Les églises historiques d'Alsace-Moselle s'intéressent aux églises Evangéliques pour mieux les comprendre

Mis à jour le 06.02.2007 à 19:43
Les églises historiques d'Alsace-Moselle s'intéressent aux églises Evangéliques pour mieux les comprendre
Les Églises chrétiennes catholique, luthérienne et réformée d'Alsace-Moselle ont décidé de mieux connaître les Églises évangéliques, à forte densité dans les trois départements.

Cent quatre-vingt cinq lieux de culte, entre 30 et 50 000 fidèles : c'est ce que « pèsent » les chrétiens évangéliques en Alsace-Moselle, d'après les calculs de l'universitaire Christopher Sinclair. Évangéliques, mot-piège qui définit la troisième famille issue de la Réforme, aux côtés des luthériens et des réformés : baptistes, adventistes, méthodistes, mennonites, pentecôtistes, etc.

Réunis comme chaque année pour la Semaine de l'unité, les directions de l'Union des Églises protestantes d'Alsace et de Lorraine (ÉPAL, luthéro-réformée) et les responsables des diocèses de Metz et Strasbourg ont donc travaillé ce dossier, hier à Strasbourg. « L'événement, c'est que cette journée ait eu lieu », a expliqué Jean-François Collange, président de l'union des ÉPAL, « c'est le signe d'une évolution de part et d'autre ; on ne peut s'ignorer ». Les évangéliques ont été en effet associés à ce travail, par le biais de l'Entente qui regroupe plusieurs de leurs Églises à Strasbourg et du Conseil d'Églises chrétiennes de la ville.
Les évangéliques sont en croissance, a noté Mgr Christian Kratz, évêque auxiliaire de Strasbourg. Et, en Alsace-Moselle, ils ont un terreau fertile: leur densité est deux fois plus élevée qu'en moyenne française.

Philippe Levallois, qui assure pour le diocèse de Strasbourg les relations avec les Églises évangéliques, a fait le point des contacts, parfois même des dialogues en cours.
Jacques Fortier
türk porno izle,sex izle,ankara escort,ankara escort,rus porno,pendik escort,
ankara escort,ankara escort,ankara escort,ankara escort,rus porno,