New-York - Etats-Unis : suite à une violente fusillade, des responsables religieux demandent un durcissement de l'accès aux armes à feu

Mis à jour le 17.04.2007 à 15:29
New-York - Etats-Unis : suite à une violente fusillade, des responsables religieux demandent un durcissement de l'accès aux armes à feu
Des responsables religieux américains et internationaux ont souligné les horreurs que permet la facilité d'accès aux armes à feu, se déclarant choqués par la plus grave fusillade de l'histoire des Etats-Unis, qui a eu lieu à la Virginia Tech University et a causé la mort de 33 personnes.

« L'escalade de la violence par arme à feu nous oblige à demander que la production et la distribution facile de ces instruments de destruction prennent fin, » a indiqué le 16 avril après la tuerie le pasteur Robert Edgar, secrétaire général du Conseil national des Eglises des Etats-Unis (NCC). « Une religion qui exprime de la compassion pour tous les enfants de Dieu s'oppose à la violence sous toutes ses formes. »

A Genève, le pasteur Setri Nyomi, secrétaire général de l'Alliance réformée mondiale, a déclaré : « Nous prions Dieu pour que les familles, amis et collègues des victimes puissent un jour trouver l'apaisement, bien que nous comprenions que cet acte horrible de violence incompréhensible restera à jamais dans leur tête. »

Le pasteur Nyomi a ajouté : « Nous prions aussi pour que les Etats-Unis d'Amérique et tous les autres pays renoncent à la tentation de dépendre des armes pour assurer la sécurité véritable de toute la population. »

Robert Edgar a ajouté que de nombreux leaders religieux « s'étaient régulièrement exprimés au sujet de l'épidémie de violence par arme à feu dans le pays. Malgré les appels répétés des responsables religieux et communautaires auprès du Congrès et des présidents, il semble que rien ne soit fait pour endiguer ce type de violence. »

Il réitérait un appel qu'il avait déjà lancé avec d'autres leaders religieux à propos de la nécessité de mettre fin à la violence par arme à feu aux Etats-Unis. Le pasteur Edgar a souligné : « Il est de plus en plus évident qu'au lieu d'offrir la sécurité que les gens veulent et à laquelle ils ont droit, les armes à feu ne font qu'accroître le sentiment de malaise et d'insécurité. »

Dans leurs messages pastoraux, Clifton Kirkpatrick, secrétaire général de l'Eglise presbytérienne (Etats-Unis), et Katharine Jefferts Schori, évêque présidente de l'Eglise épiscopale (anglicane), ont déclaré que les communautés religieuses des Etats-Unis étaient en deuil après ces événements.

Mark Hanson, évêque président de l'Eglise évangélique luthérienne d'Amérique et président de la Fédération luthérienne mondiale, a cité le psaume 130.
Source : ENI/BIA