dolandirici bahis siteleri,
uluslararası evden eve nakliyat,ofis taşıma,evden eve nakliyat,ofis taşıma,
chat odasi,sohbet siteleri,cember makinesi,cember makinasi,
kurtkoy escort,atesehir escort,kartal escort,pendik escort,maltepe escort,
Adventiste

Wahroonga, Sydney, Australie – Après trente ans d’erreur judiciaire sur l’affaire Chamberlain

Mis à jour le 12.06.2012 à 17:08
Wahroonga, Sydney, Australie ? Après trente ans d?erreur judiciaire sur l?affaire Chamberlain

 

L'Église adventiste du septième jour d’Australie se félicite de la constatation selon laquelle un dingo, (chien sauvage d’Australie), était responsable de la mort tragique de Azaria Chamberlain, ce qui écarte la culpabilité des parents, une affaire qui remonte à l’année 1980.

Le constat est le dernier volet de cette saga judiciaire qui a vu Michael Chamberlain et Lindy Chamberlain-Creighton, deux membres adventistes,  faussement reconnus coupables du meurtre de leur bébé avant qu'ils ne soient mis hors de cause par la Cour d’appel du tribunal pénal du Territoire du Nord en 1988.

La justice australienne a donc mis un point final  à l'une des plus célèbres affaires criminelles du pays, en annonçant qu'un chien sauvage, un dingo, était à l'origine de la disparition de la petite Azaria Chamberlain dans le désert il y a 32 ans. « Je pense qu'un dingo a bien pris Azaria et l'a tirée hors de sa tente », a déclaré Elizabeth Morris, médecin légiste à la cour de justice de Darwin (nord). « Il existe des preuves montrant qu'un dingo est capable d'attaquer, de s'emparer et de causer la mort de très jeunes enfants », a-t-elle ajouté.

 

Azaria, un bébé de neuf semaines, avait disparu d'une tente près de Uluru, ou Ayers Rock, le 17 août 1980. Son corps n'a jamais été retrouvé. Les parents et le bébé faisaient du camping près du célèbre monolithe rouge du centre de l'Australie, un site sacré pour les aborigènes.

L'affaire a suscité des décennies de débats en Australie, et ailleurs dans le monde. Sa mère, Lindy, avait été condamnée à la prison pour le meurtre de son enfant. Elle a toujours nié les faits, en déclarant que la fillette avait été enlevée par un dingo, ces chiens sauvages fréquents dans le désert australien. Le père avait été condamné à de la prison avec sursis.

En 1988, leur condamnation avait été annulée après que des lambeaux du vêtement du bébé aient été retrouvés, des années plus tard, près du terrier d'un dingo. Une troisième enquête, en 1995, n'avait débouché sur aucun verdict.

Ce fait divers avait été porté à l'écran en 1988 avec l'actrice américaine Meryl Streep dans le rôle de la mère, qui se bat pour faire reconnaître son innocence, « un cri dans la nuit ».

 

L'Église adventiste reconnaît, comme Me Stuart Tipple avec de nombreux autres professionnels du droit, l'une des plus graves erreurs de la justice en Australie à l'époque moderne. L’Église adventiste d’Australie souhaite aussi remercier les millions d'australiens qui, au fil des années se sont dressés contre l'injustice perpétrée contre la famille Chamberlain.

« La capacité de notre système juridique à reconnaître et à corriger les erreurs est l'une des caractéristiques qui font de l'Australie une grande nation. Aujourd'hui cette conclusion définitive de l’enquête révèle aussi un signe fort de notre nation et de son intégrité ».

« Les yeux de Lindy Chamberlain-Creighton et de son ex-mari, Michael Chamberlain, se sont emplis de larmes quand les résultats de la quatrième enquête sur la disparition de leur fille de 9 semaines, Azaria, a été annoncé devant la Cour », rapporte le journal  Huffington Post.

L'Église adventiste reconnaît, cependant, que la fin de cette enquête n’a pas écarté la douleur et les énormes souffrances infligées à la famille Chamberlain, par la fausse culpabilité du couple et l’emprisonnement de Lindy Chamberlain-Creighton.

James D. Standish, directeur des communications de l’Église adventiste en Australie, affirme : « La perte d'un bébé aggravée de l’accusation d’une maman innocente est une situation que personne ne devrait jamais avoir à vivre. Nous espérons et nous prions pour que la recherche d'aujourd'hui est juste un pas de plus dans le processus de guérison pour la famille Chamberlain et pour l’Australie. Enfin, nous espérons que l'expérience de cette famille inspirera chacun d'entre nous à agir pour la justice et à défendre ceux qui sont maltraités. »

 

Source : EUD/Le Figaro/BIA

 

türk porno izle,sex izle,ankara escort,ankara escort,rus porno,pendik escort,
ankara escort,ankara escort,ankara escort,ankara escort,rus porno,
Web Tasarımı,
alanya lavabo acma,alanya lavabo acma,alanya tikanik acma,
istanbul escort,escort,bahçeşehir escort,türk porno,escort şirinevler,