Atlanta, Georgia, États Unis – Interview du président Ted Wilson

Mis à jour le 29.06.2010 à 23:09
Atlanta, Georgia, États Unis ? Interview du président Ted Wilson
Après son élection en tant que 20e président de la Conférence générale de l’Eglise adventiste du septième jour, le pasteur Ted Wilson s'est assis avec l'éditeur de Adventist Review/Adventist World, Bill Knott ainsi qu'avec le directeur de communication de la Conférence générale afin de parler de son nouveau rôle :

Vous avez eu une vaste expérience internationale dans la vie de l'Église adventiste. Vous avez servi en tant que leader dans plusieurs divisions. Qu'est ce que toute cette expérience mondiale a apporté pour un moment comme celui-ci ?

Ted Wilson - Il est impossible de calculer les bénédictions et les bénéfices d'une telle expérience - absolument impossible. Grandir en Égypte, travailler en Afrique de l'Ouest et en Russie, être en contact avec d'autres Divisions par rapport à ma fonction au secrétariat -- cela aide vraiment un individu à voir une image plus globale. Vous ne vous concentrez pas seulement sur les points de vue de votre chapelle : vous commencez à comprendre que nous sommes vraiment une famille mondiale. Ce qui nous unit ce ne sont pas les manœuvres politiques et les règlements. Le message, les Saintes Écritures et le Saint Esprit nous rassemblent en tant que famille internationale.

Quand vous considérez votre premier mandat en tant que pasteur il y a des années - est que cela a quelque part contribué à vous façonner pour votre nouveau rôle ?

Ted Wilson - Absolument. J'ai appris davantage dans les neuf premiers mois de pastorat que je n'ai appris au cours de toute ma formation à l'Université et au Séminaire. Vous apprenez nécessairement beaucoup de choses au niveau académique et théorique, mais les premiers mois de ministère pastoral vous placent d'emblée sur la ligne de front. Vous êtes en relation avec des gens, vous confrontez des situations réelles où vous êtes appelés à tenter de résoudre des problèmes ingérables. Après un certain temps, cela vous aide lorsque vous tombez sur vos genoux, lorsque vous cherchez la direction divine. Une des choses que j'essaie de faire le matin est de réclamer la promesse de l’épître de Jacques 1.5, afin de demandez la sagesse. Je n'ai pas la sagesse : je dois l'obtenir d'en haut. Et quand vous êtes dans une situation difficile, que ca soit en tant que jeune pasteur, ou comme un leader expérimenté, vous avez constamment besoin de cette sagesse. Ces premiers moments dans le ministère pastoral m'ont formé au delà de ce que je pourrais décrire. Je loue le Seigneur pour toutes les expériences que j'ai eues.

Certaines de ces premières expériences étaient aussi des expériences en milieu urbain. Dites nous en quoi le fait de travailler dans un contexte urbain a affecté votre vision de l'évangélisation dans les grandes villes du monde.

Ted Wilson - Très tôt, j'ai reçu une invitation à travailler dans une fédération de l'État de New York. Alors que j'en discutais avec mon père, il m'a dit : « si tu veux réellement un défi, va à New York City. » J'ai suivi son conseil et cela a changé ma vie. New York a encore une place très importante dans ma vie et dans mon cœur. New York, comme le dit Ellen White est un symbole de la manière dont on peut travailler dans le reste du monde. Nous vivons à une époque où 50 % ou plus de la population mondiale vit dans des grandes villes. Cela signifie que nous devons tous avoir le souci de toutes ces âmes qui vivent dans les grandes villes. Vous ne pouvez évangéliser New York ou Sao Paulo, ou Mexico City ou Tokyo ou Hong Kong à partir d'un seul endroit. Il vous faut avoir une approche complète, et l'Esprit de Prophétie nous a donné beaucoup d'instructions sur la manière de toucher les villes. Je suis vraiment déterminé à voir un réveil de l'œuvre missionnaire médicale pratique avec des gens qui savent comment venir en aide aux autres qui ont un besoin spécifique.

