Gloucester, Virginia, Etats-Unis - Décès d'Irene Morgan Kirkaldy, pionnière américaine en matière de droits civils

Mis à jour le 25.08.2007 à 08:04
Gloucester, Virginia, Etats-Unis - Décès d'Irene Morgan Kirkaldy, pionnière américaine en matière de droits civils
Irene Morgan Kirkaldy a gagné un procès décisif devant la cour suprême des Etats-Unis. Cette femme noire adventiste refusa de donner sa place dans un bus en 1944. Elle est décédée à l'âge de 90 ans le 10 août 2007.

Des centaines de personnes ont assisté aux obsèques qui ont eu lieu le 18 août au lycée de Gloucester en Virginie. Une chorale rassemblant des personnes de trois comtés différents a aussi participé à la cérémonie. L'Etat de la Virginie était un des nombreux états du Sud-Est de l'Amérique dans lequel les lois sur la ségrégation (les lois Jim Crow), exigeaient jadis que les noirs s'assoient au fond des bus ou restent debout dans un bus bondé de passagers blancs.

L'acte de défi spontané d'I. Kirkaldy marqua le début de la longue ère de lutte pour les droits civils, pour mettre fin aux lois de ségrégation aux Etats-Unis. Sa bagarre contre l'application de la loi dans un bus dépassa la frontière de l'Etat du Maryland, conduisant cette femme à l'arrestation et à une décision ultérieure de la cour suprême.

I. Kirkaldy attira l'attention de tout le pays, surtout des journaux pour les noirs. Elle encouragea un groupe d'activistes noirs et blancs (les Freedom Riders comme on les appellera plus tard), à monter dans les bus et trains pour tester la nouvelle loi contre la ségrégation. Ils firent cela pendant plusieurs semaines dans le sud-est des Etats-Unis.

En 2000, à l'occasion du 350ème anniversaire du comté de Gloucester, . mise à l'honneur. L'année suivante, elle reçut du président Bill Clinton la médaille présidentielle du citoyen, deuxième plus grand honneur pour les civils américains.

I. Kirkaldy, qui occupe depuis longtemps une note de bas de page dans l'histoire, était pratiquement méconnue car éclipsée par Rosa Parks icône en matière de droits civils, qui a elle aussi refusé de donner sa place dans un bus à Montgomery en Alabama en 1955. Janine Bacquie petite-fille d'. Kirkaldy dit : « Elle n'avait que des paroles de louange à l'égard de Mademoiselle Parks ». I. Kirkaldy, humble et généreuse, est connue pour avoir distribué des pétitions contre la ségrégation à l'école de Baltimore, sans dire aux gens qui elle était.

Née Irene Amos à Baltimore en 1917, I. Kirkaldy se maria avec Sherwood Morgan et donna naissance à deux enfants. Suite à une fausse couche à 27 ans, elle rendit visite à sa mère à Gloucester pour récupérer. C'est dans le bus qui la ramenait chez elle, au début d'un trajet qui allait durer cinq heures, que le conducteur lui dit de donner sa place à un couple de blancs. Alors qu'elle était déjà assise dans la zone assignée aux noirs au fond du bus, elle refusa de se lever et dit à la femme prés d'elle qui tenait un bébé de ne pas bouger non plus.

A l'arrêt suivant, un shérif monta dans le bus pour lui présenter un mandat d'arrêt qu'elle déchira sur-le-champ et qu'elle jeta par la fenêtre.

Elle écrivit plus tard dans un texte qui fut lu au cours de la cérémonie : « J'étais prête à être arrêtée ». Mais lorsque le shérif lui tordit le bras, elle lui donna un coup de pied et se battit ensuite avec le shérif adjoint.

« Il m'a touché »déclara-t-elle au Washington Post en 2000. « C'est à ce moment-là que je lui ai donnai un coup de pied très mal placé ».

Plus tard, grâce aux dons de la communauté, elle paya les 100 dollars d'amende pour avoir résisté et avoir refusé de payer l'amende de 10 dollars pour violation de la loi de ségrégation.

Après avoir perdu deux fois devant deux instances juridiques différentes, son affaire eut un pourvoi en cassation à la cour suprême des Etats-Unis. L'équipe des avocats de l'Association Nationale pour l'Avancement des Gens de Couleur comprenait Thurgood Marshall, qui deviendra le premier juge de cour suprême noir à siéger à la plus haute cour de la nation.

La décision de justice qui fut rendue en 1946 dans l'affaire Morgan contre l'Etat de la Virginie suspendit la règlementation ségrégationniste des sièges dans les bus lors des trajets entre états. Mais cette nouvelle règlementation ne fut pas toujours appliquée dans le sud-est de l'Amérique.

Le pasteur Jan Paulsen président de l'Eglise adventiste mondiale, a déclaré dans une lettre lue durant la cérémonie : « Nous sommes admiratifs, en tant qu'église, de la force remarquable d'I. Kirkaldy dans ces moments précis de l'histoire des Etats-Unis et du monde ». J. Paulsen fait partie des nombreux supporters, officiels du gouvernement et activistes pour les droits civils.

renda Morgan Bacquie, la fille d'I. Kirkaldy, dit que certaines personnes font savoir que peu de choses ont changé depuis l'époque des lois de Jim Crow. Elle pense pourtant que du point de vue des personnes d'origine africaine, celles-ci sont désormais très en vue dans les commerces locaux ; elles représentent la région aux gouvernements et les Etats-Unis ont désormais un candidat à la présidentielle noir.

Ce candidat, le sénateur américain Barack Obama, a déclaré, à propos d'I.Kirkaldy, dans une lettre lue lors de la cérémonie, « qu'elle a ouvert les portes de l'opportunité pour les gens comme moi ».

Obligée de quitter l'école à l'âge de 15 ans pour soutenir sa famille, I. Kirkaldy regretta de ne pas avoir été plus longtemps à l'école. Selon sa fille B. Bacquie, au cours des années, elle refusa toutes occasions de recevoir un doctorat honorifique, répondant qu'elle ne l'avait pas mérité.

A 68 ans, I. Kirkaldy obtînt un diplôme universitaire de l'université St John de New York, et à 73 ans, elle reçut un diplôme de maîtrise de l'université du Queen.

B. Bacquie commente : A toutes les personnes qui disent qu'elles sont trop vieilles pour retourner à l'école, je raconte l'histoire de ma mère ».

Sherwood, le mari d'I.Kirkaldy, mourût en 1948. Elle se remaria plus tard avec Stanley Kirkaldy. Ils vécurent à New York où ils dirigèrent plusieurs affaires, notamment une entreprise de nettoyage et une crèche. Il y a cinq ans, ils s'étaient installés à Gloucester. Il y a neuf mois, son mari mourait. Irene Kirkaldy décéda de complications de la maladie d'Alzheimer.

I. Kirkaldy laisse derrière elle deux enfants, cinq petits-enfants et quatre arrière petits-enfants.

Source : ANN/BIA
türk porno izle,sex izle,ankara escort,ankara escort,rus porno,pendik escort,
ankara escort,ankara escort,ankara escort,ankara escort,rus porno,