Silver Spring, Maryland, Etats-Unis - Des dirigeants adventistes, ainsi que l'Ambassadeur Roumain réaffirment leur engagement à la liberté religieuse

Mis à jour le 19.03.2009 à 23:56
Silver Spring, Maryland, Etats-Unis - Des dirigeants adventistes, ainsi que l'Ambassadeur Roumain réaffirment leur engagement à la liberté religieuse
« La présence des 100.000 chrétiens adventistes du septième jour en Roumanie est la "preuve" que l'Église contribue au progrès de la nation », a dit l'Ambassadeur Adrian Vierita, émissaire de la Roumanie auprès des États-Unis, au cours d'un déjeuner qui a eu lieu aujourd'hui au siège principal de l'Église adventiste mondiale.

A.Vierita, qui est en poste à Washington, D.C. au cours des 14 derniers mois, a rencontré Jan Paulsen, président de l'Église adventiste, et différents responsables de l'Église avant la rencontre du déjeuner. L'Église adventiste du septième jour a été établie en Roumanie depuis 1868.

Après la révolution de 1989, le message biblique enseigné par l'Église adventiste a été bien accueilli par le grand public du pays, et en recevant A.Vierita et son épouse, Codrina, le pasteur Jan Paulsen a dit, « Je veux vous remercier ainsi que votre nation pour le respect des droits de l'homme » spécialement pour ce qui se rapporte à la liberté religieuse.

Jan Paulsen a aussi rappelé que « les adventistes dirigent plus de 60 institutions éducatives en Roumanie, et que l'éducation a toujours occupé une place de prédilection chez les adventistes du septième jour. Nous voulons être plus qu’une communauté religieuse. »

J. Paulsen a déclaré à A.Vierita que l'Église voudrait « s'associer à la construction de la nation et de la communauté. » Il a aussi offert le plein support de l'Église aux citoyens du pays.

John Graz, directeur du département des affaires publiques et de Liberté Religieuse, a avancé que l'adventisme est considéré comme une Église officielle de la Roumanie et a exprimé son appréciation pour ce statut. En introduisant l'Ambassadeur, John Graz a fait remarqué que Mme Vierita était aussi une conseillère à l'Ambassade Roumaine.

Les adventistes de Roumanie sont bien considérés pour leur contribution à la liberté religieuse au sein d'un pays qui a connu de sévères restrictions sur le plan des droits de l'homme sous le régime communiste, a dit John Graz.
« J'ai un grand respect et une appréciation pour l'Église adventiste du septième jour » a dit A.Vierita. « Votre Église est bien considérée par les autorités Roumaines. » En soulignant que plusieurs des dirigeants de l'Église adventiste qui participaient au déjeuner avaient déjà visité le pays, a-t-il poursuivi, « Sans doute vous avez ressenti que vous étiez les bienvenus dans mon pays. »

Source : ANN/BIA