San Antonio, Texas, États-Unis – La majorité des délégués défavorables à transmettre la consécration des femmes aux comités exécutifs des Divisions.

Mis à jour le 09.07.2015 à 06:15
San Antonio, Texas, États-Unis ? La majorité des délégués défavorables à transmettre la consécration des femmes aux comités exécutifs des Divisions.

Après une journée de discussion suite à plusieurs années d’étude, d’examen des travaux depuis 1973, de commissions sur le rôle de la femme dans le travail d’église, sur l’ordination de la femme, etc. les délégués de la session de la Conférence générale des adventistes du septième jour ont rejeté à la majorité la résolution demandant :

 

« Est-il acceptable pour les comités exécutifs des Divisions, qu'ils jugeront opportun, dans leurs territoires, de prendre des dispositions pour l'ordination des femmes au ministère de l'Évangile ? »

 

Le mercredi 8 juillet à 18h15 les délégués se sont prononcés par bulletin secret et le dépouillement montre les résultats suivants :

 

Nombre de délégués votants : 2363

Résultats : Oui : 977 – Non : 1381 – Abstention : 5

 

L'orientation des délégués signifie que l'Église adventiste du septième jour continuera à suivre le statu quo au sujet de la consécration au ministère pastoral.

 

Le vice-président Mike Ryan a présidé la séance et bien des personnes ont pu s’exprimer ouvertement sur le sujet. Il suffisait de voir les listes d’attente des délégués devant les micros de l’immense salle du dôme.

 

Tout au long de la journée, le président se séance Mike Ryan a demandé à plusieurs reprises au public de ne pas applaudir, de maintenir un esprit de respect face à la diversité des points de vue. Néanmoins, le public a applaudi à plusieurs reprises.

 

La tension s’est manifesté l’après midi lorsque le pasteur Jan Paulsen, ancien président de la Conférence générale s’est exprimé en ciblant principalement les délégués venus d’Afrique et d’Amérique du Sud, les exhortant à voter favorablement sur cette question. Les délégués africains ont hué bruyamment Jan Paulsen et certains ont pris la parole pour lui reprocher son manque de neutralité.

 

Auparavant le président Ted Wilson avait entamé l’ouverture de la rencontre en précisant qu’il respecterait le vote quelque soit le résultat final.

En concluant la rencontre, le pasteur Ted Wilson a invité chacun à « mettre de côté toute animosité et toute frustration et de s’unir à la mission du Seigneur confié pour son Église. » Il a demandé qu'il n'y ait pas d'action indépendante ou d'agitation. C’était un appel à l’unité de l’Église.

 

Source : BIA