le développement de la maturité spirituelle (« contribuer à développer leur maturité spirituelle à la ressemblance de Christ »)

3. Le service selon les dons (« les aider à développer leur ministère dans l’église et dans le monde »)

4. Une évangélisation adaptée (« pour accomplir ensemble notre mission »)

5. Des cultes qui édifient (« pour magnifier le Seigneur »)


Nous demandons aux responsables d’églises et aux pasteurs de stimuler les croyants de tous les âges (les enfants, les jeunes et les adultes de leur communauté), à se rencontrer régulièrement dans une ambiance familiale et conviviale, à se ménager des moments de qualité non seulement au sein de leur cercle familial (lors de l’ouverture du sabbat par exemple) mais aussi au sein de « groupes de maisons ». Par ces moyens, les participants apprendront à mieux se connaître et à s’apprécier, à s’écouter, à se soutenir et s’encourager mutuellement. En outre, la méditation en commun, le partage d’expériences de foi personnelles, la prière les uns pour les autres en petits groupes permettront à tous de vivre une spiritualité plus épanouie.

D’autre part, nous invitons les chrétiens de chaque assemblée à s’intégrer dans la vie sociale de leur région (village ou ville), partout où ils peuvent se faire connaître en tant que chrétiens/adventistes, afin que cette spiritualité enthousiaste puisse rayonner autour d’eux et impressionner favorablement les gens avec lesquels ils entrent en contact.

2. Le développement de la maturité spirituelle (Ephésiens 4. 13-15)

Conscients qu’une spiritualité enthousiaste ne s’acquiert pas du jour au lendemain et qu’elle est le résultat d’une vie consacrée à Dieu, nous recommandons aux responsables d’église et aux pasteurs d’encourager chacun, par l’exemple qu’ils donnent et par l’enseignement qu’ils dispensent, à développer une relation étroite avec Dieu par la prière, la louange et la méditation personnelle quotidienne afin que ces valeurs deviennent un mode de vie. Qu’en tout temps ils insistent sur l’importance de mener une vie intègre, caractérisée par l’obéissance et l’humilité. Ces valeurs cultivées avec persévérance dans les cœurs favoriseront la présence de l’Esprit de Dieu qui seul est capable de transformer le caractère et la vie.

Nous demandons à ceux qui sont responsables de l’enseignement, dans l’église et auprès de la jeunesse, de conduire chacun, enfants, jeunes et moins jeunes, à s’engager personnellement envers Dieu, à rechercher Sa volonté en toute circonstance… (2 Chr 7.14) et à rester fidèle au Seigneur dans tous les domaines de la gestion chrétienne de la vie (y compris sur le plan financier).

Il conviendrait que tout enseignement soit fondé sur les Écritures et adapté à notre temps par l’utilisation d’un langage et d’images qui parlent au cœur de l’homme actuel. Que le message soit dispensé avec clarté et conviction afin que nos contemporains soient en mesure de l’appliquer concrètement dans leur vie personnelle. Il serait judicieux d’encourager l’emploi de matériels didactiques modernes (feuillets EDS, etc.).

Nous souhaitons que les responsables d’églises et les pasteurs incitent les membres de leur communauté à participer aux partages bibliques (EDS, groupes d’études bibliques…), à fréquenter les réunions d’édification (réunion de prières, de louange et de témoignages…) et qu’ils organisent des rencontres d’échanges traitant des sujets et des problèmes actuels (en matière d’éducation, d’éthique, etc.) Que par leur exemple et par leur engagement dans le ministère, les responsables d’églises et les pasteurs puissent encourager chacun à servir Dieu avec joie et une pleine consécration.

3. Le service selon les dons (Ephésiens 4.7-12,16)

Chaque membre qui expérimente l’amour de Dieu au travers de la communion fraternelle et qui chemine avec le Seigneur dans une relation enrichissante ressent le désir de redonner une partie de ce qu’il a reçu, de se mettre au service de Dieu et de Son Église. Afin de donner à chacun cette occasion, les responsables d’églises veilleront à mettre un maximum de leurs membres en action. Ils inviteront les jeunes et les moins jeunes à travailler ensemble par petites équipes dans les différents domaines qu’implique la vie communautaire. Ils inciteront chacun à découvrir et à développer les dons spirituels et les capacités qu’il a reçus du Seigneur pour l’édification de la communauté. Ils organiseront les nominations en fonction des dons qui caractérisent les membres de leur communauté.

Par son expérience dans le ministère et grâce à l’enseignement spécifique qu’il dispense (théorie et pratique), chaque responsable d’église formera, conseillera et guidera les membres de son équipe pour que ceux-ci puissent travailler efficacement et au bon endroit (par exemple avec les enfants, dans le domaine musical, parmi les gens en souffrance, etc.). Il fera d’eux ses collaborateurs. Les dons spirituels sont mis à la disposition de la communauté pour atteindre la vocation de l’église et non pour la gloire personnelle de l’individu. Chaque responsable aidera ses collaborateurs à assumer avec lui les responsabilités liées à leur ministère au sein de la communauté locale et dans le monde.

Les pasteurs et les responsables de départements fédéraux et locaux assureront la formation des nouveaux responsables (anciens, diacres, responsables d’évangélisation et d’enseignement…) et leur expliqueront le cahier des charges qui concerne leur ministère. Ils se tiendront régulièrement au courant des formations vivantes organisées par notre Église, par d’autres organismes chrétiens ou toute personne compétente en ces matières, afin de mettre un maximum de membres d’églises en action. Ils transmettront aux membres intéressés les données et informations utiles concernant ces formations.

