Paris, France - Reportage de France 2 TV sur l’hôpital adventiste de Loma Linda

Mis à jour le 13.08.2007 à 21:05
Paris, France - Reportage de France 2 TV sur l?hôpital adventiste de Loma Linda
Lors du journal télévisée de 20h du lundi 13 août 2007, France 2 TV a consacré plusieurs minutes à l’hôpital universitaire de Loma linda en Californie, un reportage de la journaliste Martine Laroche-Joubert, pour évoquer l’âge avancée et de la bonne santé des chrétiens adventistes.

Marge Jetton est une vieille dame pleine d'allant et nouvelle doyenne de l'humanité depuis la décès dans l'île d'Okinawa au Japon, de l'ancienne doyenne âgée de 114 ans. Marge Jetton continue de conduire sa voiture, et vient tout juste de renouveler son permis pour cinq ans. Mme Jetton vient d'une ville connue pour ses bonnes habitudes de santé, où l'on vit le plus vieux en Amérique.

Il s'agit de Loma Linda (Californie) où l'on trouve un bon nombre d'adventistes vivant quatre à dix ans de plus que le Californien moyen.

Mme Jetton est une des 41 personnes de plus de 100 ans qui participent à l'enquête sur la santé des adventistes. Elle fait aussi partie des gens figurant à ce titre dans le numéro de novembre 2006 du magazine « National Géographic » et dans les reportages de la chaîne ABC.

« Cela fait des adventistes les possesseurs d'une des cultures de longévité les plus convaincantes du pays, » a écrit Dan Buettner, auteur de l'article du National Geographic sur « Les secrets d'une vie plus longue ».

Pourquoi vivent-ils plus longtemps ? Trouver réponse à cette question est le but majeur de l'enquête de santé commencée en 2002 et qui, à la différence des précédentes, couvre la totalité des États-Unis et du Canada. Le Dr. Terry Butler, qui la co-dirige à l'Université de Loma Linda, affirme que « beaucoup de gens restent perplexes quant à certaines causes des grandes maladies auxquelles nous sommes confrontés, ici aux U.S.A. et partout dans le monde, dans bien des pays développés. » Il poursuit : « Nous pensons que les adventistes recèlent les réponses à nombre de ces questions encore pendantes, en ce qui concerne en particulier le régime alimentaire. Les adventistes constituent un groupe unique et spécial pour l'étude des liens entre régime alimentaire, maladie et longévité. Nous pensons qu'ils vont nous aider à répondre à certaines de ces questions. »

Il dit que les diverses études menées à Loma Linda, ainsi que celles provenant de différents endroits du monde, attestent irréfutablement que le style de vie et la préoccupation adventistes pour la santé sont leurs avantages.

« Pourquoi l'Institut national de la santé investit-il des millions de dollars dans des recherches sur les adventistes ? La santé intéresse tout le monde. Nous voulons faire le bien, profiter aux autres. Mais il y a aussi une ample diversité dans nos régimes alimentaires. Il y a parmi nous des végétaliens, des lacto-ovo-végétariens et des omnivores. Dans aucune autre population si bien délimitée trouvera-t-on une telle diversité de régimes alimentaires, » explique Terry Butler.

La collecte des données s'est avérée bien plus difficile que ce à quoi l'on s'attendait au départ. « Les gens, ces jours-ci, se méfient un peu des questionnaires, » dit-il, remarquant, cependant, que dans le passé les adventistes ont réagi favorablement en remplissant des questionnaires et en répondant aux enquêtes de santé. Actuellement, 85 000 personnes ont participé à l'enquête en cours et le Dr. Butler espère en avoir au moins 100 000.

Existe t-il un élément spirituel qui contribue à une vie plus longue ? Oui, disent certains. Pour d'autres, il n'y a aucun avantage prouvé découlant des pratiques religieuses. D'autres encore, comme le groupe de seniors californiens précité, continuent de vivre normalement, ce qui veut dire, pour Mme Jetton, prendre la route et faire de l'exercice physique, tous les jours.

Source : BIA/ANN