Silver Spring, Maryland, USA - 40 ans au service de la mission

Mis à jour le 17.12.2006 à 15:15
Silver Spring, Maryland, USA - 40 ans au service de la mission
Pour parler avec succès du christianisme dans une culture hostile à sa propre culture, il faut plus qu'un amour passionné pour Dieu et une aide du Saint-Esprit. C'est ce qu'on appelle le travail missionnaire, pour lequel une préparation précise est bienvenue notamment pour l'apprentissage d'une langue.

Il y a quarante ans, les missionnaires adventistes envoyés à l'étranger n'avaient pas d'endroit où aller pour apprendre les nuances et les pratiques culturelles qui aideraient à la présentation de l'Evangile. Aujourd'hui, l'Institut de Mission Mondiale (IWM) situé à l'université d'Andrews à Berrien Springs dans le Michigan (Etats-Unis), propose un tel soutien à bien des missionnaires envoyés par la Conférence générale de l’Eglise adventiste.

Lester Merklinw, missionnaire expérimenté nommé directeur de l'Institut en 2005, illustre comment de bonnes intentions peuvent facilement faire aller les choses de travers si un missionnaire n'est pas au courant de la culture locale.

« C'est tout naturel pour un américain d'utiliser par exemple une illustration d'un chiot dans une prédication » dit-il, « Mais au Pakistan, si un pasteur utilise une telle illustration, l'auditoire va être rapidement rebuté du fait que les chiens sont très mal vus dans la société musulmane ».

Pat Gustin directrice de l'Institut jusqu'à l'année dernière, approuve : « Nous avons tous des oeillères culturelles et faisons des erreurs par inadvertance, surtout lorsque nous essayons de faire le travail de l'église ». Elle mentionne que « l'on ne peut pas communiquer correctement, lorsque l'on est missionnaire dans une culture étrangère, tant que l'on n'a pas une profonde compréhension des gens, de leur façon de penser et de raisonner et que l'on ne connaît pas leurs origines ».

Au mois d'août dernier, c'était le quarantième anniversaire du tout premier institut des missions de l'université d'Andrews. Il a été fondé parce que « l'Eglise sentait, à un certain moment, que l'envoi de missionnaires occidentaux vers l'Est, vers le Nord ou vers le Sud demandait une meilleure préparation » selon Gottfried Oosterwal, premier directeur de l'Institut de Mission Mondiale. « Nous avons vu que l'Evangile avait besoin d'être traduit dans la culture des autres peuples ».

Les sessions de formation ont lieu une fois, voire deux ou trois fois par an certaines années. Rapidement l'organisation est devenue indépendante, d'après G. Oosterwal qui a dirigé l'Institut pendant 25 ans. De nos jours, l'Institut donne à tous les missionnaires, une formation sur les différences culturelles, qu'ils soient employés à plein temps, à temps partiel ou volontaires. Il facilite aussi leur retour dans leur pays d'origine.

Jon Dybdahl vit à College Place à Washington, c'est un ancien missionnaire à la retraite qui donne des cours sur les missions à l'Institut. Il dit : « Lorsque j'ai terminé mes études au séminaire, il n'y avait pas de département des missions. Maintenant, il est demandé aux étudiants du séminaire de suivre quelques cours sur les missions. Beaucoup de personnes ne se rendent pas compte que la façon dont nous partageons l'Evangile n'est pas seulement biblique, elle est aussi culturelle ».

Deux sessions de formation aux missions ont lieu chaque année à l'université d'Andrews et trois sessions se déroulent aussi dans d'autres lieux. Au mois d'août dernier, le 115ème institut s'est tenu à Nairobi au Kenya. P. Gustin déclare : « Nous n'envoyons pas des individus en mission, nous envoyons des familles ». C'est pourquoi il y a aussi une formation pour les enfants de missionnaires.

L. Merklin conclut : « Cela ne veut pas dire que l'Institut peut, pour chaque culture, vous apprendre tout ce qu'il faut faire et ne pas faire et comment parler... mais heureusement nous pouvons réveiller la conscience au besoin d'observer, d'écouter et d'apprendre avant de parler. C'est une formation à deux volets : comment être un missionnaire efficace et comment survivre ».
türk porno izle,sex izle,ankara escort,ankara escort,rus porno,pendik escort,
ankara escort,ankara escort,ankara escort,ankara escort,rus porno,