Jeypore, Inde - Un avenir prometteur pour les enfants

Mis à jour le 17.01.2007 à 11:22
Jeypore, Inde - Un avenir prometteur pour les enfants
Pour atteindre l'école adventiste de Jeypore à Orissa (Inde), la route est longue et sinueuse. Mais une fois que vous êtes au coeur des montagnes du district de Koraput, vous vous trouvez dans une région où les coutumes tribales sont encore présentes.

Ici, les filles qui ont entre 10 et 12 ans sont habituellement mariées. Dans les zones les plus lointaines du pays, certaines tribus pratiquent encore le sacrifice des garçons âgés de 6 à 11 ans, rituel qui vise à calmer les esprits. Dans ces villages, des milliers d'enfants n'ont aucun espoir dans l'avenir. Ils sont voués à une vie de malnutrition, de pauvreté et de grande négligence. Cependant, une école chrétienne est en train de bouleverser cet état de fait.

La construction de l'école adventiste est l'initiative d'Helen Eager, directrice de « Asian Aid », organisation qui vise à aider les communautés désavantagées et à sponsoriser les enfants en Asie. A l'ouverture de l'école en 1998, il fut rapidement évident que les bâtiments n'étaient pas appropriés au nombre d'enfants qui souhaitaient y suivre leur scolarité. L'école fut très vite surpeuplée et les conditions d'accueil commencèrent à se détériorer.

Nilmani Podal, infirmière, déclare : « Les enfants ont le ventre gonflé lorsqu'ils arrivent chez nous, symptôme de malnutrition et des vers, leurs cheveux fourmillent de poux et ils sont touchés par divers problèmes de peau. Nous les soignons et ils vont rapidement mieux, ce pour un certain temps. Car comme ils dorment tous ensemble les uns contre les autres dans les bâtiments de l'école, dés qu'un enfant retombe malade, cela se propage rapidement aux autres enfants ».

En 2005, Garwin McNeilus, homme d'affaire adventiste, et Marilee sa femme, ont contacté « Asian Aid » pour proposer leur aide. H. Eager explique : « Garwin a demandé des informations concernant les trois ou quatre projets pour lesquels nous avions le plus de besoins et Jeypore se situait en première position sur notre liste ». « Asian Aid » et la famille McNeilus ont travaillé avec « Maranatha Volunteers International », organisation qui construit des églises et des écoles dans le monde entier là où le besoin s'en fait sentir. Ainsi, onze nouveaux bâtiments ont été construits et deux bâtiments du campus ont été retapés. Au bout de dix mois, la nouvelle école a pu être inaugurée.

G. McNeilus relate : « Nous avons 370 garçons et filles et tous les professeurs se sont portés volontaires pour porter des cailloux et de l'acier, pour faire passer les seaux de béton, pour creuser les fossés et poser les conduites d'égout. On ne pouvait pas les empêcher de nous aider ».

Avant la construction des nouveaux bâtiments, les étudiants et le personnel cuisinaient et mangeaient leurs repas dehors. G. McNeilus raconte : « Les enfants se tenaient accroupis à même le sol et mangeaient avec leurs mains. Maintenant, ils ont à leur disposition un endroit propre et agréable pour préparer la nourriture. Ils ont des tables et des assiettes. Ils n'avaient pas d'assiettes auparavant ».

Les élèves jouissent désormais d'une cafétéria, de dortoirs, de toilettes et de sanitaires avec des douches. Ils dorment maintenant sur des matelas, objets que beaucoup d'entre eux n'avaient jamais vus avant. L'école propose des cours d'informatique, de couture, de mécanique, de charpenterie, de secrétariat et bien plus encore.

Les frais de scolarité et de pension de chaque élève sont payés par des sponsorings individuels grâce à « Asian Aid ». G. McNeilus dit : « On peut faire le projet d'une école, choisir le design du bâtiment et Maranatha les construit, mais l'élément critique, c'est le soutien régulier et continu des enfants durant toute leur scolarité ».

Plus de 550 élèves apprennent les matières scolaires classiques ainsi que des qualifications pratiques. G. McNeilus explique : « Il est primordial qu'une institution soit self-supporting ». A cet effet, l'école cultive aussi la majeure partie de la nourriture dont elle a besoin. Les arbres qui ont été plantés produisent de la nourriture et l'école entretient des jardins potagers et des serres.

L'objectif premier de l'école est d'enseigner aux enfants les choses de Dieu mais elle les prépare aussi à être de bons citoyens dans leurs communautés. G. McNeilus dit que lorsque les enfants quittent l'école, il espère qu'ils vont continuer à soutenir l'Eglise adventiste. Avec environ 1,2 million d'adventistes en Inde, l'éducation joue un rôle crucial pour rendre l'église autonome dans ce pays.

G. McNeilus affirme : « Dans trente ans, beaucoup de ces enfants seront devenus des leaders. Ils seront peut-être pasteurs de leur église locale, dirigeants laïcs. Ils vont être formés pour occuper les différentes fonctions que l'on trouve dans l'Eglise. Je crois qu'un changement complet va se produire. L'oeuvre va se développer, c'est ainsi que l'église va être réellement établie ».
türk porno izle,sex izle,ankara escort,ankara escort,rus porno,pendik escort,
ankara escort,ankara escort,ankara escort,ankara escort,rus porno,