Bruxelles, Belgique – Les aspirations à la protection du jour dominical

Mis à jour le 15.02.2014 à 15:12
Bruxelles, Belgique ? Les aspirations à la protection du jour dominical

« European Sunday Alliance » (L’alliance européenne pour le dimanche) est une alliance européenne rassemblant un réseau de syndicats, d’organisations de la société civile et de communautés religieuses nationaux engagé dans la sensibilisation à la protection du dimanche comme valeur unique du temps libre synchronisé pour les sociétés européennes.

Néanmoins, les revendications de cette alliance n’ont aucune valeur pour les pays asiatiques, dans le Proche et le Moyen Orient ainsi que pour les religions non traditionnelles pour lesquelles le jour de dimanche n’a pas de valeur civile ou religieuse.

 

Les Alliances Nationales des pays européens pour le dimanche comprennent :

a) l’Autriche et l’Allemagne (les principaux initiateurs) et depuis peu, d’autres organisations sont engagées dans les pays suivants : la Slovaquie, l’Italie, l’Espagne, la Belgique, la Pologne, la Suisse, la République Tchèque, la Slovénie, les Pays-Bas, la Roumanie, l’Estonie, la France, la Grèce, la Hongrie, le Royaume Uni, etc.),

b) Les communautés religieuses (Les Églises Catholiques Romaines, différentes Églises protestantes et orthodoxes) ;

c) Des organisations syndicales ;

d) Des organisations de la société civile ;

e) Quelques membres du Parlement Européen se sont consacrés à cet objectif.

 

 

Le mardi 21 janvier, l’alliance européenne pour le dimanche (“European Sunday Alliance”), en concertation avec plusieurs membres du Parlement européen, lors d’une rencontre au Parlement européen à Bruxelles a tenu la Deuxième conférence, mettant l’accent sur le dimanche sans travail. Environ 120 participants de plusieurs pays européens se sont prononcés en faveur du dimanche sans travail dans l’ensemble du territoire de l’UE.

 

La devise officielle était : « Le dimanche sans travail et un travail décent dans l’Union européenne. Que peuvent faire les parlementaires européens pour promouvoir cette idée ? »

L’attention était focalisée sur certains aspects de l’équilibre vie/travail et la cohésion sociale « pour avoir le temps libre légal au même moment ». Toutes ces campagnes sont motivées par les interventions des participants sur « la protection de la santé des citoyens de l’UE », « des horaires de travail décents », « le respect de la famille et de la vie privée » et « vivons la vie ensemble ».

 

Liviu Olteanu, le directeur des Affaires publiques et de la Liberté religieuse de la Division Intereuropéenne était présent à cette deuxième Conférence. Voici quelques années, les pasteurs adventistes belges Karel Denteneer et Michel Mayeur ont participé à la première Conférence de l’Alliance européenne.

 

Cette année, Liviu Olteanu déclara : «  C’est un sujet hautement sensible et il pourrait affecter certaines minorités religieuses, y compris l’Église adventiste du septième jour. »

Il ajouta qu’« avant la fin de la Conférence pour un dimanche sans travail, plusieurs membres du Parlement Européen ont publiquement et officiellement signé leur engagement personnel préparé par l’Alliance Européenne pour le dimanche et portant le titre suivant : Engagement pour un dimanche sans travail et un travail décent avant les élections européennes de 2014. »

 

Au début du document, il est écrit : « Un dimanche sans travail et des horaires de travail décents sont d’une importance majeure pour les citoyens et les travailleurs à travers l’Europe et ne sont pas nécessairement en conflit avec la compétitivité économique. Particulièrement en ces temps de crise économique, l’adoption de la législation sur l’allongement des heures de travail jusqu’aux soirées, nuits, jours fériés et dimanches a des conséquences directes sur les conditions de travail des employés et pour les petites et moyennes entreprises. La compétitivité a besoin de l’innovation, l’innovation a besoin de la créativité et la créativité a besoin de détente ! »

 

L’engagement de l’ESA met en évidence ce qui suit : « En tant que membre actuel ou futur du Parlement Européen, je m’engage :

  1. À faire en sorte que toute législation pertinente de l’UE respecte et promeut la protection d’un jour de repos hebdomadaire commun pour tous les citoyens de l’UE, qui sera en principe le dimanche, afin de protéger la santé des travailleurs et promouvoir un meilleur équilibre entre la vie de famille, la vie privée et le travail ;
  2. A promouvoir la législation de l’UE garantissant des modèles de temps de travail acceptables, fondés sur le principe d’un travail décent bénéfique à la société aussi bien qu’à l’économie dans l’ensemble. Signature ».

 

Il fut également décidé que le 3 mars 2014 sera la journée internationale du « dimanche sans travail ».

 

Liviu Olteanu voit les intentions de la loi du dimanche de l’UE comme problématiques, inopportunes, avec des perspectives discriminatoires qui pourraient affecter directement et indirectement et dans des formes combinées, quelques minorités religieuses européennes telles que les musulmans, les Juifs, les Baptistes du septième jour et les Adventistes du septième jour. Les chrétiens de l’Église adventiste du septième jour observent le samedi, en tant que sabbat, leur jour de repos. Cette norme du samedi en tant que jour du repos est très différente de celle tenue par la majorité. Des millions de citoyens européens appartenant aux minorités religieuses pourraient être affectés par les visées de la loi dominicale de l’UE qui pourrait devenir une Loi européenne du dimanche. 

