Un message du président à l’Église adventiste du septième jour

Mis à jour le 10.04.2019 à 12:41
Un message du président à l?Église adventiste du septième jour

 Silver Spring, Maryland, États-Unis | Ted N. C. Wilson

 

Salutations à nos plus de 21 millions de membres à travers le monde, qui constituent la merveilleuse famille de l’Église adventiste du septième jour dans plus de 200 pays ! Je remercie Dieu pour chacun d’entre vous et je veux vous encourager, où que vous soyez, à être des membres actifs dans votre église locale et à vous tourner vers la communauté autour de vous, en vous faisant des amis tout en guidant avec douceur et détermination les gens vers Jésus, son amour et sa vérité. Rappelez-vous toujours que  vous êtes l’église – que Dieu compte vraiment sur vous pour atteindre les autres pour lui. Il vous a appelés et il vous équipera alors que vous passez du temps avec lui dans la prière et dans l’étude de sa parole.

 

Comme vous le savez peut-être, au moins deux fois par an, les membres du Comité Exécutif de la Conférence Générale de l’église mondiale se réunissent pour discuter d’importants sujets spirituels et administratifs qui déterminent l’action de notre église mondiale. Le Comité Exécutif est composé de dirigeants d’église, d’enseignants, de pasteurs et de membres laïcs venant des treize divisions mondiales, de l’Union du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) et des champs rattachés à la Conférence Générale.

 

Le Comité Exécutif au complet se réunit lors de ce que l’on appelle le Concile Annuel, qui se tient en octobre de chaque année. Un groupe un peu plus restreint du comité se réunit en avril pour la rencontre de printemps qui est plus courte et qui met l’accent principalement sur les finances de l’église, ainsi que sur des points connexes. De plus, nous prenons également le temps de nous concentrer sur des aspects spirituels importants, en particulier pendant les moments de culte passés ensemble le matin.

 

Dans seulement quelques jours, les 9 et 10 avril, la Rencontre de Printemps aura lieu ici, au siège mondial de l’Église adventiste du septième jour, à Silver Spring, dans le Maryland. Vous êtes les bienvenus si vous souhaitez être des nôtres lors de ces rencontres grâce à la diffusion en direct sur le site Web du Comité Exécutif à l’adresse executivecommittee.adventist.org. Les réunions débutent par le culte du matin à 8 h 00, heure de l’Est des États Unis.

 

J’aimerais également vous parler d’une réunion très importante qui se tiendra ici, au siège mondial, les10 et 11 avril,* juste après la Rencontre de Printemps. Il s’agit de La Conférence sur l’État du Service Militaire dans l’Église adventiste du septième jour : Combattants, Non-Combattants, Objecteurs de Conscience.

 

Au cours de cette importante conférence, des dirigeants d’église du monde entier, ainsi que des directeurs de ministères de l’aumônerie des divisions et des unions, des directeurs des affaires publiques et de la liberté religieuse et des directeurs des ministères de la jeunesse se réuniront pour examiner la relation qui existe entre l’Église adventiste du septième jour et le service militaire.

 

Vous savez, la question du service militaire s’est posée très tôt dans l’histoire de l’Église adventiste du septième jour. L’Église, officiellement organisée en 1863, au plus fort de la Guerre de Sécession aux États Unis, a dû gérer presque immédiatement la question de la réaction que devraient avoir les membres face à l’appel à prendre les armes.

 

Comme pour d’autres questions difficiles, les dirigeants pionniers ont étudié ces questions en utilisant la Bible comme guide et ont conclu que la position la plus compatible avec les principes bibliques était celle du non-combattant (l’objection de conscience au port des armes).

 

En 1864, la jeune église avait fait appel avec succès auprès du gouvernement fédéral des États-Unis pour obtenir une désignation officielle de non-combattant, une position qu’elle a toujours gardée depuis.

 

Après la Seconde Guerre Mondiale, l’Église adventiste a précisé sa position de non-combattant en approuvant un document intitulé « Les relations des adventistes du septième jour avec les gouvernements civils et la guerre, » lors de la Session de la Conférence Générale de 1954. Cette déclaration a été réaffirmée et affinée lors des Conciles Annuels de 1954 et de 1972. La déclaration dit en partie ce qui suit :

 

« Le véritable christianisme se manifeste à travers une vie de bon citoyen et une loyauté envers le gouvernement civil. La déclaration de guerre entre les hommes ne change en rien l’allégeance et la responsabilité suprêmes du chrétien envers Dieu, ni ne modifie son obligation de mettre en pratique ses croyances et de donner la priorité à Dieu.

 

« Ce partenariat avec Dieu par Jésus-Christ qui est venu dans ce monde, non pour détruire les vies humaines mais pour les sauver, amène les Adventistes du Septième Jour à promouvoir une position de non-combattant, suivant l’exemple de leur divin Maître en n’ôtant pas de vie humaine, mais en rendant tous les services possibles pour la sauver. »

 

En plus d’adopter une position de non-combattant, l’Église adventiste du septième jour encourage ses membres à ne pas s’engager dans l’armée. Néanmoins, cela ne constitue pas un test d’appartenance à l’église.

 

Selon « Adventistes en Uniforme, » le site Web des ministères de l’Aumônerie Adventiste, l’Église « ne cherche pas à être la conscience du membre ou du commandement militaire, mais cherche plutôt à informer la conscience et l’attitude de l’un et de l’autre de telle sorte que des décisions puissent être prises avec un maximum de compréhension et de réflexion. »

 

Nous comprenons que dans certains pays, les possibilités d’être de non-combattant ne sont pas offertes et que les adventistes sont tenus de servir dans l’armée de leur pays. Même dans ce cas, ces jeunes croyants sont encouragés à trouver des moyens d’être fidèles à Dieu tout en servant leur pays. Si des membres se retrouvent dans l’armée, que ce soit par choix personnel ou par conscription, l’Église, par le biais des Ministères de l’Aumônerie Adventiste, et à travers d’autres moyens, tente d’exercer un ministère spirituel auprès d’eux.

 

En tant qu’adventistes du septième jour, nous avons maintenu un témoignage historique en faveur de la paix et de la position de non-combattant au cours des 151 années d’existence de l’église.

 

De plus, nos pasteurs qui servent en tant qu’aumôniers dans l’armée ont eu un impact important en œuvrant auprès de ceux qui ont choisi de servir dans l’armée. Ils ont pu toucher ceux qui n’auraient peut-être pas pu être touchés dans d’autres circonstances, et nous apprécions le service difficile, mais professionnel, qu’ils proposent.

 

Encore une fois, chers frères et sœurs en Christ, je voudrais vous remercier de faire partie de la famille mondiale des adventistes du septième jour. Que Dieu vous bénisse et vous encourage alors que vous cherchez à être en bénédiction aux autres par Son Esprit. Jésus revient, je le crois, très bientôt ! Faisons tout notre possible pour atteindre les personnes qui ne connaissent pas encore Christ ou ne croient pas encore en lui comme étant leur Sauveur. Maranatha !

 

---------------------

* Correction : Veuillez noter le changement de dates de cette conférence qui aura lieu les 10 et 11 avril 2019, et non les 11 et 12 avril, comme indiqué dans la vidéo. Merci de prendre notre de ce changement de date.

 

Traduction: Patrick Luciathe