Sydney, Australie - La convergence des moyens de communication reste un meilleur profil pour l'Eglise

Mis à jour le 10.02.2007 à 10:47
Sydney, Australie - La convergence des moyens de communication reste un meilleur profil pour l'Eglise
La rencontre des responsables des communications de l'Eglise adventiste de la division du Pacifique Sud, fut dominée par le projet d'une plus grande présence dans la société et de déploiement de la technologie Internet pour les églises locales.

Le fait que l'Eglise soit relativement inconnue et qu'elle ait besoin d'être plus présente dans la société, aussi bien au niveau de son nom que de la reconnaissance de sa mission, voilà les sujets abordés avec passion par les trente responsables des communications, qui représentaient pour cette région, une église forte de 400 000 membres.

Englobant l'Australie, la Nouvelle-Zélande, la Papouasie Nouvelle-Guinée et de nombreuses îles du Pacifique Sud, l'Eglise a récemment mis en place le Réseau de Médias Adventistes (AMN), dans le but d'harmoniser l'utilisation des moyens de communication et de présenter aux églises et aux communautés un message coordonné.

Allen Steele, directeur des communications pour la division du Pacifique Sud de l'Eglise adventiste et directeur général du Réseau de Médias Adventistes, parle d'AMN comme étant la "fusion des médias". Cette solution expérimentale permettra « l'hybridation de la production et de la publicité au travers des médias (incluant le support papier, la radio, la télévision et Internet). Ce système offrira aussi la possibilité de composer des messages pour d'autres médias ». Les 29, 30 et 31 janvier, A. Steele a animé une réunion de consultation sur les communications, au Centre des Médias Adventistes du faubourg de Wahroonga prés de Sydney.

Concrètement, il dit que le matériel papier (livres, magazines et journaux) produit par 'Signs Publishing Company', société adventiste basée à Warburton près de Victoria, fera partie de la stratégie de communication de la région et que le personnel de la rédaction va diriger tous les médias de l'église en matière de collecte d'information et de diffusion. AMN a aussi créé une section marketing pour les efforts de communication publique de l'église, ce qui augmentera les activités de relations publiques de l'Eglise adventiste.

A. Steelecoordonne aussi les équipements de la télévision AMN au Centre des Médias adventistes. Il ajoute qu'ils se préparent à une augmentation de la production d'émissions pour répondre aux besoins des publics de l'Eglise.

Il a été annoncé que la section communication va lancer en juillet 2007, un réseau de 500 sites web basé sur le système de gestion de contenu netAdventist. Danny Houghton représentant la compagnie américaine TAGnet, qui a développé netAdventist, a présenté aux participants les fonctionnalités de la nouvelle plateforme, une suite logicielle permettant de créer des sites web locaux intégrant des ressources et des flux d'information temps réel provenant de l'Eglise mondiale ou, en ce qui nous concerne, de n'importe quels autres sites d'églises du Pacifique Sud.

Jeanelle Issacs, spécialiste AMN des moyens électroniques de diffusion de l'information, déclare : « C'est une étape importante pour nous ici. Après avoir examiné quatre systèmes différents de gestion de contenu, nous avons choisi netAdventist parce qu'ils proposaient une manière conviviale d'intégrer et de partager des informations entre nos territoires ».

Le comité régional de l'Internet considère que ce développement participe à étendre le témoignage adventiste en ligne, avec pour intention de fournir à chaque église, école, union, fédération et département du Pacifique Sud, un système de site web innovant et intentionnellement régional, incluant les îles de Polynésie française dont les sites seront en français.

Matiput Darius, responsable des communications pour l'Eglise en Papouasie Nouvelle-Guinée, affirme : « Jamais nous n'avons pensé, même dans nos rêves les plus fous, que nos églises locales de Papouasie Nouvelle-Guinée auraient des sites web ».

Nathan Brown, éditeur de 'Record', magazine hebdomadaire, commente la convergence des médias rendue possible grâce à AMN. Il dit que « cette capacité à travailler ensemble sur des projets de communication et d'église importants, dans un esprit de création, a de l'avenir. La possibilité d'utiliser du contenu produit par nos différents responsables des communications, grâce à des moyens divers de diffusion, crée un impact plus fort pour ce que nous avons à dire ». Pourtant, N. Brown dit que la restructuration des communications « s'est concentrée sur la réorganisation de la société et de la gestion plutôt que sur le fait que l'église se soit réellement présentée avec quelque chose à dire ».

Selon les administrateurs d'AMN, cet aspect sera intentionnellement abordé comme une des priorités de la restructuration.

N. Brown explique : « Le principal challenge des communications dans cette région est d'être réellement entendue dans notre société et non d'être une voix supplémentaire qui fait tout simplement du bruit. Cela signifie que nous avons besoin de travailler sur ce que nous pensons être le plus important à dire à notre société et sur la façon dont nous pourrions le dire. Nous devons aborder des questions considérées comme essentielles pour les gens qui vivent autour de nous, et les utiliser comme un moyen de partager l'espérance et la valeur de ce en quoi nous croyons ».

Julie Praestiin, directrice des communications de la société adventiste 'Sanitarium Health Food Company' située à proximité de Sydney, a exprimé des sentiments similaires. J. Praestiin, qui est en train de développer une stratégie d'engagement pour prendre soin de la communauté et un profil de responsabilité sociale collective, fait remarquer qu'en « associant les canaux de communication, on gagne en synergie. Ceci devrait occasionner des réductions de coût, l'aptitude à propager l'information par tous les moyens et la mise en place d'un profil plus fort pour les moyens de communication eux-mêmes et le message qu'ils véhiculent ».
Elle ajoute : « A une époque assourdie par les médias, le défi sera de se démarquer par un message clair ».

Claudia Pereira, directrice de marketing pour les écoles adventistes de la fédération de l'agglomération de Sydney, dit : « Ces réunions m'ont encouragé à aller vers les gens pour leur faire connaître l'église que nous aimons ». Elle précise également « s'interconnecter avec les autres leaders de la communication de la région du Pacifique Sud était inestimable ».
Source ANN