Quelles qualités de leadership sont nécessaires pour inspirer une nouvelle génération? Il y a une nouvelle génération de jeunes, certains d'entre eux sont mécontents, même dans l'Église.

Ted WilsonC'est une très grande question, et elle mérite une réponse assez longue. Le plus important pour les jeunes est de comprendre que les leaders dans l'Église adventiste du septième jour ne sont pas simplement des personnes qui sont dans l'administration et qui appuient sur tous les bons boutons, mais des personnes qui sont vraiment spirituelles, des personnes qui ont une relation vivante avec la parole de Dieu et avec le Seigneur Lui-même à travers la prière, et qui croient dans ce que cette église est appelée à accomplir. J'espère qu'aucun jeune ou aucune personne plus âgée ne pensera jamais que faire partie de l'Église adventiste est la même chose qu'appartenir à une autre organisation ou une dénomination quelconque. Nous avons un appel, et j'ose espérer que les jeunes seront revigorés par cet appel. Oui, il se peut qu'ils constatent de l'hypocrisie ou d'autres choses qu'ils n'aiment pas, ils peuvent penser que l'église devrait mettre l'accent sur autre chose. Mais il faut qu'ils aient une vision d'ensemble, avec le thème de la grande controverse qui illumine toute question sur la vraie raison de notre présence dans ce monde. Lorsque les jeunes adultes voient le début et la fin - et tout ce qu'il y a entre les deux -- alors ils sont revigorés pour s'impliquer dans l'œuvre que nous devons tous accomplir. Nos dirigeants doivent être humbles : ils doivent être en étroite relation avec Jésus, et ils doivent être accessibles, et non pas distants et exclusifs. Ils doivent aussi être équilibrés: ils doivent pouvoir écouter avec attention plutôt que d'avoir la bonne réponse à chaque fois. Il vous faut beaucoup écouter. Les leaders doivent également être enracinés dans Parole de Dieu et l'Esprit de Prophétie de façon à comprendre qui ils sont et comment réaliser leur tâche.

La grande majorité des personnes qui sont dans des positions de leadership dans l'Église sont des bénévoles, des gens qui ne sont pas payés pour faire ce travail. Je sais que vous êtes actuellement le premier ancien d'une église locale - une de ces positions bénévoles. Que diriez vous maintenant à cette grande force bénévole qui fonctionne dans les églises locales, à ceux qui prêchent le sabbat, ou s'occupent du bâtiment, ou gèrent les différents ministères de l'Église ?

Ted Wilson - Les volontaires sont absolument des personnes d'une grande valeur pour l'Église. Il est impossible pour nous d'avancer sans eux. Quand vous êtes membres d'une église locale, vous n'avez pas vraiment besoin de paiement pour ça. Le paiement c'est le résultat que vous constatez chez les gens dont la vie est transformée, c'est aussi l'enthousiasme que les jeunes trouvent dans leur foi, et la manière dont les choses progressent dans l'Église.

Une des valeurs fondamentales de l'église c'est l'unité. Que veut dire l'unité de l'Église, et comment peut-on l'atteindre ?

