Dieu en Premier - Formation interfédérale sur la Gestion Chrétienne de la Vie (GCV)

Mis à jour le 20.03.2019 à 12:01
Dieu en Premier - Formation interfédérale sur la Gestion Chrétienne de la Vie (GCV)

Plus d’une cinquantaine de leaders venus de France, Belgique et Suisse se sont retrouvés du 8 au 10 février 2019 au domaine de Valpré, à Lyon pour un week-end de formation à la GCV. Pour la première fois, une rencontre était organisée par l’Union Franco-Belge et la Fédération Suisse Romande et du Tessin autour de la Gestion Chrétienne de la Vie. A noter qu’à ce jour, seule la Fédération du Nord de la France possède, dans son organigramme, un responsable ainsi qu’un adjoint pour ce ministère. Nous encourageons vivement les autres champs à se doter rapidement de leaders prêts à diffuser l’état d’esprit au cœur de la vie de disciple.

 

Aniel Barbe, nouveau directeur adjoint du ministère GCV à la Conférence Générale, revenait sur une région qu’il a connue lors de ses études pastorales à Collonges dans les années 90. A travers ses interventions dynamiques, vivantes, il a partagé l’importance de replacer Dieu en premier dans sa vie. De là découle un changement de vie certain et des actions de service plutôt que d’égocentrisme.

 

Lors des ateliers sur l’écologisme, la santé, le temps, l’argent et les dons spirituels, les participants ont pu échanger sur des outils pratiques pour mieux utiliser et gérer les biens que Dieu nous confie. Normalement, du matériel devrait voir le jour : brochures, émissions radio et capsules vidéo pour aider chacun à s’approprier au mieux ces différents éléments. Un grand merci à tous les animateurs d’ateliers pour leur préparation et leurs partages.

 

Pour aller plus loin, un site : https://stewardship.adventist.org où chacun trouvera matière et outils ainsi que l’excellente revue Dynamic Steward. Celle-ci sortira courant 2019 en français.

 

La gestion chrétienne de la vie s’intègre pleinement dans le plan stratégique 2018-2023 de l’Union Franco-Belge dans le sens où elle permet à tous d’être porteurs d’espérance. En effet, quoi de plus joyeux qu’une vie transformée dont les effets se ressentent et se voient. C’est de l’espérance pour celles et ceux qui nous entourent.

 

Philippe Aurouze - Responsable GCV, UFB

 

----------

 

Témoignages : Impressions recueillies par Sylvie Suzanon

 

Christian, église de Lille : Pour moi la GCV c’est ce qu’on doit mettre tout en haut, ce qui doit chapeauter l’ensemble. Tous les responsables de départements doivent être imprégnés de la GCV. C’est un style de vie.

 

Maryline, église de Franconville : C’était un week-end riche en apprentissage spirituel et aussi en pratique. Je n’avais pas vu la GCV dans cette optique surtout par rapport au message qu’on a eu sabbat après-midi sur Babylone et le message des trois anges. Le Seigneur nous appelle à travers ce ministère non seulement pour nous donner à lui mais à partager toute richesse, qui nous vient de lui, avec d’autres.

 

Perpetuo, église de Paris Sud : le texte de Matthieu 6.33 est fondamental pour la GCV. Il remet l’église au milieu du village. « Dieu au centre de tout » ce message traverse toute notre vie chrétienne auprès de notre couple, notre famille, notre communauté.

 

Roseline, église de Paris Sud : Pour moi qui découvre la GCV, ce week-end m’a permis de voir ce que Dieu attend de nous, de ne pas nous endormir et lui donner la première place. Par son Esprit, il nous donne les outils pour œuvrer dans notre communauté auprès de ceux qui en ont besoin.

 

Solange, église de Collonges-sous-Salève : On a pu comprendre l’importance de mettre Dieu en premier et de le maintenir à sa place, parce que c’est ce que la GCV attend de nous : de placer ce Dieu d’amour au centre de notre vie. L’atelier sur les dons et talents m’a permis de réfléchir en groupe sous l’inspiration de l’Esprit Saint pour croître ensemble en Christ.

 

Maritza, église de Lausanne hispanique : Pourquoi avoir participé au séminaire sur la gestion chrétienne de la vie ? Si nous voulons être lumière dans ce monde, nous devons chaque jour en connaitre plus de la Parole de Dieu. Avec des thèmes précis, nous pouvons commencer à changer notre style de vie. Mes remerciements au groupe de leaders. Je remercie d’une manière spéciale les traducteurs pour avoir fait en sorte que la barrière de la langue ne soit plus un problème.

 

Pour moi le séminaire a été un succès et a répondu à mes attentes car, c’est un outil que l’église met à notre disposition. Il m’a donné de l’espoir sur le fait que je suis dans le bon chemin dans la recherche de la vérité en Christ.