Port-au-Prince, Haïti – Premier congrès haïtien de la liberté religieuse

Mis à jour le 16.03.2014 à 20:43
Port-au-Prince, Haïti ? Premier congrès haïtien de la liberté religieuse

Le premier Congrès de la liberté religieuse a eu lieu à Port-au-Prince Haïti du 20 au 22 février, sur le thème de « La liberté religieuse, une valeur à protéger ».
 
Il a été un franc succès dès sa séance d'ouverture où les fonctionnaires et les responsables religieux étaient présents. Parmi les orateurs figuraient le président de la Cour d'appel, qui préside le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire, le président de la Cour suprême, le ministre délégué aux droits de l'homme, le directeur des affaires religieuses, le maire de la ville de Pétionville, le président de la Fédération protestante d'Haïti et d'autres représentants religieux.

 

Le secrétaire général de l'IRLA (Association pour la liberté religieuse), le pasteur ,adventiste John Graz, a félicité les organisateurs de ce premier Congrès haïtien et il remercia le Gouvernement d'Haïti pour la protection de la liberté religieuse.

 

La présence du président de la Fédération française protestante, le pasteur François Clavairoly, avec une délégation de Paris, ont apporté une dimension internationale à cet événement. Le pasteur Clavairoly a dit que la liberté religieuse est une valeur précieuse et doit être protégé par les autorités.

Le vendredi, 200 participants ont assisté au colloque tenu à l'Université adventiste d'Haïti. Il fut suivi par un concert musical. Le samedi matin, un service religieux a été offert en présence de plus de 1 000 personnes. L’IRLA était également représentée par le pasteur Roberto Herrera, le secrétaire général de l'IRLA à la Division Interaméricaine. Les officiers de l'Armée du Salut et le secrétaire général de la Division Interaméricaine le pasteur Elie Henry,  ont apporté le soutien de leurs organisations à cet événement. Les principaux organisateurs de congrès, le pasteur Theart St Pierre et le pasteur Pierre Caporal ont dit que ce congrès a donné une excellente occasion pour les gens de bonne volonté d'être ensemble pour promouvoir la liberté religieuse

 

Le Festival de la liberté religieuse, qui faisait partie du congrès, a eu lieu à l'Auditorium de la Bible , le samedi après-midi. Plus de 3 000 personnes ont bénéficié d'une programmation musicale qui comprenait plusieurs chorales, musiciens et chanteurs. Ils se sont tous levés et ont dit : « Nous aimons la liberté religieuse et nous voulons le garder ». 
Le premier Congrès haïtien de la liberté religieuse a pris fin avec la lecture de plusieurs résolutions.

 

Parmi les résolutions de ce congrès il fut souhaité de tenir un grand festival de la liberté religieuse en 2015 (avec une assistance de 15 000 personnes, d'organiser une Association haïtienne de la liberté religieuse, et de proposer au gouvernement la création d'une journée nationale de la liberté religieuse. Haïti a connu de nombreuses catastrophes naturelles et d'instabilité politique. La ville de Port -au-Prince est toujours dans un état de reconstruction après le tremblement de terre de 2010. Les habitants d'Haïti ont montré un grand courage et une extraordinaire capacité de survivre tragédie après tragédie. La liberté de religion est l'un des trésors que les Haïtiens ont et veulent garder. Ils n'ont pas été totalement à l'abri des actes d'intolérance mais ils acceptent largement la liberté des religions des croyants. C'est dans ce contexte, que le premier Congrès de la liberté religieuse a eu lieu à Port -au-Prince.

Source : ANN/IRLA/BIA