Silver Spring, Maryland, États-Unis - Les leaders de l’Église sont encouragés à embaucher des pasteurs, pas des administrateurs

Mis à jour le 19.10.2014 à 17:25
Silver Spring, Maryland, États-Unis - Les leaders de l?Église sont encouragés à embaucher des pasteurs, pas des administrateurs

La Conférence générale, le principal corps administratif de l’Église adventiste, comptait 282 employés en 1995. Aujourd’hui elle en compte 287, une augmentation de seulement de cinq employés.

L’Église adventiste au niveau mondial n’est pas restée la même. Au cours de ces 18 années, l’effectif de l’Église est passé de 8,8 millions à 18,1 millions de membres, alors que le nombre de divisions mondiales est passé de 11 à 13, celui des Unions est passé de 94 à 125 et le nombre de Missions est passé de 459 à 602.

 

Le trésorier de la Conférence générale a dit que la bride placée sur l’embauche de nouveaux administrateurs est un modèle pour tous les niveaux d’administration de l’Église, et il a encouragé les leaders de l’Église à suivre la direction de la Conférence générale.

« Le message que j’ai pour les leaders de l’Église est que s’ils veulent réussir à avoir de l’argent pour accomplir le travail dans le champ, ils doivent contrôler le nombre de personnes qui se trouvent dans leurs bureaux à la fédération, à l’union ou à la division, » a dit Robert Lemon dans une interview donnée en marge du Conseil annuel, une rencontre administrative majeure des leaders de l’Église qui s’est tenue à Silver Spring dans le Maryland.

« Nous encourageons d’ajouter des pasteurs et des employés sur le terrain, et non pas simplement au niveau administratif ».

Robert Lemon a lancé cet appel aux leaders de l’Église alors qu’il présentait son rapport annuel de trésorier au Conseil annuel. Il a aussi présenté un aperçu de la situation financière de l’Église mondiale, montrant qu’elle avait reçu 2,39 milliards de dollars en dîmes l’année dernière, une augmentation de 3,54 % par rapport aux 2,31 milliards de 2012. De ce montant, la Conférence générale a reçu près de 150 millions de dollars l’année dernière, pratiquement le même montant que celui reçu depuis 2011.

 

Robert Lemon a rappelé au Conseil annuel à quel point les finances étaient serrées pour la Conférence générale au cours des années 1990 et comment ils ont dû ajuster les dotations et réduire le nombre d’employés.

 

Les avantages de disposer des finances saines

 

Il a déclaré que la Conférence générale a depuis embauché des personnes selon les besoins, y compris le directeur d’un nouveau département des Ministères auprès des enfants, mais chaque addition vient avec un coût pour une autre partie du budget. Si un département veut ajouter un membre à son personnel ou un service, il doit réduire sur quelque chose. Pour optimiser les coûts, près de tous les leaders de la Conférence générale partagent des assistants administratifs plutôt que d’en avoir chacun les leurs.

« Vous allez à certains endroits où chaque année ils ajoutent deux ou trois personnes, mais si vous ajouter deux ou trois personnes ici, vous aurez dépensé tout ce dont nous disposons, » a dit Robert Lemon. « Nous avons ajouté des positions au fil des ans, mais nous en avons ajouté peu. » En faisant référence au système politique américain, il a ajouté : « Lorsque nous le faisons, il faut des deux chambres du congrès, il faut que le président n’oppose pas son véto et que tout le monde soutienne. »

 

Robert Lemon a indiqué que le principal objectif de la Conférence générale est seulement de maintenir suffisamment de capital roulant pour avoir un fonctionnement financier sain, couvrir les dépenses quotidiennes, et d’allouer tous les fonds excédentaires à la fin de l’année à des projets spéciaux.

Ces pratiques ont permis à la Conférence générale d’absorber les ondes de choc de la crise financière mondiale de 2008-2009 et lui permettent de résister aux constantes fluctuations des devises étrangères aujourd’hui, a t-il dit.

