Franceville, Gabon - Protestation des membres adventistes contre la destruction de leur église

Mis à jour le 27.03.2008 à 15:36
Franceville, Gabon - Protestation des membres adventistes contre la destruction de leur église
Les membres gabonais de l'Eglise adventiste de Franceville ont manifesté le 17 mars dernier pour protester contre la destruction de leur église édifiée sur la parcelle devant abriter la future cathédrale de Franceville, dont les travaux ont été officiellement lancés le 18 mars dernier par le président Bongo Ondimba.

Le corps pastoral et les fidèles de l'Eglise adventiste de Franceville se revendiquent propriétaires du terrain sur lequel est construit leur église, parcelle qui a été choisie pour la construction de la future cathédrale de Franceville.

Le site d'Ongali, situé au centre de la commune, appartiendrait au patrimoine de l’Eglise adventiste du septième jour du Gabon qui en détiendrait les titres fonciers depuis 1993.
Les responsables de l’Eglise adventiste auraient été informés le 13 mars dernier par de tiers personnes de la démolition de leur église par les services du cadastre pour la construction sur le site de la future cathédrale de Franceville dont la première pierre a été posée par le chef de l'Etat Bongo Ondimba le 18 mars dernier.

Le pasteur de l'Eglise adventiste de Franceville, Emmanuel Wora, explique qu’« au cours d'une réunion au gouvernorat, les autorités ont décidé de casser notre église le 14 mars du fait de la construction dans les jours à venir d'une cathédrale, sans toutefois nous informer. Cette information, nous l'avions eu de tierces personnes et nous disons que nous sommes une église établie au Gabon depuis le 5 mai 1979, date depuis laquelle notre église est reconnue par l'administration gabonaise. Nous sommes une église mondiale au même titre que les autres et nous avons 6092 fidèles repartis dans toutes les provinces mais comment peut on prendre la décision d'enlever une église qui est établie et qui a elle-même construit son siège pour donner son terrain à une autre église. Nous sommes tous des chrétiens ».

Les membres adventistes ont confectionné des pancartes portant des messages tels que «nous sommes aussi des chrétiens», «l'église adventiste du septième jour est reconnue par l'Etat gabonais» ou encore «respectez nous comme les autres chrétiens», avec lesquels ils ont manifestés le 17 mars dernier sur le site d’Ongali pour protester contre le projet de construction de la future cathédrale de Franceville.

Le corps pastoral affirme avoir acquis ce terrain en 1993 et le permis de construire en 1995 et être en possession des titres fonciers justifiant que la parcelle et l’église leurs appartiennent légalement. Ils s’insurgent du fait que les services du cadastre soient restés silencieux jusqu'au 18 mars dernier, date à laquelle la première pierre de la future cathédrale a été posée.
«Nous ne sommes pas des rosicruciens comme pensent d'autres congrégations, nous sommes l'église adventiste du septième jour et reconnu par l'Etat. Voici avec moi les documents du ministère de l'Intérieur, voici l'autorisation de construire de monsieur le maire. Nous avons bâti cette église et nous ne sommes pas contents que l'on vienne la détruire», a ajouté le pasteur Emmanuel Wora.

Les responsables de l’Eglise adventiste de Franceville devraient être reçus par les responsables du cadastre et les autorités responsables du projet de construction de la future cathédrale de Franceville pour clarifier la situation et trouver une solution à ce différent.

Source Gaboneco.com/ auteur : gaboneco/BIA
türk porno izle,sex izle,ankara escort,ankara escort,rus porno,pendik escort,
ankara escort,ankara escort,ankara escort,ankara escort,rus porno,