Mbarara, Ouganda - L’implication des membres s’étend sur plus de 3000 implantations en Ouganda

Mis à jour le 16.07.2017 à 21:35
Mbarara, Ouganda - L?implication des membres s?étend sur plus de 3000 implantations en Ouganda
Une campagne nationale visant à apporter la guérison physique et spirituelle a été l’occasion pour des membres de l’Église adventiste du septième jour en Ouganda de toucher plus de 3000 sites au cours des deux dernières semaines. Des activités sponsorisées par les adventistes ont permis de proposer des études bibliques et des camps médicaux gratuits, et ont suscité les félicitations et le soutien des autorités locales dans cette nation africaine.
 
 
Les camps médicaux en Ouganda suivent les principes de l’implication totale des membres (TMI), un programme mis en place par l’Église adventiste mondiale qui encourage chaque membre d’église à jouer un rôle actif en exerçant un ministère auprès des autres et en proclamant la bonne nouvelle de Jésus.
 
 
Par exemple, dans le district de Mbarara, dans la région sud-ouest de l’Ouganda, chaque jour, plus de 800 personnes reçoivent des traitements médicaux gratuits dans l’un des camps médicaux sponsorisés par les adventistes. Les représentants des autorités locales ont été satisfaites en visitant les camps et en voyant les milliers de personnes obtenir un meilleure vision de leur état de santé dans les centres mobiles de traitement médical. 
Le Commissaire de Police du District, Geoffrey Magyezi a affirmé que l’Église adventiste contribuait à l’éradication du crime à travers leur action. « Avant l’ouverture du camp médical, nous avons arrêté une mère qui avait volé de l’argent, » a-t-il indiqué. Lors de son interrogatoire, elle a déclaré avoir volé afin de se procurer de l’argent pour emmener son enfant à l’hôpital. Donc l’Église est arrivée au bon moment pour sauver des vies dans la région. »
 
 
Jolly Kagira, représentante du Commissaire du District, a déclaré que les camps médicaux mis en place dans le cadre du programme TMI ne constituent pas une fin mais un commencement. « Ces camps devraient être le début d’un partenariat entre le gouvernement et l’Église adventiste pour l’éradication de la pauvreté et de l’addiction aux drogues, » a-t-elle déclaré. « Avec la Parole de Dieu, l’Église peut freiner le mal mieux que la police ne le peut avec l’épée de la loi. »
 
 
D’après Kakuru Bernard, président de l’Église adventiste dans le champ Sud-Ouest de l’Ouganda basé à Mbarara, le succès du camp médical est le résultat direct de l’implication des membres d’église. « Nos membres comprennent vraiment bien ce qu’implique l’initiative du programme TMI, » a-t-il déclaré.
 
 
Kakuru Bernard a indiqué que les camps ont permis d’offrir des médicaments, des lunettes, des soins dentaires et bien plus encore. Les autorités locales ont également participé au programme. Elles ont fourni le matériel pour les tests sanguins, des médicaments pour la malaria et ont envoyé du personnel médical de l’Hôpital de référence de Mbarara pour travailler conjointement avec les professionnels adventistes de santé.
 
 
Fred Mwesije a 42 ans et fréquente une église chrétienne. Il a visité le camp médical après avoir eu quelques problèmes de santé, et il a déclaré qu’il avait une grande considération pour le ministère de l’Église adventiste. « Notre communauté chrétienne sait que l’Église adventiste se soucie des autres, » a-t-il dit.
 
 
Le missionnaire adventiste coréen, Ham Youngsik sert dans l’Église adventiste en Ouganda. En tant que coordinateur du programme TMI à Mbarara, il a précisé être heureux de voir des membres d’église partager l’amour chrétien. « Dieu nous accorde de l’argent et des capacités afin que nous accomplissions son œuvre, » a-t-il souligné.
 
 
Ham Youngsik a partagé l’expérience de quelques personnes qui avaient des problèmes de mobilité. « Quelques patients ne pouvaient pas voyager sur de longues distances, » a-t-il dit, « mais ils ont été visités dans leurs maisons et ont été soignés gratuitement. »
 
 
Ham Youngsik a également indiqué avoir été touché en voyant comment le ministère sanitaire de l’Église adventiste offrait non seulement la guérison physique mais également la guérison spirituelle. « J’ai été touché en voyant que 35 personnes parmi celles qui avaient été traitées dans le camp médical de Mbarara avaient décidé de se faire baptiser » a-t-il précisé.
 
Sources : DACE/BIA