A Tortola, l’Église participe à la commémoration du gouvernement une année après l’Ouragan Irma

Mis à jour le 28.09.2018 à 10:40
A Tortola, l?Église participe à la commémoration du gouvernement une année après l?Ouragan Irma

27 septembre 2018 | Tortola, Iles Vierges Britanniques | Royston Philbert/personnel Informations DIA

 

Pour marquer le premier anniversaire de la persévérance de la population suite au passage de l’Ouragan Irma, les Iles Vierges Britanniques (BVI) ont organisé un service commémoratif national un an après à Tortola. Réunis en tant que survivants de l’ouragan, les plus de 800 habitants, personnalités politiques de premier plan, importants dirigeants d’entreprises et leaders spirituels ont évoqué les efforts de reconstruction du pays au Complexe Administratif du Gouvernement, le 6 septembre 2018.

 

L’ouragan de catégorie 5 a frappé les Iles Vierges Britanniques pendant la journée du 6 septembre 2017, causant des destructions massives et quatre décès. L’ouragan a causé d’importants dégâts matériels et infrastructurels sur le territoire et provoqué un dépeuplement important, ont indiqué les responsables.

 

« Alors que nous reconnaissons et célébrons le chemin parcouru, aujourd’hui est aussi un jour ou nous pouvons nous redynamiser afin de poursuivre notre rétablissement, » a déclaré le gouverneur Augustus Jaspert lors du service d’action de grâce, de réflexion et de restauration.

 

Le gouverneur a invité les résidents à ne pas être complaisants dans la poursuite des efforts de remise en état. Bien que beaucoup de choses aient été accomplies depuis que les ouragans ont ravagé le territoire, le parcours vers la reconstruction est loin d’être achevé. « Il reste encore beaucoup à faire, » a déclaré Augustus Jaspert.

 

« Nous avons travaillé dur pour trouver des solutions temporaires pour remettre en état les foyers, les entreprises et les services. Il s’agissait de choses vitales et louables qui nous ont permis de fonctionner à nouveau. Cependant, nous devons veiller à ne pas tomber dans la complaisance, nous ne devons pas permettre aux solutions temporaires de devenir permanentes, » a souligné Augustus Jaspert. « Nous ne devons pas nous habituer à cette situation. »

 

Plusieurs intervenants ont célébré les progrès réalisés dans le territoire au cours de l’année écoulée et les représentants des communautés religieuses ont souligné la miséricorde et la bonté de Dieu dans la vie des résidents.

 

Représentant l’Église Adventiste du Septième Jour à Tortola, pasteur Howard Simon a présenté des remarques d’espérance et a invité l’assemblée à faire un inventaire personnel : « C’est ce pour quoi nous sommes ici, » a dit pasteur Simon. « Cela nous donne l’occasion de nous rappeler d’où Dieu nous a pris et de réfléchir à ce qui est devant nous. Nous ne pouvons pas vivre dans le passé, mais dans l’espérance de la Venue du Christ. » En construisant son discours autour du récit biblique des lépreux dans Luc 17 : 11-19, pasteur Simon a dit qu’Irma avait rendu les Iles Vierges Britanniques laides et lépreuses.

 

« Nos collines semblaient avoir été incendiées et nos plages, nos bâtiments et nos maisons ont été brisés, détruits ou emportés, » a déclaré pasteur Simon. Bien qu’Irma ait été une terrible tempête et que beaucoup diraient qu’elle était pire que la lèpre, a dit Howard Simon, il y a quelque chose au-delà de la lèpre et d’Irma.

 

Le pasteur Simon a détourné leur attention du paysage empreint de douleur et de souffrance : « L’ouragan Irma nous a tout volé, mais un jour viendra où Jésus retournera pour Ses enfants, et il n’y aura plus d’ouragan, plus de maladie et plus de péché, parce que les choses anciennes auront disparu. »

 

Pasteur Simon a rappelé aux personnes présentes que l’Église Adventiste du Septième Jour dans les Iles Vierges Britanniques, par le biais de ses Services Communautaires et de l’Agence Adventiste de Développement et de Secours (ADRA), figurait parmi les premiers à intervenir suite au passage de l’ouragan.

 

L’Église est intervenue immédiatement en distribuant des repas chauds et en faisant des dons de nourriture et d’articles personnels. ADRA a offert son soutien au système éducatif des Iles Vierges Britanniques en proposant des services de relation d’aide à ceux qui étaient affectés, en nettoyant des écoles, en fournissant des toilettes portatives aux écoles et en fournissant des colis alimentaires à 500 familles.

 

Les dirigeants de l’Église ont indiqué que les églises Adventistes de Road Town et de Carrot Bay ont été détruites par l’ouragan et que les deux doivent encore être reconstruites. L’église Adventiste de Belle View a encore besoin de réparer sa toiture tandis que l’école primaire et secondaire Adventiste de Tortola a récemment débuté son année scolaire avec 341 élèves, le plus important nombre d’élèves inscrits à ce jour.

 

L’Église Adventiste du Septième Jour dans les Iles Vierges Britanniques, qui sont composées de Tortola, de Virgin Gorda et d’Anegada, compte 2000 membres d’église répartis dans huit congrégations. Les îles sont supervisées par la Fédération Adventiste du Septième Jour du Nord de la Caraïbe qui gère également l’École Adventiste des Iles Vierges Britanniques, une institution accréditée comprenant une division primaire et une division secondaire.

 

Traduction: Patrick Luciathe