Silver Spring, Maryland, Etats-Unis - Réaction de l’Eglise adventiste à la déclaration de l’Eglise catholique

Mis à jour le 20.07.2007 à 11:48
Silver Spring, Maryland, Etats-Unis - Réaction de l?Eglise adventiste à la déclaration de l?Eglise catholique
A ceux qui se demandent quelle est la seule vraie religion, le Vatican a une fois de plus donné sa traditionnelle réponse.

Une déclaration publiée par l'Eglise catholique romaine disant que les confessions protestantes ne sont pas de vraies églises, a attiré les critiques d'autres groupes religieux, y compris des adventistes du septième jour. Le document approuvé par le pape Benoît XVI le 10 juillet dernier, dit que les communautés protestantes « ne peuvent pas être appelées 'églises' au sens propre, selon la doctrine catholique, car elles manquent à la succession apostolique ».

Les dirigeants de l'Eglise adventiste disent que la déclaration clarifie tout simplement la position traditionnelle de l'Eglise catholique.

Le pasteur Kwabena Donkor, directeur adjoint de l'Institut de recherche biblique de l'Eglise adventiste, dit : « Il n'y a rien de surprenant à cette déclaration. Suite à Vatican II et aux rencontres plus modernes de l'Eglise catholique dans les années soixante, certaines personnes ont eu l'impression que l'Eglise catholique avait changé de manière significative. Mais ce n'est pas le cas ».

Il ajoute : « En tant qu'adventistes du septième jour, notre compréhension de l'Eglise est complètement différente. Nous ne considérons pas que l'Eglise représente le Christ avec le pape à sa tête ».

Les autres dirigeants protestants ont exprimé leur déception, face à l'utilisation de la sémantique par l'Eglise catholique pour définir sa position. L'Associated Press (AP) rapporte que l'Evêque luthérien Wolfgang Huber, ecclésiastique protestant du pays d'origine de Benoît XVI (l'Allemagne), dit que l'Eglise catholique aurait pu choisir de dire quelque chose de plus approprié pour maintenir les liens d'un dialogue interconfessionnel. Toujours selon l'Associated Press, dans une déclaration intitulée 'Dernière Chance', W. Huber dit qu'il aurait suffi que l'Eglise catholique fasse référence aux communautés protestantes comme n'étant « pas des églises dans le sens requis ici » ou étant « des églises d'un autre type ».

John Graz, responsable du département de la liberté religieuse et des affaires publiques de l'Eglise adventiste, déclare : « De telles déclarations de la part du Vatican ne déçoivent pas les adventistes ni ne les affectent »
J. Graz précise que l'Eglise adventiste a toujours été peu enthousiaste à l'idée de rejoindre le mouvement oecuménique. Elle croît « en l'unité par l'esprit, par la fidélité aux Ecritures et par l'amour ».

Source : ANN