dolandirici bahis siteleri,
uluslararası evden eve nakliyat,ofis taşıma,evden eve nakliyat,ofis taşıma,
chat odasi,sohbet siteleri,cember makinesi,cember makinasi,
kurtkoy escort,atesehir escort,kartal escort,pendik escort,maltepe escort,
pendik escort,
Maltepe Escortlar,
Adventiste

Silver Spring, États-Unis - Préparation de la session mondiale de la Conférence générale

Mis à jour le 31.05.2015 à 11:52
Silver Spring, États-Unis - Préparation de la session mondiale de la Conférence générale

Le siège mondial de l’Église adventiste du septième jour vit les préparatifs de la prochaine session de la Conférence Générale. Cette soixantième rencontre marquant les 152 années de l’histoire de la dénomination, se tiendra à San Antonio au Texas. 60 000 personnes représentant plus de 170 pays se réuniront du 2 au 11 juillet à l’Alamodome.

Le thème de cette session internationale 2015 de la Conférence Générale porte sur l’espérance du christianisme : « Lève Toi ! Brille ! Jésus revient ! » est le slogan choisi.

 

Ce rassemblement est essentiellement une rencontre administrative au cours de laquelle les dirigeants de l’Église mondiale sont élus, des questions cruciales sont discutées et des décisions prises pour déterminer la mission de l’Église pour les cinq prochaines années.

 

Origine des sessions

La première session officielle mondiale tenue par l’Église adventiste a duré une journée, le 20 mai 1863 à Battle Creek dans le Michigan avec seulement 20 délégués présents. À cette époque la structure organisationnelle de l’Église était réduite et l’effectif comprenait quelques milliers de membres venant principalement des États-Unis d’Amérique.

Cependant, l’Église adventiste s’étendant dans plusieurs pays du monde, l’effectif de ses membres augmenta également.

 

Les délégués, qui sont envoyés en tant que représentants de l’Église constituée dans leurs régions d’origine, se retrouvent à la rencontre administrative de la session de la Conférence Générale. Mais comment sont-ils choisis ? Quelles sont leurs responsabilités alors qu’ils participent à une session internationale ?

Les règles présidant à la sélection des délégués sont mentionnées dans les Statuts et règlements de la Conférence Générale qui définissent le rôle et le fonctionnement de l’Église mondiale et de ceux qui participent à l’assemblée administrative.

(...)

 

La structure de l’Église peut être comprise en se rappelant que les membres appartiennent à des congrégations locales. Les églises locales au sein d’un territoire géographique donné sont organisées en Fédération ou en mission locale, et dans certains cas en Union d’églises. Un groupe de Fédérations ou de missions locales composent une Union de fédérations ou de mission. Les Unions sont les composants de base de la Conférence Générale.

 

Un terme comme « mission » lorsqu’il est attaché aux mots fédérations ou unions indique en général que ces dernières sont dans une phase développement qui n’a pas encore atteint une pleine viabilité et autosuffisance financière.

 

Les Unions et les Divisions de la Conférence Générale choisissent les délégués en respectant le quota de délégués réguliers et les processus de sélection définis par les Règlements. Les membres du Comité exécutif de la Conférence Générale sont également des délégués.

 

Le nombre total de délégués de chaque Division doit inclure au moins 50% de laïcs, de pasteurs ou d’autres employés non administratifs. Une majorité de ces 50% doit être constituée de membres laïcs.

Il y a deux sortes de délégués : les délégués réguliers et les délégués de droit.

Les délégués réguliers représentent les unités de membres de la Conférence Générale comme indiqué dans les règlements. Les délégués de droit représentent la Conférence Générale et ses institutions ainsi que les Divisions et leurs institutions.

 

Les délégués de la session 2015

Voici quelques données intéressantes concernant les délégués à cette session 2015 :

Délégués réguliers : 1559

Délégués de droit :   1007

Total de délégués :   2566

 

Répartition selon les tranches d’âge

Moins de 30 ans :      6%

Entre 30 et 39 ans : 10%

Entre 40 et 49 ans : 26%

Entre 50 et 59 ans : 35%

Entre 60 et 69 ans : 19%

Plus de 70 ans :         3%

 

Répartition par sexe :

Femmes : 17%

Hommes: 83%

 

Comment sont choisis les délégués ?

 

Une question qui ne manquera pas d’être posée à la lecture des statistiques sur la représentation par sexe peut être la suivante : pourquoi le pourcentage de femmes déléguées est-il si faible quand il apparait que les femmes sont majoritaires dans l’effectif de membres de l’Église adventiste ?