 

Les rapports des Nations Unies présentés en 2013 par le professeur Heiner Bielefeldt, rapporteur spécial des Nations Unies sur la liberté religieuse et les croyances et par Mme Rita Izsak, experte indépendante des Nations Unies pour les  questions mineures, au Forum sur les minorités religieuses tenu au siège des Nations Unies à Genève en novembre 2013, ont mis l’accent sur la nécessité du respect et de la protection des droits des minorités religieuses dans le monde entier (y compris le territoire de l’UE).

 

L’Église adventiste du septième jour en Europe continentale, représentée par la Division Intereuropéenne, soutient également la position de l’un des membres du Parlement Européen, MEP Takkula, qui récemment a exprimé son point de vue sur la loi dominicale dans un communiqué de presse.

 

En accord avec M. Takkula, un parlementaire finlandais, membre d’un groupe de travail du Parlement Européen sur la liberté religieuse et les croyances, « soutient le principe de sauvegarder l’occasion d’un jour de repos hebdomadaire » et dit également  que « tout individu a besoin d’une pause raisonnable pendant la semaine de travail. (…) Les observateurs du dimanche ont également le droit de se reposer et d’adorer le jour qui leur semble approprié. La législation ne doit en aucun cas discriminer les gens sur des critères religieux. Une loi posant le dimanche en tant que jour sans travail ferait justement cela ». M. Takkula a insisté sur le fait que « la liberté de religion et de croyance est une valeur européenne fondamentale. Ce principe doit être mis en avant et pris au sérieux dans toutes les discussions autour du rôle d’un jour de repos hebdomadaire. L’UE doit garantir à tous des droits égaux de célébrer librement le jour de repos propre à leurs convictions».

 

Liviu Olteanu invite toutes les organisations de l’UE et les États membres à protéger et à toujours respecter l’article 18 de la « Déclaration Universelle des droits de l’homme », les articles 18 et 27 de « L’alliance internationale des droits civils et politiques » adoptés par les Nations Unies lors de son Assemblée générale du 19 décembre 1966, la « Déclaration des Nations Unies sur les droits des personnes appartenant aux minorités nationales ou ethniques, religieuses et linguistiques », de 1992 et la « Déclaration des nations Unies sur l’élimination de toutes formes d’intolérance et de discrimination sur des critères religieux ou de croyances », à partir du 25 novembre 1981 ; l’article 6 de la Déclaration des Nations Unies de 1981 dit ceci : « le droit à la liberté de pensée, de conscience, de religion ou de croyance comprendra, entre autres, le droit « à observer les jours de repos et de célébrer des jours fériés ou des cérémonies en accord avec les principes de la religion ou des croyances de chacun » (article 6h).

 

L’Église adventiste du septième jour demande au Parlement Européen et à la Commission européenne de ne pas interférer par des initiatives législatives en matière de liberté religieuse et de liberté de conscience, proposant ou acceptant des lois qui affectent les libertés religieuses et les minorités religieuses.

 

Selon l’ambassadeur des États-Unis, Robert Seiple, « les gouvernements qui ignorent la liberté religieuse des minorités ou qui les discriminent, ne peuvent obtenir la sécurité pour la majorité».

 

Liviu Olteanu invite également les membres de l’Église adventiste du septième jour  de la Division Intereuropéenne à prier et à agir avec sagesse et à faire du lobbying à tous les niveaux pour avoir leurs droits, leurs libertés et le respect du sabbat, leur jour de repos. Les adventistes du septième jour sont invités à prier pour leurs représentants internationaux, régionaux et nationaux, pour les législateurs européens et pour les États membres également.

 

« Nous devons nous engager avec sagesse, équilibre et une bonne attitude, pour être des ambassadeurs de liberté, d’espérance et de paix, aimant autrui mais cherchant constamment à promouvoir et défendre la liberté religieuse et de conscience pour tous les peuples. Nous ne devrions pas avoir peur mais croire dans la puissance et dans l’intervention de Dieu. » ajoute Liviu Olteanu.

Source : AIDLR/CD-EUDNews/BIA

halkalı evden eve nakliyat,sisli evden eve nakliyat,maltepe evden eve nakliyat,
Beykoz Evden Eve Nakliyat Üsküdar Evden Eve Nakliyat Çekmeköy Evden Eve Nakliyat Ataşehir Evden Eve Nakliyat Maltepe Evden Eve Nakliyat Kartal Evden Eve Nakliyat Ümraniye Evden Eve Nakliyat Kadiköy Evden Eve Nakliyat İstanbul Evden Eve Nakliyat Şehirler Arası Nakliyat Eşya Depolama Ofis Taşımacılığı Evden Eve Nakliyat Ümraniye Evden Eve Nakliyat istanbul evden eve nakliyat