Ted Wilson - L'unité de l'Église ne signifie pas nécessairement que tout le monde marche au pas et salue quand on leur demande. On peut avoir des opinions divergentes : nous venons de cultures différentes, de zones linguistiques différentes, de contextes et d'environnements sociaux différents. Ce qui nous unit va au delà de nos règlements, au delà du matériel produit en masse. Par-dessus tout, c'est le Saint Esprit qui nous unit. J'ai fait remarquer à ma merveilleuse épouse Nancy, que c'est extraordinaire de voyager à travers le monde et de voir toutes ces différentes cultures, mais l'évidence que l'Église adventiste du septième jour est l'Église spéciale de Dieu c'est que le Saint Esprit nous rassemble. Je ne crois pas que nous devrions suivre l'habitude actuelle de toujours être « politiquement correct. » il nous faut être équilibrés, il nous faut faire attention, il nous faut faire preuve de sensibilité. Mais l'unité n'est pas nécessairement quelque chose que nous fabriquons. Oui, en tant que leaders nous espérons continuer de faire avancer le peuple dans une certaine direction. Mais si nous tournons leurs regards vers Christ et la puissance du Saint esprit, vers un message enraciné dans la parole de Dieu, et une vie de prière active, une activité évangélique, ce peuple sera uni parce que le Saint Esprit les unit.

Pouvez vous dire un mot à ceux qui dans l'église qui se demandent si la direction peut vraiment faire une différence maintenant. Qu'est ce qui d'après vous pourrait changer dans les années à venir grâce à votre ministère et celui des autres ?

Ted Wilson - Eh bien, je ne me fais pas d'illusion quant à ma capacité d'effectuer un changement extraordinaire à moi tout seul. Seul le Saint Esprit fera cela. La plupart des gens ne savent pas grand-chose au sujet du leadership de l'Église. Et pour être honnête, ils ne s'en soucient guère. Ils connaissent le pasteur de leur église, et ça c'est important. Mais à part ça, certains savent peut être qui est le président de la Conférence générale, ou peut être leur président de Fédération. Mais ce n'est pas important qu'ils sachent toutes ces choses. Ce qui est important c'est l'influence qui se dégage de l'église - si l'église est un mouvement spirituel, réellement enraciné dans la Parole, et que le Saint Esprit nous transforme pour ressembler davantage à Christ de sorte que nous puissions accomplir cette mission. Si ce type d'influence peut être ressenti sans être attachée à aucun nom, aucune personne, aucune administration ou opération, je serais absolument enchanté.

Sur un plan personnel : Quand vous avez appelé Nancy et vos filles pour leur faire part de la nouvelle, qu'avez-vous entendu ?

Ted Wilson - Ma femme est merveilleuse. Elle est une colonne vertébrale spirituelle; elle aime le Seigneur intensément; elle étudie les Écritures et l'esprit de prophétie ; elle a une confiance totale dans ce mouvement. Quand je l'ai appelée - j'espère qu'elle ne m'en voudra pas de le dire - elle a commencé à pleurer. Elle est consciente et elle connait le genre de pression et de responsabilités qui vont avec cette fonction vu que nous avons observé d'autres leaders. Comme nous l'avons fait dans d'autres situations, notre famille comptera simplement sur le Seigneur pour l'encouragement et la direction qui sont si nécessaires lorsque vous rencontrez des défis qui vous dépassent. Vous vous appuyez simplement sur le Seigneur. Je soupire après les prières de chacun, et des gens m'ont dit qu'ils prient pour moi. C'est la meilleure nouvelle que je puisse recevoir. Ce n'est pas seulement pour moi ; je pense qu'ils prient aussi pour l'église. Ils prient pour ce merveilleux mouvement auquel nous appartenons, le mouvement adventiste.

Propos recueillis par Bill Knott et Rajmund Dabrowski
halkalı evden eve nakliyat,sisli evden eve nakliyat,maltepe evden eve nakliyat,
Beykoz Evden Eve Nakliyat Üsküdar Evden Eve Nakliyat Çekmeköy Evden Eve Nakliyat Ataşehir Evden Eve Nakliyat Maltepe Evden Eve Nakliyat Kartal Evden Eve Nakliyat Ümraniye Evden Eve Nakliyat Kadiköy Evden Eve Nakliyat İstanbul Evden Eve Nakliyat Şehirler Arası Nakliyat Eşya Depolama Ofis Taşımacılığı Evden Eve Nakliyat Ümraniye Evden Eve Nakliyat istanbul evden eve nakliyat