Montpellier, France – Des canadiens adventistes sur la trace de l’aïeul camisard

Mis à jour le 23.02.2009 à 15:19
Montpellier, France ? Des canadiens adventistes sur la trace de l?aïeul camisard
Une famille adventiste canadienne, Stephen et Tresh Brousson et leurs trois enfants ont fait un périple depuis le mois de juin dernier de plus de 40 000 kms avec de brefs séjours en Hollande, en Allemagne, en Suède, au Danemark, en Slovénie, en Italie, en Espagne et maintenant en France, à Peyrac-Minervois, dans l’Aude.
Pour ces commerçants canadiens, membres de l’Église adventiste, ce périple dans la vieille Europe n’est pas une destination choisie par hasard. Stephen Brousson recherche ses racines et l’histoire de son aïeul : le Huguenot Claude Brousson. Son ancêtre originaire de Nîmes reste l’une des figures marquantes du protestantisme français. En 1698, sa foi protestante lui a valut de finir supplicié.

De son côté Tresh, l’épouse du Canadien Brousson n’est pas en reste, elle a retrouvé parmi ses ascendants un pasteur de Bergerac, qui fut témoin du massacre de la Saint Barthélemy et qui s’est échappé en se réfugiant en Angleterre. La famille Brousson ne pouvait donc pas faire l’économie de ce pèlerinage. Au journaliste du journal du Midi Libre qui l’interrogea, Stephen Brousson précise « On ne veut pas se contenter d’un savoir abstrait puisé dans les livres. On préfère venir voir. Aujourd’hui, les gens perdent la connexion avec leur histoire et ce qu’ils vivent ».

L’implantation de la famille Broussonau Canada est de fraîche date : « Mon grand-père est né en Angleterre. Il s’est installé vers 1920 en Colombie britannique, près de l’Alaska », précise Stephen, fier que le prénom de Claude soit accolé à celui de tous les hommes de la famille.

Le Huguenot Claude Brousson naquit en 1647 à Nîmes et rendit son dernier souffle à Montpellier le 4 novembre 1698, victime du supplice de la roue, sur ordre de l’intendant Blasville. Il fut un ardent défenseur de la foi protestante et de sa légitimité. Avocat, chargé de défendre les églises réformées, il dut se réfugier à Genève en 1683, avant de revenir en France, en 1689, dans les Cévennes, en tant que prédicant. Là, tout en bravant l’interdit, il a contribué à la création de l’Église du Désert, qui, dans la clandestinité, a maintenu pendant un siècle le protestantisme en France.
L’avocat s’est évertué à s’opposer à la réglementation restrictive du culte réformé et à la destruction des temples. De son exil en Suisse, il a incité les pasteurs à retourner en France. Ces derniers n’avaient plus le droit d’exercer leur ministère.
Figure emblématique de la « résistance protestante », Brousson croyait à la possibilité, par la résistance passive des réformés, de faire reculer leurs persécuteurs. Les historiens retiennent « sa nature toute méridionale, remuante et impressionnable, singulièrement clairvoyante et fine que l’Évangile a rendu simple et tendre jusqu’à la candeur ». L’homme a laissé derrière lui une œuvre conséquente. Notamment les « lettres des protestants de France à tous les protestants d’Europe », rédigées à Berlin en 1686. Sa « Confession raisonnée de ceux qui prêchent dans le désert » fut envoyée au Roi en 1689.

Source : Midi Libre/BIA
halkalı evden eve nakliyat,sisli evden eve nakliyat,maltepe evden eve nakliyat,
Beykoz Evden Eve Nakliyat Üsküdar Evden Eve Nakliyat Çekmeköy Evden Eve Nakliyat Ataşehir Evden Eve Nakliyat Maltepe Evden Eve Nakliyat Kartal Evden Eve Nakliyat Ümraniye Evden Eve Nakliyat Kadiköy Evden Eve Nakliyat İstanbul Evden Eve Nakliyat Şehirler Arası Nakliyat Eşya Depolama Ofis Taşımacılığı Evden Eve Nakliyat Ümraniye Evden Eve Nakliyat istanbul evden eve nakliyat