Nairobi, Kenya - En Afrique de l'Est-Centrale, le président adventiste plaide pour une prise en charge de l’Église par les autochtones

Mis à jour le 12.06.2010 à 14:43
Nairobi, Kenya - En Afrique de l'Est-Centrale, le président adventiste plaide pour une prise en charge de l?Église par les autochtones
Le pasteur Jan Paulsen, président de l'Église adventiste mondiale, a récemment encouragé les responsables locaux et les membres de l'Afrique de l'Est-Centrale à « s'approprier » l'Église.

Durant une visite de quatre jours fin mai, le pasteur J. Paulsen a rencontré les responsables locaux de l'Église, des laïcs, l'administration de l'université adventiste d'Afrique (AUA) et des partenaires, et les a encouragé à devenir plus autonomes dans cette Division administrative.

« A l'avenir, l'Église adventiste en Afrique doit être capable de subvenir à ses propres besoins parce qu'elle s'accroît très rapidement », a-t-il dit. Jan Paulsen a fait référence au fait que l'Église ne peut pas se permettre de donner encore de l'argent alors que plus de 10 millions de dollars (8 millions d'euros) ont été investis par la Conférence générale dans les infrastructures de l'université adventiste (AUA).

Assurant l'administration de l'AUA que la Conférence Générale continuerait à aider l'institution à se développer académiquement, Jan Paulsen a pressé les responsables locaux à saisir l'occasion de se reposer sur les fondations que l'Église a déjà dans la région.

Les cours à l'Université adventiste d'Afrique ont commencé en 2006. L'AUA est une institution d'enseignement supérieur dirigée par l'Église et située à Nairobi. Pendant sa visite, Jan Paulsen a appris que le gouvernement est en train de tester l'école avec intention de lui accorder une charte officielle. Lors d'une rencontre avec le pasteur Jan Paulsen, le ministre de l'éducation supérieure du Kenya, William Ruto, a indiqué que le pays s'est « engagé à travailler avec l'Église pour développer l'AUA ».

Comme les lieux hébergements de l’université destinés au corps enseignant sont achevés, les prochains travaux sont les appartements destinés aux étudiants ainsi que la bibliothèque. Un officiel a déclaré qu'il est également prévu un centre technologique qui hébergera des laboratoires pour les sciences médicales, les sciences de l'information et l'informatique, ainsi qu'un centre média.
Lors d'une collecte de fonds en faveur de l'AUA qui s'est déroulée pendant sa visite, Jan Paulsen a encouragé les membres des églises adventistes du Kenya à maintenir l'unité, à rester des membres positifs qui contribuent à la vie de la société. « Soyez un ami pour la communauté, engagez-vous, soyez un bon partenaire pour le gouvernement » a-t-il demandé.

Le samedi, le pasteur Jan Paulsen a également pris la parole lors des services de culte à Mombasa. Il a mis l'accent sur la valeur de l'unité au sein de l'Église, mais également de manière plus large dans le pays. Les adventistes de la ville Mombasa, qui est principalement une cité musulmane, devraient vivre en paix et en harmonie en évitant la critique, a-t-il dit à la congrégation.
« Nous adorons le même Dieu ... donc je viens à Mombasa pour adorer avec ma famille », a dit Jan Paulsen, ajoutant que les convictions religieuses ne devraient pas provoquer des tensions dans le pays.
« Nous croissons tous, donc soyons compréhensifs les uns avec les autres. Tout le monde est imparfait et Dieu travaille toujours en chacun de nous », a-t-il dit.

Plus tôt durant son voyage, le pasteur Jan Paulsen avait rencontré le président du Burundi Pierre Nkurunziza. Le chef de l’État lui a déclaré qu'il appréciait les relations positives de l'Église adventiste avec le gouvernement, et qu'il faisait l'éloge de son système d'éducation et de santé.

Source : ANN/BIA