Loma Linda, Californie, États-Unis – Décès du fondateur des plans de 5 jours pour cesser de fumer

Mis à jour le 29.03.2011 à 21:36
Loma Linda, Californie, États-Unis ? Décès du fondateur des plans de 5 jours pour cesser de fumer
Le docteur J. Wayne McFarland, membre de l’Église adventiste, défenseur de la santé, nous a quittés le 14 mars alors qu'il vivait dans une maison de retraite à Loma Linda en Californie. Il avait conçu et coécrit « Un plan de 5 jours pour cesser de fumer », une méthode de désintoxication tabagique qui aida des millions de personnes dans des séminaires durant les année 60. Il était âgé de 97 ans.

J.W. McFarland et Elman J. Folkenberg, ont publié le programme anti-tabac à une époque où fumer était prescrit en cas de problèmes respiratoires.
En 1960, le duo présenta son premier séminaire anti-tabac à Taunton dans le Massachusetts et en 1962 il publia le livre « Un plan de cinq jours pour cesser de fumer » destiné aux pasteurs et aux spécialistes de la santé dans le but de proposer le programme dans les communautés à travers les États-Unis.

Le magazine Time rapportait en 1963 que J.W. McFarland, médecin, et E.J. Folkenberg, pasteur, avaient l'habitude d'encourager les curistes à répéter à l'unisson et durant la journée la phrase « je choisis de cesser de fumer ».
L'article du Time faisait également remarquer que le séminaire comportait un aspect psychologique fort, semblable aux méthodes de soutien des alcooliques anonymes. En accompagnement du plan, les participants recevaient également des instructions diététiques spécifiques et faisaient équipe deux par deux pour suivre les progrès de chacun.

« Le plan de cinq jours rencontra énormément de succès ; il répondait à un véritable besoin » a dit le docteur Allan Handysides, directeur du Département des Ministères de la Santé de l'Église adventiste.
J. Wayne McFarland naquît le 11 août 1913 à Brawley en Californie. Il étudia au Madison College à Nashville dans le Tennessee. Il obtint un diplôme de médecine de l'université de Loma Linda en 1939 avant de travailler comme chercheur en médecine physique et réadaptation à la Clinique Mayo à Rochester dans le Minnesota.

Il pratiqua et enseigna à Philadelphia, tout d'abord au Temple University Hospital, puis au Jefferson University Hospital. Il travailla à la Conférence Générale dans les années 40 et 50, éditant le magazine « Vie et Santé » (Life and Health) et participant à la création d'ASI (Adventist-Laymen's Services and Industries), organisation associative laïque de la dénomination.

Plus tard, alors qu'il était directeur adjoint du Département des Ministères de la Santé de l'Église adventiste de 1970 à 1980, le Dr J.W. McFarland travailla en collaboration avec des pasteurs adventistes pour proposer un message de santé pratique accompagnant un programme d'activités spirituelles, chose qu'il fit sur les six continents durant sa carrière.

Retraité, il continua de voyager dans le monde entier, proposant son soutien pour cesser de fumer en Russie et œuvrant comme conseiller particulier en matière d'éducation à la santé pour la municipalité de Shenyang en Chine.
J.W. McFarland a obtenu de nombreuses distinctions de la part de municipalités et universités, notamment une médaille du mérite de l'Organisation Mondiale de la Santé en 1988.

E.J. Folkenberg, le partenaire de séminaire de McFarland, décéda en 1986. Son neveu, Robert Folkenberg, devînt plus tard président de la dénomination de 1990 à 1999.

Dolly, l'épouse de J.W. McFarland, est décédée en 2008. Il leur reste deux filles, trois petits-enfants et huit arrière-petits-enfants.

Source : ANN/BIA