4. Une évangélisation adaptée (1 Corinthiens 9 : 15 – 23)

Chaque chrétien est appelé à utiliser ses dons non seulement au service de l’Église mais surtout au bénéfice des non-chrétiens. Chaque croyant entretient de bonnes relations personnelles avec son entourage (chrétiens et non-chrétiens) par le témoignage d’une spiritualité enthousiaste ; il les encourage ainsi à entrer en contact avec l’Église afin qu’ils puissent entendre l’Evangile et rencontrer Dieu. Cette spiritualité vivante doit avoir un impact bénéfique en premier lieu au sein même de nos communautés, en particulier auprès de nos jeunes et de nos enfants. En effet, étant donné que personne ne « naît » chrétien, la jeunesse locale constitue notre tout premier terrain d’évangélisation.

Les responsables de chaque église, le pasteur et les membres d’églises prépareront ensemble des plans d’évangélisation locale qui tiendront compte des dons et des capacités de chacun et qui répondront aux problèmes et aux besoins des non-chrétiens. Ils utiliseront des moyens techniques et des connaissances adaptés et élaboreront des méthodes d’évangélisation significatives pour la société post-moderne ambiante (programmes de santé New Start, création d’écoles de devoirs, actions en faveur des personnes isolées ou des jeunes désœuvrés, etc.)

Les responsables d’églises et les pasteurs entraîneront les membres de leur communauté à collaborer efficacement par équipes afin de mener ensemble les plans d’évangélisation à terme, chacun apportant sa contribution selon ses dons, sa disponibilité et ses capacités. Ils encourageront les membres à coopérer aux programmes d’évangélisation régionaux (distributions IEBC…). Ils les inciteront à participer à des activités d’intérêt public en collaboration avec des organismes humanitaires.

A l’occasion de rencontres pastorales, les pasteurs feront connaître à leurs collègues les plans d’évangélisation adaptés choisis par leurs équipes d’évangélisation locales (autochtones et allochtones) en vue d’encourager la synergie entre les églises d’un même territoire.

Les pasteurs et le(s) responsable(s) du département au niveau fédéral se tiendront régulièrement au courant des formations et actions d’évangélisation organisées par notre institution et par d’autres organismes chrétiens.

Ils transmettront aux membres d’églises intéressés les données et informations utiles concernant les formations et la disponibilité de matériels d’évangélisation modernes, et cela, si possible dans les principales langues parlées du pays (français, néerlandais, allemand et anglais).
Il est souhaitable d’améliorer la transmission des informations concernant les formations et le matériel disponible pour qu’elles parviennent jusqu’aux membres intéressés.

5. Des cultes qui édifient (Ephésiens 5 : 15 – 21)

Un culte chrétien est un moment spécialement destiné à honorer Dieu. Il encourage chacun à venir Le louer par diverses formes d’expressions et à L’adorer en faisant appel à son intelligence et à ses émotions. Il se construit ensemble, se prépare avec soin dans tous ses aspects. Il invite également chacun, croyant ou non-croyant, à écouter un message de Dieu qui l’interpelle dans sa vie personnelle au quotidien.

Afin de rendre les cultes plus accessibles à nos contemporains et plus vivants, nous recommandons aux responsables d’églises et aux pasteurs :

1) de favoriser le développement d’une foi vivante, authentique et personnelle. Lorsque les membres de l’assemblée, les parents, les responsables, le pasteur prient et louent le Seigneur, les visiteurs, les enfants et les jeunes doivent être capables de discerner que les actes posés sont sincères. S’ils sentent que la prière et la louange sont motivées par un amour profond pour Dieu, ils auront envie de tenter l’expérience et de s’impliquer à leur tour dans la liturgie ;

2) d’utiliser les richesses et la diversité présentes au sein de leurs communautés. Nous proposons que des cultes s’élaborent en faisant appel aux dons et aux capacités d’un maximum de personnes, de chaque génération présente dans les assemblées. La participation au culte est une chose importante pour maintenir l’intérêt des jeunes et les aider à s’engager. Plus ils participent, plus ils sont attentifs, plus ils se sentent intégrés dans ce qui se passe et plus ils s’approprient ce qui est enseigné.

Dans chaque communauté incluant des enfants et des jeunes, nous proposons la création d’une « équipe liturgie » composée de membres créatifs, jeunes et moins jeunes, désireux d’honorer Dieu et d’édifier l’assemblée dans l’unité. Cette équipe travaillerait en concertation avec les responsables locaux et élaborerait des cultes permettant à chaque génération de s’exprimer et de participer aux divers aspects de la liturgie. Les techniques et matériels modernes utilisés avec discernement sont vivement conseillés.

Afin de redynamiser les cultes au sein de communautés plus petites, nous recommandons à la commission de nominations d’élire un responsable fédéral qui travaillerait activement dans ce domaine (voir rubrique consacrée aux départements) en collaboration avec les responsables locaux.

Nous souhaitons par ces moyens encourager l’élaboration régulière de cultes riches, édifiants, variés et vivants dans le cadre des églises existantes (cultes à thèmes, cultes présentés par des jeunes ou par des familles, …) afin que tous (membres et visiteurs, jeunes et moins jeunes, allochtones et autochtones) puissent se sentir impliqués et participer dans la joie à la louange à Dieu.
 
Source : BIA
türk porno izle,sex izle,ankara escort,ankara escort,rus porno,pendik escort,
ankara escort,ankara escort,ankara escort,ankara escort,rus porno,