 

La réponse est simple. Bien que des efforts soient régulièrement faits pour s’assurer que les deux sexes soient représentés dans l’ensemble de la délégation, actuellement les positions depuis lesquelles ces délégués sont choisis, et qui de plus génèrent la majorité des délégués à la session, sont occupées par des hommes. Cela changera avec le temps au fur et à mesure que davantage de femmes seront nommées à des postes de direction et dans les comités exécutifs des Fédérations et des Unions.

 

Il est important de remarquer que les délégués réguliers à la session sont choisis par le comité exécutif des Unions et les Divisions du champ mondial. Les personnes choisies sont les représentants de leurs différentes organisations à la session de la Conférence Générale.

Les comités exécutifs de l’entité qu’ils représentent choisissent les délégués réguliers. Si le délégué représente une mission, le comité de l’entité mère à laquelle la mission est rattachée choisit le délégué. Les délégués constituent un mélange de laïcs, de pasteurs, d’enseignants et d’administrateurs.

 

Leur travail consiste à se rendre à la session et à être présents lors des séances administratives afin de débattre, de discuter et de voter sur les points inscrits à l’ordre du jour. Ils doivent être des membres réguliers de l’Église adventiste du septième jour et ils sont souvent choisis au vu de leur intérêt et de leur engagement manifestes au sein de l’église locale.

 

Au cours des récentes années, l’Église a fait des efforts pour inclure des jeunes adultes, des femmes et des employés non administratifs dans la composition de la délégation.

Chaque délégué a une voix – c’est à dire qu’ils peuvent se présenter au micro et prendre part à la discussion. Ils ont également droit de vote – c’est à dire qu’ils peuvent voter sur le point de l’ordre du jour qui est discuté.

 

Un tiers du nombre total de délégués doit être présent à la session pour qu’un quorum soit atteint et que la délégation puisse délibérer valablement.

 

Peu de temps après le début de la session, les délégués se retrouvent par groupes appelés encore « caucus, » une groupe par Division et Union rattachée et un groupe pour la Conférence Générale et ces délégués de droit qu’elle nomme en particulier selon les règlements du Comité exécutif. L’objectif de ces groupes est de choisir des membres qui serviront dans la Commission de nominations. Le nombre de membres de la Commission de nominations provenant de chaque groupe est défini spécifiquement dans les Règlements.

Les délégués réguliers et les délégués de droit, approuvent l’ordre du jour de la Session et ils élisent les dirigeants de l’Église adventiste mondiale après avoir reçu les rapports de la Commission de nominations.

(...)

 

Il y a 2566 délégués désignés pour déterminer qui seront les dirigeants de la Conférence Générale et de ses Divisions administratives, les croyances fondamentales de l’Église, les amendements au Manuel d’Église et d’autres questions qui seront confiées à la Session par le Comité exécutif de la Conférence Générale. Cependant leur plus importante tâche, et celle de l’Église en général, sera de se concentrer sur les plans et les présentations sur la mission pour exalter le Christ, sa justice, sa mission évangélique auprès du monde, le message des trois anges et sa prochaine seconde venue.

 

L’emphase spirituelle de la session de la Conférence Générale est l’aspect le plus important de son travail – unifier le peuple de Dieu afin qu’il accomplisse la mission évangélique que Dieu a placée entre ses mains.

(...)

 

Pour l’Union franco-belge, la répartition des délégués est la suivante :

1. Président d’Union (délégué de droit) : Ruben de Abreu

2. Président FBL : Jeroen Tuinstra

3. Président FFN : Gabriel Golea

4. Président FFS : Daniel Monachini

5. Représentant du corps pastoral : Jean-Jack Chafograck

6. Représentant de l’administration : Jean-Paul Barquon

7. Représentant du personnel : Dina Lambert

8. FBL, membre laïc : Natasja Vranckaerts

9. FFN, membre laïc : Isabelle Monet

10. FFS, membre laïc : Ana Aurouze

Le pasteur François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France (FPF), est invité par la Conférence générale selon le protocole. Il sera accompagné du trésorier de la FPF, Patrick Lagarde.

 

Sources : ANN/BIA

türk porno izle,sex izle,ankara escort,ankara escort,rus porno,pendik escort,
ankara escort,ankara escort,ankara escort,ankara escort,rus porno,
Web Tasarımı,
alanya lavabo acma,alanya lavabo acma,alanya tikanik acma,
istanbul escort,escort,bahçeşehir escort,türk porno,escort şirinevler,