Une congrégation organise des services hebdomadaires en plein air pour entrer en contact avec la communauté

Mis à jour le 13.09.2018 à 11:39
Une congrégation organise des services hebdomadaires en plein air pour entrer en contact avec la communauté

11 Septembre 2018 | Tubarão, Santa Catarina, Brésil | Daniel Gonçalves, Division Sud Américaine, et Adventist Review

Partout dans le monde, beaucoup de nouvelles congrégations Adventistes du Septième Jour n’ont pas d’autre choix que de se réunir en plein air tout en récoltant des fonds au fil du temps, pour construire un lieu de culte. Dans le sud du Brésil, cependant, un groupe Adventiste du Septième Jour récemment formé a choisi de tenir ses services de culte hebdomadaires dans un parc de la ville.

La congrégation Adventiste du Septième Jour de Vila Moema à Tubarão, Santa Catarina, au Brésil, espère que cette décision l’aidera à mieux établir des contacts avec la communauté.

Une Église à Ciel Ouvert

Il est 9h30. Les premières personnes arrivent avec leurs chaises pliantes dans l’unique parc municipal du quartier de Vila Moema à Tubarão, une ville de 100000 habitants. Certains apportent des chaises supplémentaires au cas où un passant se sentirait attiré par le groupe et déciderait de rester.

La réunion commence à 10h00. Un observateur pourrait penser qu’il s’agit d’un grand pique-nique, d’un club de lecture ou de quelque chose de similaire. Cependant, c’est un service de culte de la congrégation Adventiste du Septième Jour locale.

Cela fait trois mois en 2018 que les membres se réunissent à ce même endroit. Et ils n’ont jamais eu à annuler en raison de la météo. « Il n’a jamais plu pendant le service, » a dit Deyse Galarz, une participante. « Parfois, la météo annonce de la pluie, mais le temps change juste à temps. D’autres fois, il y a une légère pluie tôt le matin, mais elle s’arrête avant l’heure de notre culte. »

Alors que le nouveau groupe cherche un lieu de réunion à louer sur le long terme, il continue à adorer dans un lieu qu’il juge convenable. « Les membres m’ont dit qu’ils voulaient être pertinents et connus dans leur quartier avant même d’avoir un lieu de culte permanent, » explique Maurício Sales, le pasteur local. « Ils voulaient eux-mêmes être l’église. »

Le Débuts du Groupe

Au début de l’année 2018, environ 20 membres de l’église Adventiste du Septième Jour Centrale à Tubarão ont décidé d’implanter une nouvelle congrégation dans un quartier de la ville en commençant par établir un Centre d’Influence.

« Le groupe a adhéré à l’idée et nous avons proposé la formation, » a dit pasteur Sales. « Ils ont suivi une série de 16 études sur le royaume de Dieu et sur la façon de devenir une église pertinente et tournée vers l’extérieur. »

Dès que le groupe a été formé, les membres ont décidé de chercher un lieu à louer, a dit pasteur Sales. Ils étaient tellement désireux de prêcher, cependant, qu’ils ont décidé de commencer à se réunir tout de suite dans le parc de la ville, qui est situé en face du centre communautaire local.

Une Congrégation à Vocation Communautaire

Le groupe de l’église est le fruit du travail d’un petit groupe de l’église mère qui s’est multiplié et compte maintenant 38 membres. La moitié d’entre eux sont soit des personnes qui découvrent les enseignements Adventistes ou des personnes qui avaient quitté l’église et ont décidé de revenir. Une vingtaine d’entre eux fréquentent régulièrement les services de culte tenus dans le parc de la ville.

« Nous nous réunissons ici pour commencer à être une bénédiction pour ce quartier, » a déclaré Deyse Galarz. « Le matin, nous avons notre service de culte et l’après-midi, nous participons aux activités missionnaires et au service communautaire. »

Deyse Galarz dit que l’initiative s’avère être un succès. « Nous avons eu des jours où des sans-abris sont venus et sont restés avec nous pour le culte, » a-t-elle dit. « Une autre fois, un homme d’affaires local nous a vus lire la Bible et a décidé de participer. »

L’objectif à long terme, a déclaré Deyse Galarz, est de louer un lieu permanent pour offrir des cours de cuisine saine, organiser des expos santé et proposer des initiatives tournées vers le social. En tout cas, reconnaît-elle, la décision de se réunir en plein air a consolidé la congrégation naissante.

« Il est impressionnant [de voir] que la fraternité du groupe ainsi que son sens de la mission ont considérablement augmenté au fil des semaines, » a déclaré pasteur Sales. « C’est une preuve claire que lorsque nous nous impliquons dans l’église, notre communion avec Dieu augmente également. »

Traduction: Patrick Luciathe