ADCOM consulte les comités chargés du respect des normes

Mis à jour le 27.09.2018 à 14:25
ADCOM consulte les comités chargés du respect des normes

18 Septembre 2018 | Silver Spring, Maryland, Etats Unis | Comité Administratif de la Conférence Générale

 

Le communiqué suivant a été reçu du Comité Administratif de la Conférence Générale. ~ Rédacteurs de Adventist Review

 

Lors d’une discussion du Comité Administratif de la Conférence Générale le 18 septembre 2018, il a été reconnu qu’une erreur de procédure avait été communiquée par inadvertance et indiquait qu’un comité interne de la Conférence Générale serait mis en place par le Comité Exécutif de la Conférence Générale, et que ce comité rendrait compte directement au Comité Exécutif de la Conférence Générale. Dans le cadre normal de la création des comités opérationnels internes de la Conférence Générale, ces comités sont créés par et rendent compte au Comité Administratif de la Conférence Générale.

 

Le Comité Administratif de la Conférence Générale a établi et défini le cahier des charges ainsi que la composition des cinq Comités d’Examen du Respect des Normes. Le Cahier des Charges des Comités d’Examen du Respect des Normes stipule que ces comités s’acquittent de leurs responsabilités et rendent compte de leurs conclusions au Comité Administratif de la Conférence Générale. Le Comité Administratif de la Conférence Générale examinera alors le rapport et pourra recommander des décisions au Comité Exécutif de la Conférence Générale dans le cadre des processus normaux de fonctionnement. Le Comité Administratif de la Conférence Générale regrette tout malentendu résultant de cette erreur, vu que les membres de l’ADCOM pensaient, au moment du vote, qu’il s’agissait d’un comité désigné par et rendant compte à l’ADCOM.

 

Lors de sa réunion régulière du 18 septembre, le Comité Administratif (ADCOM) de la Conférence Générale de l’Église Adventiste du Septième Jour a voté de demander à deux de ses nouveaux comités d’examen du respect des normes d’examiner certains domaines d’apparent manquement au respect des décisions.

 

Conformément à leur cahier des charges, les sous-comités examineront les domaines d’apparent non-respect des décisions, et présenteront leurs conclusions et recommandations au Comité Administratif de la Conférence Générale.

 

Selon la décision de l’ADCOM datant du 18 septembre, les deux domaines à considérer par les sous-comités sont brièvement présentés ci-dessous :

 

1. Il est essentiel que l’Église ait une conduite exemplaire en matière financière. Il a été porté à l’attention de la Conférence Générale qu’on avait observé dans certaines entités le non-respect du même règlement financier (S 90) depuis plusieurs années. L’ADCOM de la Conférence Générale a voté de demander au Comité d’Examen du Respect des Normes sur les Règlements Financiers Fondamentaux de la Conférence Générale- S 90 de mettre en application leur Cahier des Charges auprès des entités qui démontré une pratique répétée de non-respect des décisions. Le comité utilisera les règlements et les structures existants pour recommander à ADCOM la façon d’amener ces entités à adopter une attitude de respect des normes.

 

2. La Conférence Générale de 2015 a pris une décision visant à « ne pas permettre aux comités exécutifs des divisions, selon qu’ils le jugent approprié sur leurs territoires, d’autoriser la consécration des femmes au ministère pastoral. » Il a été porté à l’attention du Comité Administratif de la Conférence Générale que certaines unions n’ont pas respecté cette décision de la Conférence Générale en session. L’ADCOM a voté de demander au Comité d’Examen du respect des Normes de la Conférence Générale sur la Doctrine, les Règlements et Directives pour les organisations et institutions de l’Église à propos des questions de consécration, de mettre en application leur Cahier des Charges en explorant des solutions et en évaluant la réaction de l’église par rapport au règlement et aux directives régissant la consécration au ministère pastoral.

 

La décision d’aujourd’hui a été précédée d’un moment de prière et a été approuvée avec le soutien unanime de l’ADCOM de la Conférence Générale.

 

Traduction: Patrick Luciathe