Cela signifie également que la Conférence générale a pu fournir des montants substantiels pour des projets spéciaux, y compris les initiatives en cours pour proclamer Jésus dans la Fenêtre 10/40, un territoire couvrant l’Afrique du Nord, le Moyen Orient et l’Asie. Robert Lemon a déclaré que les dépenses dans la fenêtre 10/40 sont maintenant comparables au budget d’une division.

 

Il a invité les leaders de l’Église du monde entier à devenir plus efficaces en pratiquent la discipline financière. Si vous voulez que vos organisations aient la capacité de réagir immédiatement comme nous le faisons pour les projets spéciaux, vous ne pouvez pas tout simplement ajouter des employés, » a t-il dit.

 

Réduire la part de dîmes provenant de la Division Nord américaine

 

Robert Lemon, qui prendra sa retraite l’année prochaine, a déclaré que l’amélioration de l’assise financière de la Conférence Générale lui a permis d’ajuster sa relation financière avec la Division Nord américaine, qui pendant des années a contribué au budget mondial de la Conférence générale avec un pourcentage de ses dîmes beaucoup plus élevé que celui des autres divisions.

 

Robert Lemon a félicité la Division Nord américaine pour sa générosité. « Le monde à labouré le champ de la Division Nord américaine pendant longtemps, » a t-il dit au Conseil annuel.

 

La Division Nord américaine, qui contribuait à hauteur de 10,72 % de ses dîmes, donne maintenant 7 % et donnera 6 % d’ici 2020. Le changement, qui a démarré en 2001, a rapporté à la Division Nord américaine un montant combiné de 267 millions de dollars qu’elle peut affecter à ses propres projets.

Au fil des années, la contribution en dîmes des autres divisions de la Conférence générale est passée à 2 % alors qu’elle était auparavant de 1 %.

L’année dernière, 50 % des dimes et des offrandes des missions reçus par la Conférence Générale provenaient de la Division Nord américaine, et les autres 50 % du reste du monde.

L’année dernière, la plus importante dépense de la Conférence générale, a été la somme de 80 millions de dollars en dotations aux divisions et institutions. Parmi les autres dépenses majeures, on trouve 23 millions de dollars pour les missionnaires inter-divisions et 44 millions de dollars pour le personnel de la Conférence générale et pour les programmes.

 

Déplacement des locaux de la Division Nord américaine

 

Sur un autre plan, les délégués du Conseil annuel ont approuvé une recommandation de la trésorerie pour soutenir une demande de la Division Nord américaine invitant à explorer l’idée de déplacer son siège en dehors du bâtiment de la Conférence générale. Si la Division choisit de déménager, la Conférence générale donnera 3 millions de dollars pour aider à réaliser la transition. Si le nouveau site se trouve en dehors de la région du Grand Washington où se trouve le siège de la Conférence générale, la division aura besoin d’une approbation supplémentaire de la direction de la Conférence générale.

 

« Ceci ne devrait jamais être considéré comme une initiative visant à les faire partir du bâtiment. C’est plutôt le contraire, » a affirmé le pasteur Ted Wilson, président de la Conférence générale, aux délégués du Conseil annuel après le vote.

 

Les leaders de la Division Nord américaine discuteront du possible déménagement lors de leur rencontre administrative annuelle de fin d’année qui aura lieu en novembre.

Source : ANN/BIA

halkalı evden eve nakliyat,sisli evden eve nakliyat,maltepe evden eve nakliyat,
Beykoz Evden Eve Nakliyat Üsküdar Evden Eve Nakliyat Çekmeköy Evden Eve Nakliyat Ataşehir Evden Eve Nakliyat Maltepe Evden Eve Nakliyat Kartal Evden Eve Nakliyat Ümraniye Evden Eve Nakliyat Kadiköy Evden Eve Nakliyat İstanbul Evden Eve Nakliyat Şehirler Arası Nakliyat Eşya Depolama Ofis Taşımacılığı Evden Eve Nakliyat Ümraniye Evden Eve Nakliyat istanbul evden eve nakliyat