ADRA aide les victimes des incendies en Grèce

Mis à jour le 30.07.2018 à 17:38
ADRA aide les victimes des incendies en Grèce

Suite au lourd bilan de quatre-vingt-cinq morts, des centaines de blessés et plus de 1200 maisons détruites après des incendies de forêt meurtriers survenus près d’Athènes, en Grèce, ADRA travaille déjà à apporter un soutien. Les incendies, considérés comme les plus meurtriers enregistrés, se sont déclarés lundi 23 juillet 2018, Mati, dans l’est de l’Attique étant la région la plus touchée.


Despina Tologlou planifiait un programme mardi soir pour soutenir les réfugiés à Katerini, à 500 kilomètres au nord d’Athènes, lorsque les nouvelles de l’incendie sont parvenues. En tant que responsable des opérations d’ADRA en Grèce, elle a transformé le programme qui se déroulait dans le parc de la ville en collecte de fonds. Les citoyens locaux ont donné des bouteilles d’eau, de la nourriture et des articles d’hygiène, de médicaments de base et des fournitures pour bébés, afin de venir en aide aux personnes touchées par les incendies. Jusqu’ici, 240 boîtes de provisions ont été fournies.


Le Premier Ministre Alexis Tsipras a déclaré trois jours de deuil ainsi que l’état d’urgence en Attique, indiquant que tous les services d’urgence avaient été mobilisés. L’aide est également arrivée sous la forme de pompiers et de matériel en provenance de France, d’Allemagne, d’Italie et de Pologne.


« Il est impressionnant de voir comment fonctionne la solidarité au sein de cette nation, » a déclaré Tihomir Lipohar, Chef de Mission d’ADRA pour l’intervention auprès des réfugiés en Grèce. « Les citoyens de la Grèce ont fait preuve d’une grande compassion dans leur soutien auprès des réfugiés et des migrants qui se sont déversés dans leur pays ces dernières années. Maintenant qu’ils se rassemblent en tant que nation à la lumière de cette tragédie, ils ont besoin de notre soutien. »


En étroite collaboration avec les autorités, ADRA est maintenant en train de distribuer des provisions dans les zones touchées, mais il y a davantage de besoins. « Maintenant, ce serait formidable de soutenir cette nation dans son intervention auprès des victimes des incendies meurtriers à Mati et à d’autres endroits dans le sud-est de la Grèce, » a dit Tihomir Lipohar, alors que les volontaires prévoient de travailler avec les Scouts, les militaires et les autorités locales.


La dévastation est très étendue. Evangelos Bournous, le maire de Rafina, a déclaré à la presse que son village « n’existe plus. » Le Ministère Grec de l’Infrastructure a annoncé jeudi que 49% de tous les bâtiments inspectés à Mati ont été jugés inhabitables.


« ADRA Europe travaille en collaboration avec le réseau ADRA pour soutenir les initiatives en Grèce pendant cette situation d’urgence, » a déclaré João Martins, directeur d’ADRA Europe. Ils considèrent leur financement d’urgence, mais des dons supplémentaires sont particulièrement bienvenus à un moment comme celui-ci.


L’année dernière, les feux de forêt se sont approchés jusqu’à quelques mètres du Site de Camp des Jeunes Adventistes à Kalamos, à 50 km au nord-est d’Athènes. [Voir Le Danger des Feux de Forêt Évité au Camp Kalamos.]  Le camp avait été évacué par mesure de précaution le lundi suivant le déclenchement d’un incendie à environ 2,5 km du site, mais il avait été rapidement éteint et les camps d’été se sont poursuivis. Le site Adventiste se trouve à 45 km des incendies dévastateurs à Mati.


Le président de la Mission Grecque, Claudiu Gulyas, rapporte qu’apparemment aucun membre d’église n’aurait été blessé ou n’aurait subi de dégâts au niveau de ses biens au cours de ces derniers incendies. L’Église, avec ADRA, fera maintenant tout ce qui est en son pouvoir pour aider les très nombreuses familles qui ont été touchées par cette tragédie. [tedNEWS]


Victor Hulbert / ADRA Europe


Traduction: Patrick Luciathe / Adventiste Magazine